Pratiques in situ et éphémères

Josianne Bolduc | arts visuels, arts médiatiques, commissariat
Artiste multidisciplinaire
Chargée de cours et coordonnatrice académique du certificat en arts visuels
Département des arts, langues et littératures | Faculté des lettres et sciences humaines

Sortir l’art des lieux traditionnels
Diplômée de l’Université Laval en arts visuels et de l’Université de Sherbrooke en pratiques artistiques actuelles, Josianne Bolduc a occupé les fonctions de directrice à la Maison des arts et de la culture de Brompton pendant dix ans. Artiste multidisciplinaire, elle s’intéresse aux pratiques de commissariat, à la création in situ et aux enjeux entourant les modes de transmission des pratiques éphémères.
Démarche artistique

Ma démarche artistique procède par traduction ou transposition et valorise le détournement, le recyclage d’idées et de formes et l’emprunt. Artiste interdisciplinaire (arts visuels, arts médiatiques et commissariat), je m’intéresse tout particulièrement aux créations in situ et aux performances éphémères réalisées dans l’espace public. La présence humaine telle qu’elle se manifeste dans un milieu spécifique est au cœur de ma démarche. Mes recherches et ma réflexion portent essentiellement sur la documentation de cette présence, à l’état naturel ou sous forme de performances, artistiques ou autres, et sur les moyens de la transposer dans une nouvelle expérience artistique pour le spectateur

FootMuséum
Une exposition-œuvre qui transpose une performance sportive en expérience artistique sonore et visuelle.
3 350,1 km : la distance qui nous unit

L’œuvre rend compte d’une exploration de l’environnement des campus de l’Université Autonome du Nuevo Leone située à Monterrey, au Mexique, et de l’Université de Sherbrooke. Elle propose une lecture singulière de la nature, de l’architecture et de la vie étudiante propres à chacun des lieux.

L’œuvre se compose de deux pièces de forme circulaire dont l’une est réalisée avec les images du campus de l’UdeS et l’autre, avec celles de l’UANL. En conceptualisant l’œuvre comme s’il s’agissait de deux points sur une carte géographique à l’échelle de l’Amérique, l’artiste cherche à survoler d’un seul regard deux lieux éloignés. C’est grâce à un jeu de correspondances formelles qui se révèle à la fois dans chaque partie et entre elles qu’une trajectoire se forme entre les deux points symbolisant les liens qui unissent les deux institutions.

Danse Trajet
En 2017, Josianne présentait Danse trajet / Remédiation à la Galerie d'art du Centre culturel de l’Université de Sherbrooke. L’exposition-œuvre proposait une remédiation en galerie d’une performance éphémère en danse contemporaine réalisée dans l’espace urbain.

Le projet est né d’un désir de réactivation d’une performance improvisée en danse contemporaine réalisée par Elise Legrand, interprète et chorégraphe, le long d’un parcours au cœur de l’espace urbain. Par le biais d’une réarticulation de la documentation photographique et vidéographique captée lors de la performance éphémère et d’un dispositif d’exposition qui vient accorder aux documents une valeur esthétique, l’exposition danse trajet|remédiation brouille la frontière entre le mémoriel et l’artistique de manière à faire prévaloir la valeur esthétique sur l’intérêt documentaire. 

Les œuvres de l’artiste se retrouvent dans des collections au Québec, au Canada (Université de Moncton) et au Mexique (Universidad Autónoma de Nuevo León).
Josianne Bolduc cumule également les fonctions d’enseignante et de responsable du certificat en arts visuels de l’Université de Sherbrooke depuis 2014.