Équipe de recherche originale

Chercheurs principaux

Docteur Martin Fortin, M.D., M.Sc., CMFC(F)

Département de Médecine Familiale, Université de Sherbrooke, Québec, Canada.

Centre de Santé et de Services Sociaux de Chicoutimi
Unité de médecine de famille
305, rue St-Vallier
Chicoutimi (Québec)  G7H 5H6

Canada

Téléphone :     (418) 541-1234, poste 2281

Télécopieur :   (418) 541-1129

Courriel : Martin.Fortin@USherbrooke.ca

Pr Fortin a complété sa formation en médecine à l’Université de Sherbrooke en 1983 suivie d'un certification en médecine de famille en 1985 à la même université. Il est membre certifié et Fellow du Collège des médecins de famille du Canada. Il a complété une maîtrise en épidémiologie à l’Université Laval en 1997. Il est professeurs titulaire et directeur de la recherche au département de médecine de famille de l’Université de Sherbrooke. Titulaire de la Chaire de recherche sur les maladies chronique en soins de première ligne de l’Université de Sherbrooke, ses intérêts de recherche portent sur les patients qui présentent des conditions médicales chroniques multiples (multimorbidité). Il s’est d’abord intéressé à la description épidémiologique de la multimorbidité et ses conséquences. Son intérêt s’oriente maintenant sur l’amélioration des soins de première ligne à l’égard des maladies multiples. Pour ce faire, il est intéressé au développement de nouveaux modèles de soins qui ont comme assise principale, la collaboration interprofessionnelle. Il est l’auteur de nombreuses publications ayant comme thème principal, la multimorbidité.

Docteur Hassan Soubhi, M.D., Ph.D.

Département de Médecine Familiale, Université de Sherbrooke, Québec, Canada.

Centre de Santé et de Services Sociaux de Saguenay
Unité de médecine de famille
305, rue St-Vallier
Chicoutimi (Québec)  G7H 5H6

Canada

Téléphone :     (418) 541-1234, poste 2281

Télécopieur :   (418) 541-1129

Courriel : Hassan.Soubhi@USherbrooke.ca

Pr Soubhi a complété sa formation en médecine à Casablanca, au Maroc en 1986, puis une Licence spéciale en Santé Publique de l’École de Santé Publique de l’Université Libre de Bruxelles, en 1987, et un Ph.D. en Santé Publique, option épidémiologie, à l’Université de Montréal, en 1999. Il a par la suite effectué un stage postdoctoral à l’Université de Colombie Britannique. Il est professeur adjoint au département de médecine de famille de l’Université de Sherbrooke. Les intérêts de recherche du Pr Soubhi sont centrés sur la promotion de la santé de la famille et la gestion des maladies chroniques. Ses principales activités de recherche sont guidées par une approche écosystémique des déterminants de la santé et de la maladie et portent en particulier sur les stratégies optimales de soins des maladies chroniques avec notamment le rôle de la famille et de l’équipe de soins dans la gestion de ces maladies. Dans ce cadre, Pr Soubhi vise en particulier à l’adaptation de l’approche par Communautés de Pratique au milieu clinique de première ligne et le développement de connaissances probantes sur l’efficacité de cette approche pour l’apprentissage et le développement de pratiques collaboratives interprofessionnelles centrées sur le patient atteint de maladies chroniques.

Co-chercheurs

Docteure Catherine Hudon, M.D., M.Sc., Ph.D., CMFC

Département de médecine familiale, Université de Sherbrooke, Québec, Canada.

Centre de santé et de services sociaux de Saguenay
Unité de médecine de famille
305, rue St-Vallier
Chicoutimi (Québec)  G7H 5H6

Canada

Téléphone :     (418) 541-1234, poste 2281

Télécopieur :   (418) 541-1129

Courriel : Catherine.Hudon@USherbrooke.ca

Dre Hudon a complété sa formation en médecine à l’Université Laval en 1996, puis une certification en médecine de famille de l’Université de Sherbrooke en 1998. Elle est membre du Collège des médecins de famille du Canada depuis 1998. Elle a complété une maîtrise en sciences cliniques de l’Université de Sherbrooke en 2004 et un fellowship en recherche interdisciplinaire de première ligne en avril 2006. Elle est actuellement candidate au PhD en sciences cliniques. Elle est professeure agrégée au département de médecine de famille de l’Université de Sherbrooke. Les intérêts de recherche de la Dre Hudon sont orientés vers l’autonomisation (empowerment) des patients atteints de maladies chroniques, les soins centrés sur le patient, la validation d’instruments de mesure et la collaboration médecin-infirmière.

Docteure Elizabeth A. Bayliss, M.D., MSPH

Kayser Permanente et département de médecine de famille de l’Université du Colorado, Etats-Unis.

Courriel : elizabeth.bayliss@kp.org

Dre Bayliss a obtenu son diplôme en médecine à l’Université du Colorado en 1989 et a achevé sa résidence avec une formation en médecine de famille au Mercy Medical Center, à Denver, Colorado en 1992. Elle a complété un stage en recherche en soins de première ligne, ainsi qu’une maîtrise en santé publique à l’Université du Colorado en 2000. Elle est chercheure clinicienne à l’Unité de recherche clinique de Kaiser Permanente et professeure adjointe du département de médecine de famille du Centre des sciences de la santé de l’Université du Colorado, à Denver. Ses sujets d’intérêt clinique et de recherche portent sur l’amélioration du processus de soins des personnes atteints de multimorbidité et sur les méthodes de mesure de la multimorbidité dans la recherche sur les services de santé.

Docteure Marjan van den Akker, Ph.D.

Département de pratique générale, Institut de recherche en soins et santé publique, Université de Maastricht, Pays-Bas.

Courriel : Marjan.vandenAkker@HAG.unimaas.nl

Dre van den Akker a terminé une formation en sciences de la santé en 1992 et a complété ensuite une certification en épidémiologie en 1998. Elle a obtenu un doctorat à l’Université de Maastricht. Sa thèse de doctorat portait sur la multimorbidité dans une population de pratique générale. Elle est professeure adjointe et codirectrice d’un programme de recherche intitulé : « Les diagnostics et les interventions fréquemment observés en pratique générale » du « Care and Public Health Research Institute ». Son travail porte principalement sur l’épidémiologie de la multimorbidité et en particulier, l’étude de son incidence et de sa fréquence, ainsi que les liens entre la multimorbidité et les caractéristiques sociodémographiques et psychosociales. Elle travaille actuellement sur la catégorisation de la multimorbidité et mène des analyses longitudinales.