Faculté de médecine et des sciences de la santé

De nouvelles chaires en santé des populations, vieillissement et cancer

Les professeures-chercheuses Marie-Eve Poitras et Lee-Hwa Tai
Les professeures-chercheuses Marie-Eve Poitras et Lee-Hwa Tai

Marie-Eve Poitras, professeure-chercheuse dans le thème de recherche Santé des populations et vieillissement : prévention, organisation, pratiques, et Lee-Hwa Tai, professeure-chercheuse dans le thème de recherche Cancer, ont obtenu chacune une nouvelle chaire CRMUS de recherche au cours des derniers mois. En effet, la Chaire CRMUS de recherche sur les pratiques professionnelles optimales en soins primaires a été octroyée à la professeure Marie-Eve Poitras, et la professeure Lee-Hwa Tai devient la titulaire de la Chaire CRMUS de recherche translationnelle en immunothérapie.

Ces deux nouvelles chaires de recherche permettent de mettre en lumière la qualité exceptionnelle des travaux de recherche des professeures Poitras et Tai, souligne la professeure Nathalie Rivard, vice-doyenne aux études supérieures, à la recherche et à l’innovation.

La professeure Poitras désire vivement contribuer à l’amélioration des soins primaires. Ils sont, et encore plus en période pandémique, le filet de sécurité de la population et sa porte d’entrée aux soins et services. Le succès des projets et les données scientifiques générées par les activités de la chaire de la professeure Poitras repose sur le fort partenariat des membres de son équipe avec les patients, les cliniciens, les décideurs et les représentants de la communauté. Elle partage la coresponsabilité des projets, dans une approche de transfert des connaissances intégrée, afin qu’ils fassent sens et que les retombées soient durables pour la population.

Bien que le cancer commence à un endroit, il peut se propager à d’autres parties du corps. Le cancer métastatique est très difficile à traiter et représente la plupart des décès par cancer. Le programme de recherche de la professeure Tai vise à comprendre comment les cellules immunitaires sont impliquées dans la propagation des cancers et à trouver des moyens plus efficaces de traiter les agressifs cancers du sein et de la vessie. Appuyée par la chaire CRMUS, sa recherche vise à développer des virus qui tuent le cancer, appelés « virus oncolytiques », pour cibler et réduire directement les cancers et renforcer le système immunitaire des patients contre leur propre cancer. Les résultats de ses études fourniront les renseignements essentiels à la conception d’essais cliniques pour tester les virus oncolytiques et les vaccins personnalisés contre le cancer chez les patients atteints d’un cancer du sein triple négatif ou de la vessie.

Le CRMUS joue un rôle de premier plan dans la promotion et le financement de la recherche médicale à la FMSS. Tel qu’imaginé par ses fondateurs, le CRMUS a été et est toujours un des leviers importants de la FMSS pour recruter des chercheurs et favoriser l’atteinte de l’excellence en recherche.

Également, Hugues Allard-Chamard, professeur-chercheur au thème Infection-Inflammation, et Denis Blondin, professeur-chercheur sous le thème Diabète, obésité et complications cardiovasculaires, sont les nouveaux titulaires de deux chaires de recherche avec de nouveaux mandats. Le professeur Allard-Chamard devient titulaire de la Chaire André-Lussier de rhumatologie, et le professeur Blondin devient titulaire de la Chaire GSK sur le diabète.

Finalement, Christina St-Onge, professeure-chercheuse sous le thème Santé des populations et vieillissement : prévention, organisation, pratiques, a obtenu un renouvellement pour la Chaire de recherche en pédagogie médicale Paul Grand’Maison de la SMUS.

Malgré le présent contexte, l’UdeS continue d’être une contributrice essentielle à notre société.

À propos

La chaire de recherche institutionnelle est une unité structurée de recherche inscrite à l'intérieur de l'institution. Elle œuvre dans un des créneaux d'excellence de l'UdeS, et ses activités génèrent des retombées pour la société. Les activités de la chaire sont soutenues financièrement par un fonds spécifique qui permet de conduire, entre autres, les activités de recherche et de soutenir la formation d'une relève scientifique.

La Chaire André-Lussier de rhumatologie est dédiée à la mémoire du professeur André Lussier, qui a offert un généreux don à La Fondation de l'Université de Sherbrooke afin de permettre des recherches continues et de haut niveau susceptibles de contribuer au traitement des maladies ostéo-articulaires.

La Chaire de recherche en pédagogie médicale de la Société des médecins de l’UdeS a été créée en 2009 grâce à un don majeur de la Société des médecins de l’Université de Sherbrooke.