Aller au contenu

Témoignage d'Anne-Marie Rousselle

Nous voulons être le plus rapidement sur le terrain pour intervenir auprès des élèves et c’est ce que le côté pratique de l’UdeS nous apporte en nous offrant quatre stages, en plus d’une expérience en orthopédagogie dans une clinique.

Anne-Marie Rousselle

Après une formation en techniques d’éducation à l’enfance et de nombreuses expériences auprès des enfants, c’est au baccalauréat en adaptation scolaire et sociale que je me suis dirigée. Aujourd’hui, nous côtoyons de plus en plus d’enfants ayant des besoins particuliers que ce soit dans un contexte scolaire ou non. C’est pourquoi je trouvais le BASS pertinent à ajouter à mes formations pour être en mesure de mieux comprendre ces enfants en difficulté d’apprentissage, leur offrir un soutien chaleureux et significatif en plus de répondre adéquatement à leurs divers besoins.

Ce programme permet non seulement de travailler auprès de ces derniers, mais également auprès d’élèves de classes dites régulières et de tous niveaux. La formation offre un éventail de possibilités lorsque nous arrivons sur le marché du travail, une raison de plus exprimant pourquoi j’ai choisi ce programme. Finalement, l’Université de Sherbrooke s’est démarquée puisque l’on y promeut le côté pratique. En tant que futures personnes enseignantes, nous voulons être le plus rapidement sur le terrain pour intervenir auprès des élèves et c’est ce que le côté pratique de l’UdeS nous apporte en nous offrant quatre stages, en plus d’une expérience en orthopédagogie dans une clinique située dans la ville étudiante.

- Anne-Marie Rouselle, étudiante au baccalauréat en adaptation scolaire et sociale