Électrochimie, hydrogène... et piles?

Professeur Andrzej Lasia, un visionnaire

Directeur du Centre de recherche en électrochimie et électrocatalyse (CRÉÉ) et vice-directeur du Groupe de recherche appliquée sur les piles à électrolyte solide (GRAPES), le professeur Andrzej Lasia est au Département de chimie depuis 20 ans et travaille activement à l'avancement de l'électrochimie à Sherbrooke. La diversité et la qualité de ses travaux de recherche lui valent une reconnaissance mondiale. Tout comme son directeur, le CRÉÉ est réputé internationalement.

Fondé en 1994, ce centre est consacré à la recherche fondamentale et appliquée portant, entre autres, sur les axes suivants : l'électrochimie physique et analytique, la chimie de surfaces et l'électrocatalyse, des domaines de pointe en électrochimie.

Bien que les domaines d'application des recherches soient multiples, l'une des principales préoccupations des chercheurs est d'augmenter l'efficacité de production de l'hydrogène à partir de l'eau. Très utile dans les piles à combustibles, l'hydrogène est non seulement économique, mais également inoffensif pour l'environnement, puisqu'il ne laisse que de l'eau pure comme résidu. Les recherches du CRÉÉ sont donc liées aux problèmes environnementaux. De nos jours, la qualité de l'environnement sous-tend une économie basée en grande partie sur l'utilisation des technologies électrochimiques et de l'hydrogène qui sont propres et non polluantes.

Les travaux et la multidisciplinarité des membres du CRÉÉ sont uniques au Canada, voire au monde. Le CRÉÉ regroupe cinq professeurs chercheurs du Département de chimie, un chercheur du Département de génie chimique ainsi qu'un chercheur de l'Institut de Recherche en Électricité du Québec (IREQ) travaillant dans les domaines interconnexes.

L'équipe est composée des chercheurs suivants : les professeurs Hugues Ménard, Gessie Brisard et Andrzej Lasia, tous trois électrochimistes et spécialistes en électrocatalyse et en sciences des matériaux; le professeur Pierre Harvey, spécialiste en chimie inorganique et en synthèse organométallique. À ce groupe s'ajoutent le Dr Louis Brossard, chercheur à l'IREQ et ingénieur électrochimiste spécialisé en métallurgie, ainsi que le Dr Jean-Marc Lalancette, spécialiste en synthèse inorganique, professeur émérite au Département de chimie et président de la compagnie Inotel inc.

En septembre 2001, les membres du CRÉÉ, en collaboration avec un groupe de recherche sur les plasmas de la Faculté de Génie, ont vu leur proposition de recherche sur la fabrication de piles à combustibles couronnée de succès par l'obtention d'une subvention stratégique de près d'un demi-million de dollars du Conseil national de la recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). En ce moment, les recherches se poursuivent pour optimiser la qualité des piles.