Le Pavillon de la vie étudiante fait peau neuve

Plus convivial, plus inclusif et plus accueillant

Des étudiantes et étudiants ont déjà commencé à s'approprier les espaces communs de la salle l'Horizon, à l'entrée du bâtiment.
Des étudiantes et étudiants ont déjà commencé à s'approprier les espaces communs de la salle l'Horizon, à l'entrée du bâtiment.
Photo : Michel Caron - UdeS

Réputée pour son dynamisme et sa diversité, la vie étudiante de l’UdeS battra son plein comme jamais à l’intérieur du pavillon du même nom. Fort de travaux de réfection majeurs, le bâtiment est fin prêt à accueillir la communauté étudiante dans de nouveaux espaces modernes et conviviaux, destinés tant à favoriser les travaux d’études que les rencontres et l’implication extrascolaire.

Au terme d’un chantier d’environ un an, l’un des pavillons les plus vétustes du Campus principal – l’origine de sa création remonte aux années 1960 – pourra se targuer de proposer aux étudiantes et étudiants de même qu’à l’ensemble de la communauté universitaire des espaces de vie invitants et résolument au goût du jour.

À l’image du dynamisme étudiant

L’édifice fraîchement rénové propose de nouvelles salles pour les travaux d’équipes et les réunions de même que des aires ouvertes accueillantes et des locaux aménagés avec du mobilier flexible permettant d’adapter l’endroit selon les besoins. Ayant assisté de près aux différentes étapes de conception du projet, le directeur général des Services à la vie étudiante, Luc Sauvé, explique :

L'équipe ayant travaillé au projet de réfection : Patrice Cordeau, vice-recteur adjoint au développement durable; Léa Roy, vice-présidente aux affaires étudiantes à la FEUS; Claude Handfield, directeur de division au Service des immeubles; Francine Provencher, directrice de division au Service des immeubles; Pre Jocelyne Faucher, secrétaire générale et vice-rectrice à la vie étudiante; Martin Chrétien, ingénieur au Service des immeubles; Luc Sauvé, directeur général des Services à la vie étudiante; Joannie Connell, directrice générale au REMDUS; Éric Laverdure, directeur général à la radio étudiante CFAK; et Pre Denyse Rémillard, rectrice adjointe et vice-rectrice à l’administration et au développement durable.

L'équipe ayant travaillé au projet de réfection : Patrice Cordeau, vice-recteur adjoint au développement durable; Léa Roy, vice-présidente aux affaires étudiantes à la FEUS; Claude Handfield, directeur de division au Service des immeubles; Francine Provencher, directrice de division au Service des immeubles; Pre Jocelyne Faucher, secrétaire générale et vice-rectrice à la vie étudiante; Martin Chrétien, ingénieur au Service des immeubles; Luc Sauvé, directeur général des Services à la vie étudiante; Joannie Connell, directrice générale au REMDUS; Éric Laverdure, directeur général à la radio étudiante CFAK; et Pre Denyse Rémillard, rectrice adjointe et vice-rectrice à l’administration et au développement durable.


Photo : Michel Caron - UdeS

Les lieux ont vraiment été pensés pour offrir plus d’espace, et faire en sorte que les étudiantes et étudiants s’y sentent chez eux. Plus de 85 % d’entre eux viennent de l’extérieur, c’est important de multiplier les espaces conviviaux sur nos campus.

Lumineux et vaste, le rez-de-chaussée sera le lieu tout indiqué pour se réunir, casser la croûte et se détendre. Un piano y est disponible pour quiconque souhaite taquiner la gamme. La radio étudiante CFAK, qui y a aussi emménagé ses pénates, se chargera aussi de rendre cet espace bien vivant. Les associations étudiantes FEUS et REMDUS de même que le journal étudiant Le Collectif occupent également ce premier niveau.

Donnant sur un rez-de-jardin, le sous-sol, loin d’être sombre et blafard, constitue le quartier général des regroupements étudiants. Des locaux et des salles de réunions fenestrées y sont aussi disponibles.

Les services offerts à la vie étudiante, comme celui de l'aide financière, occupent de nouveaux locaux au dernier étage de l'édifice.
Les services offerts à la vie étudiante, comme celui de l'aide financière, occupent de nouveaux locaux au dernier étage de l'édifice.
Photo : Michel Caron - UdeS

Tous ces aménagements mettent davantage en valeur l’engagement étudiant, qui permet de s’accomplir et d’acquérir des compétences et des habiletés complémentaires à celles que l’on développe dans un contexte académique.

Luc Sauvé, directeur général des Services à la vie étudiante

Les services offerts à la communauté étudiante, comme l’aide financière et les consultations en psychologie, en orientation et pour le soutien à l’apprentissage, occupent quant à eux le dernier étage. Réaménagée plus tôt en 2020, la Clinique de santé se trouve au rez-de-chaussée, à l’arrière de l’édifice.

Un bâtiment accessible et rassembleur

Le bâtiment est entièrement accessible à toute personne présentant des enjeux de mobilité, notamment grâce à ses rampes et planchers sans obstacles.
Le bâtiment est entièrement accessible à toute personne présentant des enjeux de mobilité, notamment grâce à ses rampes et planchers sans obstacles.
Photo : Michel Caron - UdeS

Les valeurs d’équité, de diversité et d’inclusion ont été au cœur du projet, commente le directeur général des Services à la vie étudiante. Entièrement rénové selon des principes d’accessibilité universelle, le bâtiment est doté d’ascenseurs pour desservir ses trois étages.

