Des groupes de recherche qui se démarquent

Les groupes de recherche du Département de génie mécanique sont à l’avant-garde et se démarquent de ceux des autres universités par leur succès, leur réputation ou leurs projets forts prometteurs. Voici quelques exemples du génie sherbrookois :

  • GAUS : le plus important groupe de recherche en acoustique et vibrations au Canada 
    Le Département de génie mécanique héberge le GAUS (Groupe d’acoustique de l’Université de Sherbrooke). Il s’agit du plus important groupe de recherche universitaire en acoustique et vibrations au Canada et de l’un des plus importants en Amérique du Nord.
  • PERSEUS : performance et sécurité humaine
    Le groupe de recherche PERSEUS se distingue par une approche intégrée en biomécanique et travaille sur différents sujets, tels que la performance sportive, la prévention d'accidents, les lésions musculosquelettiques et la conception de produits. L’équipe travaille, entre autres, avec des athlètes canadiens pour améliorer leurs performances lors des jeux paralympiques.
  • CRN2 : Centre de recherche en nanofabrication et nanocaractérisation 
    Deux professeurs du Département de génie mécanique font partie du plus grand groupe de recherche de l'Université de Sherbrooke, regroupant plus de 10 professeurs et 75 membres étudiants et professionnels. Leurs activités sont vastes et couvrent, entre autres, l'énergie solaire, les MEMS, la nanoélectronique, le biophotonique, l'électronique verte et l'éclairage intelligent.
  • 4CPV : l’un des plus importants centres de recherche universitaires au monde dans le domaine du phovoltaïque concentré 
    L’Université de Sherbrooke est aussi l’un des membres fondateurs du Centre Collaboratif Canadien sur la PhotoVoltaïque Concentrée (4CPV) avec l'Université d'Ottawa et le groupe PROMES du CNRS(France). Il s’agit de l’un des plus importants centres de recherche universitaires au monde dans le domaine du phovoltaïque concentré.
  • CAMUS : un laboratoire de conception d'actionneurs et de moteurs 
    CAMUS travaille à mettre au point des actionneurs innovateurs pour la robotique, la biomécanique, et les transports. On compte parmi les projets la fabrication de muscles artificiels, de moteurs à biocarburants, de moteurs à hydrogène et un système de propulsion hybride.

Vous voulez en savoir plus? Voyez tous les groupes et les laboratoires de recherche du Département de génie mécanique.