Fluorescence X (FRX)

La spectrométrie à fluorescence X est une méthode d'analyse qui nous permet de quantifier les éléments chimiques présents dans la matière analysée. Cependant, elle ne peut pas mesurer les éléments légers, ceux de faible numéro atomique comme l'hydrogène (H) et le lithium (Li). Et pour ce qui est des éléments chimiques comme le béryllium (Be), le bore (B), le carbone (C), l'azote (N), l'oxygène (O) et le fluor (F), la mesure est délicate.

Cette technique demande une préparation particulière de l'échantillon, voici 3 façons de faire:

  • Perle fondue:

L'échantillon, préalablement chauffé à 1050°C pour le libérer de l'eau et des substances organiques, est mélangé avec un fondant comme du métaborate et/ou du tétraborate de lithium. Ce mélange est déposé dans un creuset de platine et chauffé à 1050°C. On obtient ainsi une perle transparente, prête à être analysée. Certains éléments seront plus difficiles à fondre, surtout si la quantité est élevée, comme le platine (Pt) ou le palladium (Pd).

Cette méthode permet les mesures quantitatives les plus précises que l'on peut obtenir par FRX.

  • Poudre pressée:

Si la perle fondue est impossible à faire, une pastille est préparée avec un agent liant, du "Licowax". Le mélange est compressé sous forme de pastilles pour faire un échantillon solide que l'on peut introduire dans l'équipement et l'analyser de la même façon que la perle fondue. Par contre, le résultat sera semi-quantitatif et l'erreur sur la mesure est de l'ordre de 10 à 15%.

  • Film de mylar:

Si la poudre est volatil, impossible à perler et que la quantité d'échantillons est faible, on la dépose sur un film de plastique transparent aux rayons X. Aussi, nous pouvons utiliser cette technique pour un échantillon liquide. Dans ce cas-ci on parle également de résultat semi-quantitatif et avec une erreur plus importante sur les éléments légers (sodium et autres) que sur les éléments lourds, puisque les rayons X émis par les éléments légers sont absorbés par le film de mylar.

L'équipement que nous avons est de la compagnie Panalytical, modèle Axios Advanced. C'est un spectromètre de type séquentiel et à longueur d'ondes. Le système de détection comprend des cristaux nécessaires à la détection des éléments partants de l'oxygène (O) à l'uranium (U). Il comprend également le système de détection pour les éléments légers comme le Be, B, N et le C.

Localisation

Faculté de génie

Local C1-2122

Formation offerte

Oui

Personnes-ressources

Sonia Blais

Carl St-Louis