Aller au contenu

Bourse de doctorat en épistémologie pratique

La Chaire de recherche du Canada en épistémologie pratique offre une bourse d'entrée au doctorat de 20 000 $ pour un an, avec assistanat de recherche rémunéré pour les 3 années suivantes.

L’ensemble du programme de doctorat peut être fait à partir de Montréal puisque toutes les activités sont en visioconférence Longueuil – Sherbrooke.

Cette bourse est destinée à une personne faisant son entrée au doctorat en philosophie pratique à l'automne suivant, et visant une spécialisation en épistémologie.

Conditions d'admissibilité

  • Les candidates et candidats doivent satisfaire aux conditions d'admission, sans propédeutique, du doctorat en philosophie pratique. Celles et ceux qui passent par la propédeutique seront admissibles à la bourse lors de leur intégration au cheminement normal du doctorat.
  • Les candidates et candidats doivent soumettre un dossier de candidature complet pour ce programme avant le 30 mars au Bureau de la registraire de l'Université de Sherbrooke.
  • Leur projet de thèse doit s'inscrire dans les champs d'intérêt de la Chaire de recherche du Canada en épistémologie pratique, c'est-à-dire la philosophie des sciences sociales, la philosophie de l'expertise, l'épistémologie sociale, la philosophie de la causalité et la philosophie de la statistique.

Processus de sélection

  • Les candidates et candidats doivent communiquer par courriel au titulaire de la Chaire de recherche du Canada en épistémologie pratique, le professeur François Claveau (Francois.Claveau@USherbrooke.ca), leur désir d'être considérés pour la bourse. Cette indication d'intérêt doit parvenir au titulaire de la Chaire avant le 30 mars.
  • Le Comité de sélection examinera tous les dossiers reçus avant la date butoir et transmettra son offre directement à la candidate ou au candidat sélectionné. Le nom de la boursière ou du boursier sera rendu public au mois de septembre.

Critères de sélection

  • Excellence du dossier, attestée par les réalisations antérieures (résultats scolaires et autres réalisations), les lettres de recommandationla cohérence et l'originalité du projet de thèse
  • Capacité du projet de thèse à contribuer au programme de recherche de la Chaire de recherche du Canada en épistémologie pratique

Nous invitons tout particulièrement les candidates et candidats qui combinent un parcours solide en philosophie (maîtrise de recherche) avec une formation multidisciplinaire ou avec une expérience pertinente hors du milieu universitaire à poser leur candidature.

Avant de soumettre leur dossier au Bureau de la registraire, les candidates et candidats potentiels sont encouragés à communiquer avec le titulaire de la Chaire pour discuter de leur projet de recherche.

Si aucune candidature ne satisfait les critères de sélection, le Comité de sélection se réserve le droit de ne pas attribuer la bourse.

Conditions de financement de la personne boursière

  • La bourse est payable en trois versements.
  • Le cumul de cette bourse avec d'autres sources de financement est permis. En particulier, l'étudiante ou l'étudiant recevra également la bourse de soutien au doctorat d'un montant de 13 000 $, réparti sur trois ans.
  • La personne boursière doit demeurer inscrite à temps complet au doctorat en philosophie pratique aux trois trimestres de l'année universitaire et démontrer des progrès satisfaisants chaque trimestre.
  • La personne boursière doit soumettre, à l'automne, des demandes de financement aux grands concours de bourses de doctorat auxquels elle est admissible, en particulier au CRSH et FRQSC.

Informations additionnelles

  • La personne boursière peut aisément compléter ce programme de doctorat à partir de Montréal, notamment grâce aux séminaires en visioconférence à Longueuil.
  • Une personne boursière qui étudie à l’étranger est encouragée à proposer au titulaire de la Chaire une thèse en cotutelle avec un établissement universitaire international.
  • Pour les trois années restantes du doctorat, l’assistanat de recherche rémunéré est garanti. Selon ses compétences, la personne boursière peut contribuer aux autres projets de recherche de la Chaire. Ceux-ci sont interdisciplinaires, novateurs et répondent à des problématiques sociales d’actualité.
  • La personne boursière sera intégrée à une équipe de recherche dynamique et collaborative. Elle aura ainsi aussi accès à diverses ressources offertes par la Chaire à ses membres, notamment un fonds additionnel de diffusion des travaux de recherche, une aide à la rédaction des demandes de bourses et subventions, diverses occasions d’enrichir son dossier de publication, etc.