Des travaux d’abaissement du plancher ont été effectués au sous-sol, ce qui permet de se rendre des résidences à la cafétéria sans obstacles, en empruntant les tunnels souterrains.

Les salles de bains ont aussi été aménagées de manière à proposer des espaces universels et non genrés, afin de répondre aux besoins de toutes et tous.

Soucieuse de concevoir des environnements de travail et d’études capacitants, conformément aux orientations inscrites à son plan stratégique 2018-2022, la direction de l’UdeS a travaillé de concert avec les associations étudiantes afin de développer des espaces et des infrastructures de qualité en phase avec des principes de santé organisationnelle. Responsable du projet, la professeure Denyse Rémillard, rectrice adjointe et vice-rectrice à l’administration et au développement durable, indique :

L'escalier en colimaçon, qui confère à l’arrière du bâtiment un cachet architectural depuis nombre de décennies, a pu être préservé dans le respect des normes de conception aujourd’hui en vigueur.
L'escalier en colimaçon, qui confère à l’arrière du bâtiment un cachet architectural depuis nombre de décennies, a pu être préservé dans le respect des normes de conception aujourd’hui en vigueur.
Photo : Michel Caron - UdeS

C’était essentiel pour nous que le nouveau Pavillon de la vie étudiante devienne davantage un milieu de vie qui réponde aux besoins de l’ensemble de nos étudiantes et étudiants, que les services qui y sont offerts soient accessibles à toutes et tous, que tout le monde s’y sente accueilli et se l’approprie.

Au cœur de ce vaste chantier, l’expertise du Service des immeubles quant à la planification, à l’architecture et à l’ingénierie, a en outre été mise à profit.

La communauté étudiante, partie prenante du projet

Le rez-de-chaussée fraîchement rénové est le lieu tout indiqué pour se réunir et effectuer ses travaux au son de la musique de la radio universitaire CFAK.
Le rez-de-chaussée fraîchement rénové est le lieu tout indiqué pour se réunir et effectuer ses travaux au son de la musique de la radio universitaire CFAK.
Photo : Michel Caron - UdeS

Pour Cédrick Hamel, président de la Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FEUS), le fait d’avoir intégré d’emblée les étudiantes et étudiants à même le processus décisionnel de réaménagement des lieux a permis la conception d’espaces communs fonctionnels et conviviaux, au bénéfice de la communauté étudiante :

C’est un endroit rassembleur, un pilier central sur le campus pour mettre en valeur l’implication et le dynamisme des étudiantes et étudiants.

La directrice générale du Regroupement étudiant de maîtrise, diplôme et doctorat de l’Université de Sherbrooke (REMDUS), Joannie Connell, abonde dans le même sens : 

Nous n’avions pas beaucoup d’espaces ayant cette ambiance-là, ouverts à toutes les personnes étudiantes. Je pense que ça faisait en sorte que les gens sortaient du campus pour se retrouver.

Par l’entremise d’un concours, la communauté étudiante a en outre été invitée à trouver les noms des deux espaces de rencontres principaux du pavillon. L’aire ouverte au rez-de-chaussée, accessible depuis l’entrée principale du Cœur campus, a été nommée l’Horizon, et le grand local abondamment vitré de l’étage inférieur est devenu la Zone.

L’art et le développement durable à l’honneur

Photo : Michel Caron - UdeS

Les valeurs de développement durable, fortement ancrées à l’UdeS, trouvent par ailleurs écho dans ce pavillon neuf. Différentes initiatives et réalisations vertes dignes de mention seront mises de l’avant par l’entremise d’un « mur des récompenses et distinctions ». Deux Frigo Free Go, des réfrigérateurs libre-service destinés à contrer le gaspillage alimentaire, de même que la distribution de paniers de fruits et légumes frais provenant de fermes productrices d’ici, profitent également d’un emplacement stratégique dans le bâtiment. La coopérative La Déraille, qui offre des ateliers de mécanique de vélo et encourage le transport actif utilitaire, dispose également d’un nouveau local au sous-sol.

Intégrer les arts et la culture dans les stratégies visant le développement et le bien-être de la communauté universitaire est l’un des objectifs de la Politique des arts et de la culture de l’Université. Ainsi, pour la professeure Jocelyne Faucher, vice-rectrice à la vie étudiante, « il est incontournable que des œuvres d’art soient partie intégrante de ces lieux ». Disposé sur un balcon extérieur, un ensemble sculptural de chaises signé par l’artiste estrien de renommée internationale Michel Goulet bonifiera l’expérience de détente. D’autres œuvres s’ajouteront progressivement.

L'artiste Michel Goulet, photographié lors d'une exposition à la galerie d'art en 2018.
L'artiste Michel Goulet, photographié lors d'une exposition à la galerie d'art en 2018.
Photo : Michel Caron - UdeS

C’est avec reconnaissance que je salue Michel Goulet pour sa générosité d’avoir fait don de ces œuvres.

Professeure Jocelyne Faucher, vice-rectrice à la vie étudiante

La dernière étape de ce grand projet de réaménagement consistera en l’aménagement cet automne d’une cour intérieure propice aux rencontres, visible depuis le rez-de-jardin, et située entre les pavillons E1 et E2.

Le nouveau Pavillon de la vie étudiante, plus convivial, plus inclusif et plus accueillant, profitera par ailleurs d’une inauguration officielle en bonne et due forme à la fin du mois d’août, lorsque les mesures sociosanitaires le permettront.