Aller au contenu

Programme de Mentorat pour les femmes en sciences

Pour encourager et accompagner les jeunes femmes scientifiques à prendre leur place

Le programme de Mentorat pour les femmes en sciences tiendra sa 1re conférence le 27 avril prochain.
Le programme de Mentorat pour les femmes en sciences tiendra sa 1re conférence le 27 avril prochain.
Photo : UdeS

Le 27 avril prochain, la Faculté des sciences déploiera un tout nouveau programme de Mentorat pour les femmes en sciences. Ce programme vise à participer au développement du leadership féminin, à fournir des modèles qui inspireront nos étudiantes (et nos étudiants) ainsi qu'à mettre en place un réseau fort d’entraide de femmes en sciences. 

Pre Dumais, vous mettez sur pied un tout nouveau programme de mentorat pour les femmes en sciences, quel a été le constat de départ?

« Le constat de départ est bien connu : bien que nous accueillions de plus en plus de femmes en sciences, on remarque qu’elles sont bien moins représentées dans le domaine de la recherche et encore moins dans les postes de professeures. Ces femmes se butent à une multitude d’obstacles au cours de leur parcours.

À la suite de rencontres, de témoignages et de consultations auprès des communautés des diplômées, professeures et étudiantes, la Faculté des sciences s’est donnée comme objectif de mettre en place un programme de mentorat pour favoriser l'adhésion des femmes aux carrières scientifiques.

Le programme est essentiellement porté par des membres de la direction de la Faculté, des professeures et des diplômées, et nous avons également reçu le soutien financier d’Ubisoft pour créer le Fonds Ubisoft mentorat pour les femmes en sciences. Leur soutien financier nous permet de tenir cette 1re conférence. »

Quels sont les objectifs du programme? 

« Il y en a plusieurs. Pour ma part, je crois que d’encourager nos étudiantes à participer au développement de leur leadership comme développer sa confiance, diriger une équipe, réunir les personnes autour d'une vision commune, travailler son affirmation de soi et ultimement entreprendre sa carrière, sont des thèmes qui seront abordés au fil des mois. »

Avez-vous un conseil pour une étudiante qui hésite à s’engager dans un programme universitaire en sciences?

« Les sciences sont stimulantes pour l’intellect et nous poussent à atteindre nos limites, à aller au-delà du connu pour faire sens à l’inconnu. Réaliser une découverte, si petite soit-elle, est un moment de joie inexplicable.

Si un domaine scientifique nous intéresse, il ne faut jamais hésiter à suivre son coeur et ses passions. Il faut se faire confiance et travailler avec nos forces et nos faiblesses. Plus les jeunes femmes prendront leur place en sciences, plus elles réussiront ensemble à briser les barrières et faire fondre les inégalités. J’ai constaté au fil des années qu’il y a toujours quelqu’un sur notre chemin prêt à nous aider à progresser dans notre carrière.

Pour aucune raison, une femme ne doit s’empêcher de faire ce qu’elle aime et ce, malgré les obstacles qui peuvent survenir. Une femme aura, plus souvent que ses collègues masculins, un parcours et une carrière atypiques d’où l’importance de définir ce qu’est pour soi le succès. Il est aussi important pour les femmes inscrites dans des programmes scientifiques et universitaires de découvrir le parcours et les motivations de femmes ayant de belles carrières en sciences. Et c’est pour cette raison que je vous invite à assister à la toute première conférence du programme de Mentorat qui aura lieu au Carrefour de l’information le 27 avril prochain. »

1re conférence du programme de Mentorat | La doyenne de la Faculté des sciences, Pre Carole Beaulieu accueille Mme Annie Moisan, diplômée de la maitrise en biologie cellulaire (2003) et du doctorat en biologie cellulaire (2006), scientifique et experte en biologie de mécanique des cibles médicamenteuses et en stratégies précliniques pour de nouvelles thérapies. Se joindra à elles, la Pre Nadia Tahiri, du Département d’informatique et membre du Centre de recherche en écologie de l’Université de Sherbrooke (CREUS), partagera elle aussi son expérience. Elle s’intéresse à l’histoire évolutive des espèces en intégrant les paramètres climatiques. Les parcours scientifiques de Mme Moisan et de Pre Tahiri sont inspirants, semés de défis et marqués de passion.

Pour s'inscrire à la 1re conférence du Mentorat pour les femmes en sciences

À propos du Vice-décanat à l’enseignement et à l’inclusion

Pre Nancy Dumais est vice-doyenne à l’enseignement et à l’inclusion. Le mandat du vice-décanat à l’enseignement et à l’inclusion est de veiller à la qualité des études en soutenant les personnes étudiantes tout au long de leur programme, d'assurer la qualité des programmes de formation et d'aider les équipes enseignantes à optimiser leurs pratiques pédagogiques. Le vice-décanat s’assure que la Faculté offre un milieu d'études où toutes les personnes étudiantes peuvent s'accomplir. Nancy Dumais est professeure au Département de biologie et mène des recherches en biologie cellulaire et moléculaire ainsi qu’en microbiologie-immunologie. Elle est également directrice du Centre compétence en recherche plus (CR+) de l’UdeS.