Aller au contenu

Professionnelle ou professionnel de recherche : microscopiste électronique du réseau québécois de microscopie électronique des matériaux

No 05671 Période d'affichage : du 29 juin au 26 septembre 2022, 16 h
Type d'emploi
Professionnels
Lieu
Campus principal
Statut
Temporaire
Unité administrative
Faculté de génie
Horaire
Temps complet
Partager

Informations générales

Le RQMEM sollicite des candidatures pour un emploi de microscopiste de réseau. La ou le microscopiste du réseau (MR) sera sous la supervision directe du Directeur scientifique, Dr Nadi Braidy, Université de Sherbrooke. Le poste de microscopiste du réseau sera essentiel et stratégique pour soutenir la croissance du RQMEM et l'efficacité du réseau à travers le Québec. Le poste exigera une solide expérience en microscopie électronique (et/ou ionique) dans les domaines de la science des matériaux, de la physique ou de la chimie.

Les fonctions du ou de la microscopiste du réseau seront:

  • D'encadrer et de promouvoir le développement de techniques, méthodes et pratiques de microscopie électronique optimales auprès des chercheurs du RQMEM;

  • D'encadrer, de participer à l'élaboration, et de promouvoir les initiatives de formation des professionnels de recherche, des étudiants et des chercheurs du RQMEM en microscopie électronique;

  • De promouvoir les activités du Réseau et le rôle de la microscopie électronique dans la recherche sur les matériaux avancés auprès des institutions et les industries du Québec;

  • De favoriser les collaborations et le réseautage par des visites régulières à tous les noeuds (universités du réseau);

  • D'effectuer des démarches prospectives auprès de l'industrie afin de développer des collaborations avec chacun des noeuds du réseau;

  • De soutenir l'administrateur et le personnel de l'établissement d'accueil dans les tâches connexes.

Contexte

Le Réseau québécois de microscopie électronique des matériaux (RQMEM) a été fondé suite à un financement de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) pour équiper plusieurs universités québécoises (Université de Sherbrooke, McGill, Polytechnique Montréal, Université de Montréal, Université Laval, Université Concordia, École de technologie supérieure) avec des appareils de microscopie électronique et ionique de dernière génération. Lorsqu'elle sera exploitée par un réseau intégré, l'infrastructure demandée complétera et améliorera les installations institutionnelles québécoises existantes de caractérisation des matériaux, et offrira des possibilités exceptionnelles aux chercheurs québécois, à leurs partenaires et à leurs collaborateurs industriels. Elle permettra de:

  • Stimuler la R&D dans le domaine des matériaux de pointe et de promouvoir les méthodes avancées de microscopie électronique auprès des groupes de recherche du Québec et du Canada;

  • Fournir les outils nécessaires pour réaliser des progrès technologiques importants dans les secteurs stratégiques universitaires et industriels du Québec et du Canada, notamment environnement, conversion, production et stockage de produits chimiques et d'énergie; procédés de fabrication et industriels;

  • Former la prochaine génération de personnels hautement qualifiés aux techniques et à l'interprétation des observations de microscopie électronique afin de résoudre les problèmes liés aux matériaux et aux procédés de pointe;

  • Permettre le développement de nouvelles techniques et méthodes de microscopie électronique et de créer une communauté d'utilisateurs.

Tâches et responsabilités spécifiques

Il sera attendu que la ou le microscopiste du réseau assure une saine gestion de ses projets en élaborant un échéancier et en prenant les actions nécessaires pour le rencontrer.

1. Former le personnel et les étudiants gradués des membres du Réseau.

2. Assurer une veille technologique pour les méthodes et les logiciels utilisés dans son champ d'activité ainsi qu'une amélioration continue des méthodes qu'elle ou il développe.

3. Entretenir la communication sur l'avancement de ses projets avec les directeurs des noeuds du RQMEM et organiser les rencontres du RQMEM.

4. Rédiger les rapports et présentations nécessaires à la communication de travaux du RQMEM; créer et maintenir le contenu.

5. Effectuer les démarches prospectives auprès de l'industrie.

6. Aider à la rédaction de demandes de subvention pertinentes au RQMEM.

7. Assurer des liens avec PRIMA-Québec et les regroupements stratégiques pertinents tels que le Centre québécois pour les matériaux fonctionnels ou le Regroupement québécois de matériaux de pointe.

8. Assister à des ateliers de formation et organiser des ateliers de formation pertinents aux chercheurs du RQMEM.

À propos du lieu de travail

Bien que le lien d'emploi soit avec l'Université de Sherbrooke, le lieu d'attache peut être Montréal ou Sherbrooke, puisque quatre des sept universités du RQMEM se trouvent à Montréal. La candidate ou le candidat devra se déplacer au besoin entre les institutions québécoises et les entreprises susceptibles d'utiliser l'infrastructure du RQMEM. Bien que le télétravail soit encouragé pour les tâches de bureautique, un bureau temporaire pourra être aménagé sur demande dans les différentes institutions visitées.

Qualifications

  • Détenir un doctorat dans une discipline pertinente tel qu'en sciences, génie en physique, chimie ou dans une discipline liée aux matériaux ayant impliqué des mesures expérimentales avec utilisation de la microscopie électronique avancée.

Exigences requises

  • Maîtriser les méthodes de préparation d'échantillons, les principes et l'utilisation de microscopie électronique à balayage et en transmission et les techniques analytiques associées pour la résolution de problèmes complexes impliquant la R&D en matériaux.

  • Avoir une solide compréhension de la structure cristalline et chimique des matériaux et des principes de diffraction.

  • Maîtriser le logiciel d'analyse, de simulation d'image, de patrons de diffraction et de spectroscopie.

  • Savoir prendre en charge ses projets de façon autonome tout en assurant une bonne communication avec les chercheurs du réseau.

  • Posséder une bonne connaissance des langues française et anglaise, tant parlées qu'écrites.

Conditions de travail

Selon les échelles de la convention collective de travail entre l'Université de Sherbrooke et l'Association du personnel administratif et professionnel de l'Université de Sherbrooke (APAPUS), Unité « B ».

Emploi temporaire à temps complet, 35 heures par semaine.

Durée de l'emploi : un an avec possibilité de renouvellement.

RÉCEPTION DES CANDIDATURES

Veuillez faire parvenir votre curriculum vitae au Service des ressources humaines par voie électronique en cliquant sur le bouton « Postuler », au plus tard

LE LUNDI 26 SEPTEMBRE 2022, À 16 h

Nous remercions toutes les personnes candidates. Toutefois, nous communiquerons seulement avec les personnes retenues en entrevue.