Projet SPECTRE

Équipe

  • Mélanie Boudreault
  • Michaël Bouthillette
  • Guillaume Cousineau-Bouffard
  • Steven Dion
  • Jérôme Faucher
  • Jean-François Hamel
  • Sébastien Lessard
  • Jérôme Pinsonnault
  • Vincent Tardif

Description

Le groupe du projet Spectre a pour mandat de concevoir et de fabriquer un véhicule aérien prototype de petite dimension pour des fins de reconnaissance et de surveillance militaire.

Le projet Spectre s'insère dans le cadre d'un projet de Recherche et développement pour la défense Canada - Valcartier (RDDC) appelé Engin de surveillance aérienne autonome.

Situation actuelle

Plusieurs spécialistes s'entendent pour dire qu'un arsenal militaire complet devra comprendre dans un avenir très rapproché des systèmes de reconnaissance miniatures adaptés aux situations de combat terrestre modernes.

Les militaires canadiens auraient besoin d'un tel véhicule pour faire de la reconnaissance et de la surveillance de courte portée dans certaines de leurs missions.

Critères de réussite du projet Spectre

Une mission type a été définie. Celle-ci permettra de savoir si les objectifs du projet ont été atteints. Au cours de sa mission, l'engin montera à une altitude d'environ 1 mètre par rapport au sol. À cette position, il devra demeurer en position quasi stationnaire pour une durée d'au moins 15 secondes.

Ensuite, l'engin devra effectuer un vol rectiligne à altitude constante sur une distance de 1 mètre. Pour terminer, il devra se stabiliser de nouveau et demeurer en position quasi-stationnaire puis il redescendra se poser au sol dans une zone prévue à cet effet (diamètre de 80 cm). La réussite de cette mission constitue donc le critère de réussite du projet Spectre.

Partenaires et commanditaires

  • Recherche et développement pour la défense Canada, Valcartier

Photos