Aller au contenu

Entrevue avec Sophie Lemieux, formatrice

Développer son pouvoir d’influence, un savoir-faire à la portée de tous

Sophie Lemieux, MBA, Adm.A., C.M.C.Formatrice
Sophie Lemieux, MBA, Adm.A., C.M.C.
Formatrice

Photo : fournie

Être convaincant, savoir persuader, mieux négocier, se faire des alliés, générer la confiance, ne sont là que quelques-uns des savoir-faire du sens politique.

Ce savoir-faire n’est pas seulement réservé aux dirigeants ou aux cadres supérieurs. Il peut s’avérer extrêmement utile à tout professionnel souhaitant devenir une personne d’influence dans son organisation, sans détenir d’autorité formelle. Développer et mieux utiliser ses habiletés politiques pour accroître son pouvoir d’influence et son impact, voilà ce que nous propose Sophie Lemieux, formatrice à l’Université de Sherbrooke.



Lorsqu’on parle de pouvoir d’influence, on fait souvent référence au sens politique. Madame Lemieux, pourriez-vous nous expliquer ce que sont les habiletés politiques?

En classe, lorsque je demande aux participants s’ils ont une opinion positive ou négative des habiletés politiques, la majorité des gens répond négativement. Lorsque j’explique que les habiletés politiques consistent à utiliser des moyens tout à fait légitimes pour influencer le cours des choses et faire avancer nos idées, tout à coup, la majorité change d’opinion. Pour bien utiliser ses habiletés politiques dans le milieu des affaires, il faut tout d’abord posséder une bonne crédibilité et un grand sens de l’intégrité.

Pourquoi la notion d’influence est-elle souvent perçue de façon péjorative?

Malheureusement, lorsque les gens entendent parler de pouvoir d’influence ou d’habiletés politiques, il est souvent question de situations où l’objectif n’est pas connu (donc caché) et où les gens manipulent l’auditoire. Dans ce cas, il ne s’agit pas d’habiletés politiques, mais bien de la manipulation. La distinction est très importante, car en affaires, les habiletés politiques permettent d’influencer, d’avoir de l’impact afin d’atteindre des objectifs précis.

Pourquoi les habiletés politiques sont-elles utiles dans le milieu du travail?

Les employés, gestionnaires, travailleurs autonomes, dirigeants sont tous appelés à travailler en équipe, à négocier des ententes, à travailler sur des projets et à faire affaire avec des clients. Les habiletés politiques leur permettent notamment de maintenir de bonnes relations, d’influencer positivement le cours des événements vers l’atteinte d’un objectif, de faciliter la prise de décision, bref d’avoir un impact positif sur le travail. Ce sont des habiletés qui sont également très utiles dans notre vie personnelle.

Quelles sont les habiletés essentielles à développer pour avoir de l’influence?

Vous est-il déjà arrivé au retour d’une rencontre d’être certain que la décision prise n’était pas la bonne? Pourtant, vous avez essayé d’exprimer votre point de vue, mais vous n’avez pas réussi à influencer les participants. Être en mesure d’exercer son influence n’est pas une capacité donnée à tous. Cette habileté se développe graduellement en commençant par observer les jeux de pouvoir au sein du groupe. S’ensuit une série d’exercices pour accroître votre crédibilité, votre prestance et en arriver à communiquer votre point de vue de façon positive. En résumé, je dirais donc qu’une fine observation, une analyse juste, un bon sens de la communication, une présence attentive et la persévérance sont des atouts importants pour développer de bonnes habiletés politiques et exercer ainsi un pouvoir d’influence.

Avoir de l’influence, est-ce à la portée de toute personne?

Je crois que certaines personnes possèdent un sens politique plus naturellement que d’autres. Par contre, en s’y exerçant, c’est-à-dire en étudiant les stratégies de pouvoir, en saisissant mieux les enjeux d’une équipe, tout un chacun peut y arriver et en bénéficier.

Quels sont les pièges à éviter lorsqu’on souhaite exercer un pouvoir d’influence?

Il faut éviter d’aller trop vite! Il faut être patient, créer son réseau et se faire des alliés pour développer sa crédibilité. Il faut également choisir ses « batailles » et se donner le droit de ne pas réussir du premier coup! En effet, la capacité d’exercer son influence peut prendre du temps à se développer et il faut comprendre que cette capacité peut changer selon le groupe! Bref, il faut s’adapter et ceux qui réussissent le mieux à le faire exerceront plus facilement et plus rapidement un pouvoir d’influence et auront un impact positif.

En conclusion, que recommanderiez-vous à une personne qui souhaite développer son pouvoir d’influence?

Je pense qu’il faut commencer par prendre conscience de sa propre personnalité. Bien se connaître est un atout essentiel. Il est également très intéressant d’avoir un coach (interne ou externe) qui nous donnera une image « miroir » de nos habiletés politiques. Enfin, évidemment, je recommande la formation « Développer son pouvoir d’influence » que je donne à l’Université de Sherbrooke!


Informations complémentaires