Antoine Vaillancourt

Étudiant au baccalauréat en génie mécanique, 56e promotion 
et membre de l'équipe de football du Vert et Or

Antoine Vaillancourt, baccalauréat en génie mécanique, 56e promotion

Originaire de Trois-Rivières, Antoine poursuit ses études au baccalauréat en génie mécanique, tout en étant membre de l'équipe de football du Vert et Or de l'Université de Sherbrooke.

Aimez-vous vivre à Sherbrooke?

Oui, j’aime beaucoup la ville de Sherbrooke. C’est une très belle ville verte, axée sur les étudiants. Elle se démarque par les aspects tels que le transport en commun, des logements abordables faciles à trouver et d’autres petits avantages étudiants, comme les cinémas à 5 $. Ce n’est pas une trop grosse ville, et on y retrouve tout ce que l’on veut. Elle est aussi géographiquement bien située, je ne connais personne qui n’aime pas vivre à Sherbrooke.

Pourquoi avez-vous choisi l’UdeS plutôt qu’une autre université pour vos études?

La qualité et la renommée du programme de génie mécanique dans un premier temps, le système de stages coopératifs et, évidemment, l’équipe de football du Vert et Or. De plus, le campus de l’UdeS est unique au Québec, et la ville était parfaite pour moi.

Selon vous, qu’est-ce qui distingue le programme de génie mécanique de l’UdeS?

Le programme forme de futurs ingénieurs qui performent dans les entreprises puisqu’ils ont acquis de l’expérience de travail à travers les stages. On peut même appliquer ces connaissances aux travaux d’équipe pour les projets de sessions et de fin de bacc. En finissant le bacc, on détient non seulement les connaissances théoriques nécessaires, mais également de l’expérience pratique qui reflète le métier. On y est donc d’autant plus préparé à entrer sur le marché du travail. En plus, le corps professoral a à cœur notre apprentissage et notre réussite tout au long de notre cheminement.

Qu’est-ce que le régime coopératif a ajouté à votre formation?

Le régime coopératif nous met en contact avec un coordonnateur de stage, qui est très utile, car il nous aide à trouver un stage, nous prépare à la rédaction du C.V. et aux entrevues. L’avantage le plus important des stages est l’expérience en milieu de travail et la possibilité de toucher à différents domaines du génie mécanique (recherche appliquée, génie-conseil, PME, multinationales…). Ces expériences nous permettent de mieux cerner les domaines dans lesquels nous aimerions faire carrière. Ajoutons que les stages sont rémunérés, ce qui est un avantage non négligeable.

Vous faites partie de l’équipe de football du Vert et Or. Que vous apporte cette expérience?

Avec le football, j’ai appris (je n’ai pas eu le choix) à bien gérer mon temps et à être discipliné, car ce n’est pas facile de jumeler étude et football universitaire. Ça demande beaucoup de sacrifices puisqu’aux horaires chargés de cours s’ajoutent les entraînements quotidiens, mais j’y arrive. Ce n’est donc pas impossible et ça en vaut la peine. Le football m’enseigne à travailler en équipe avec les forces et faiblesses de chacun, une qualité essentielle à un ingénieur. Le sport nous inculque des valeurs telles que la rigueur, la détermination, l’éthique de travail et nous apprend que la réussite passe par des efforts soutenus et un travail acharné. Des atouts qui me serviront certainement sur le marché du travail. Malgré les sacrifices, le sentiment de solidarité et d’accomplissement est très gratifiant.