Aller au contenu

Titulaire

David Koussens est professeur titulaire à la Faculté de droit où il est titulaire de la Chaire de recherche Droit, religion et laïcité.

Après avoir étudié le droit public en France, il a été stagiaire puis assistant juridique au Contentieux du Conseil d’État français de 2000 à 2002, période au cours de laquelle il a également été assistant juridique du président du Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique au ministère français de la Culture et des Communications. Établi au Québec depuis 2003, il a complété une maitrise en droit international et relations internationales puis un doctorat en sociologie à l’Université du Québec à Montréal. Il a ensuite été Max Weber Fellow à l’Institut universitaire européen de Florence (2010-2011) et chercheur postdoctoral au Centre de recherche en éthique de l’Université de Montréal (2011).

À partir d’une double perspective sociologique et juridique, ses recherches analysent les interactions entre les représentations sociales sur la laïcité et les aménagements juridiques régulant la diversité religieuse dans les sociétés occidentales. Il mène principalement ses travaux au Centre de recherche Société, Droit et Religion de l’Université de Sherbrooke (SoDRUS), au Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ) et dans l’équipe FR-QSC « Pluralisme et radicalisation », des structures de recherche dont il est membre régulier. Ses travaux ont été récompensés par plusieurs prix dont un IDEX de l’Université de Bordeaux (2016-2017) et le prix Tremplin en recherche et en création de l’Université de Sherbrooke (2017).

À l’Université de Sherbrooke, David Koussens a mis sur pied et a dirigé le Centre d’études du religieux contemporain de 2015 à 2017, qu'il dirige de nouveau depuis 2018 ; il a par ailleurs dirigé la Revue de droit de l'Université de Sherbrooke (RDUS) en 2015-2016. Il a également été professeur ou chercheur invité dans plusieurs universités étrangères dont la London School of Economics and Political Science, l’Université de Californie à Berkeley, l’Université libre de Bruxelles, l’Université de Bordeaux et l’Université Saint-Louis-Bruxelles.

Il préside actuellement la Société québécoise pour l’étude de la religion.​