Andrea Liliana Caballero

Baccalauréat en génie mécanique, diplômée de la 54e promotion

Andrea Liliana Caballero, baccalauréat en génie mécanique, 54e promotion

Andréa était impliquée dans le projet de fin de baccalauréat VUE. Une équipe de 12 étudiants en génie mécanique et 13 en génie électrique ont proposé, dans le cadre de leur projet majeur de conception, une alternative de transport : un véhicule électrique spécifiquement conçu pour les déplacements urbains.

Pourquoi avoir décidé de poursuivre vos études au baccalauréat après votre technique?

Pour moi, aller chercher un diplôme universitaire était indispensable pour exploiter mes talents à leur plein potentiel.

Qu’est-ce que votre projet de fin de bacc a apporté à votre formation?

Beaucoup de manières d’approcher un problème, le travail en équipe et la gestion d’un groupe de travail. C’est un grand défi de démarrer un projet de zéro et l’amener à terme en deux ans. La persévérance et le travail en équipe ont été des clés indispensables à la réussite.

Pourquoi avez-vous choisi l’UdeS plutôt qu’une autre université pour vos études?

L’Université de Sherbrooke se trouve dans une belle région, l’Estrie! J’aime beaucoup la ville de Sherbrooke, qui s’adapte bien à la vie des étudiants en donnant accès à des loyers pas trop chers, une proximité des épiceries et surtout des activités à l’extérieur. De plus, le système de transport était gratuit à Sherbrooke.

Selon vous, qu’est-ce qui distingue le programme de génie mécanique de l’UdeS?

Son système coopératif qui marche! J’ai fait cinq stages dans mon domaine d’étude, ce qui est très difficile ailleurs! L’Université de Sherbrooke réussi bien à lier les performances académiques à l’expérience technique. On peut se comparer à d’autres universités plus techniques et à d’autres plus axés sur la recherche.

Qu’est-ce que le régime coopératif a ajouté à votre formation?

Le régime coopératif permet aux étudiants de s’introduire tranquillement dans le marché du travail, tout en appliquant leurs nouvelles connaissances. Je n’ai plus peur d’arriver sur le marché du travail, je me sens prête! De plus, grâce à mes 5 stages, j’ai déjà trouvé la job de mes rêves!