Acfas 2021

Jouer l’histoire : contrôler le passé… dans les jeux vidéo

Julien Bazile, doctorant en histoire
Julien Bazile, doctorant en histoire

Photo : Michel Caron

Les filles de Caleb, Indiana Jones, le Da Vinci Code… Facile d’en convenir : cinéma et littérature participent à votre façon de voir l’histoire. Mais, avec les jeux vidéo, que Julien Bazile ajoute à la liste, vous l’expérimentez aussi.

D’après le doctorant en histoire, cette expérience « défatalise l’histoire ».

Le passé a été un présent. Des gens l’ont vécu. Ils ont fait des choix, sans en connaître les conséquences. Dans une certaine limite, le jeu vidéo recrée cette incertitude.

Julien Bazile, doctorant en histoire

En plus d’enrichir les connaissances historiques des joueuses et joueurs, un jeu vidéo bien construit développe donc leur empathie envers des tragédies autrement lointaines.

Julien cite l’exemple du jeu Assassin’s Creed: Freedom Cry. La quête principale consiste à libérer des esclaves dans l’Haïti de 1735, alors connue comme la colonie française de Saint-Domingue. Plusieurs stratégies s’offrent aux joueuses et joueurs, dont la force brutale. « Mais toute stratégie entraîne une réaction », souligne-t-il.

User de la force créera une réaction violente de la part des esclavagistes. On continue le jeu avec ce poids-là; ça donne une perspective humaine à des événements souvent perçus comme théoriques.

Ça, c’est quand les jeux sont réussis.

« Le jeu donne une perspective humaine à des événements souvent perçus comme théoriques. »
« Le jeu donne une perspective humaine à des événements souvent perçus comme théoriques. »
Photo : Michel Caron

Comment, justement, concevoir des jeux à saveur historique? Qu’est-ce qui en fait la qualité – ou non? Quelles sources choisir, et pourquoi? Quels choix de conception se posent? Quels effets ont-ils dans le jeu, mais aussi sur votre relation à l’histoire?

Pour répondre à ces questions, Julien chapeaute un colloque interdisciplinaire au 88e Congrès de l’ACFAS, avec son compère Simon Dor, de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

Pourquoi un colloque interdisciplinaire? « Les historiennes et historiens ont une approche scientifique de l’histoire, mais ils ne sont pas seuls à bâtir la culture historique. Les jeux vidéo forgent la conscience historique d’un public diversifié. » Comme un miroir, le colloque sera l’occasion d’y réfléchir avec des scientifiques aux expertises variées.

Une dizaine de communications sont prévues pour l’événement, qui se tiendra le vendredi 7 mai 2021. Envie d’une mise en bouche? Voici six d’entre elles, qui touchent à l’histoire, certes, mais aussi au design, à la narration, à la sociologie, à l’informatique, à l’évolution, à l’éthique, à la politique… pour ne nommer que ces domaines.

Le pouvoir de rejouer : quel effet sur la perception du passé?

Gilles Roy s'appuie notamment sur le jeu Total War.
Gilles Roy s'appuie notamment sur le jeu Total War.

Photo : fournie

Rejouer un jeu, en tout ou en partie, est fréquent, notamment pour améliorer ses performances. Pour Gilles Roy, cette possibilité déplace le temps du jeu vidéo sur un plan abstrait. Le contrôle temporel affecte-t-il les attentes qu’ont les joueuses et joueurs envers les données historiques exploitées dans un jeu? Cette maîtrise ludique du temps participerait-elle à constituer une autre façon d’envisager le passé, voire le présent ou le futur, d’une société?

La fabrique de l’Histoire : enjeux esthétiques et politiques des jeux vidéo de stratégie

Et si Civilization participait à renforcer les mentalités colonialistes et capitalistes?
Et si Civilization participait à renforcer les mentalités colonialistes et capitalistes?
Photo : fournie

Et si les jeux comme Civilization participaient à renforcer les mentalités colonialistes et capitalistes, voire à consacrer les régimes libéraux ou autoritaires, proches de ceux de Donald Trump ou d’Emmanuel Macron? C’est ce qu’explore Florian Cossard Pouget, en décortiquant les représentations visuelles et les systèmes dans les jeux vidéo de stratégie.

Construire l’histoire  de l’histoire par l’image

Le jeu Inkulinati, de Yaza Games, propose un visuel particulier.
Le jeu Inkulinati, de Yaza Games, propose un visuel particulier.

Photo : fournie

Comment raconter l’histoire, par exemple dans un jeu vidéo historique? Suffit-il de se documenter? Vincent Mauger s’interroge sur ce qui, dans la mise en récit nécessaire à la création de jeux vidéo et d’œuvres historiques, favorise l’émergence d’une qualité esthétique appréciée tant par le public que la critique.

Curiosité d’archéologue : l’enquête historique dans les jeux vidéo, bien au-delà de Lara Croft

Heaven's Vault s'éloigne complètement des visions de l'archéologie proposée par Lara Croft.
Heaven's Vault s'éloigne complètement des visions de l'archéologie proposée par Lara Croft.

Photo : fournie

Apprendre un langage complètement inconnu, jusqu’à l’exploiter pour résoudre des casse-têtes et ainsi découvrir l’histoire perdue de la galaxie Nebula : voici la mission que confie Heaven’s Vault, d’Inkle, aux joueuses et joueurs. Margot Blanchard cherche à comprendre les liens entre le design et les mécaniques dans le succès de ce jeu.

Y a-t-il des « jeux interdits »?

My Memory of Us montre la Deuxième Guerre mondiale vue par des enfants.
My Memory of Us montre la Deuxième Guerre mondiale vue par des enfants.

Photo : fournie

La Seconde Guerre mondiale est très présente dans les jeux vidéo. Pourtant, seuls quelques jeux se risquent à aborder ses conséquences ou les crimes commis. Alexane Couturier a identifié les stratégies adoptées par les équipes de conception qui ont relevé ce défi, les représentations construites et les effets de sens qu’elles instaurent.

Transformer la science en jeu vidéo : les défis de jouer l’évolution humaine

Ancestors: The Humankind Odyssey utilise l'évolution humaine comme trame de jeu.
Ancestors: The Humankind Odyssey utilise l'évolution humaine comme trame de jeu.

Photo : fournie

Pas d’armes futuristes, pas de vision nocture, pas de capacités physiques extraordinaires : lors du développement d’un jeu vidéo, respecter la science de l’évolution humaine avec précision entraîne son lot de contraintes. Marc-André Deblois a travaillé sur Ancestors: The Humankind Odyssey. Il raconte les embûches qu’a affronté son équipe.

Ce sujet a piqué votre curiosité?
Le colloque Contrôler le passé. Conception et critique des mécaniques de l'histoire dans les jeux vidéo, pour lequel Julien Bazile est coresponsable, sera présenté dans le cadre du prochain congrès annuel de l’Acfas, plus grand rassemblement multidisciplinaire du savoir et de la recherche de la francophonie, qui se tiendra du 3 au 7 mai 2021.