Biodiversité sur les campus

Des balbuzards font leur nid à l'UdeS

Photomontage illustrant des balbuzards en plein vol, qui ont fait leur nid au Campus principal au printemps dernier.
Photomontage illustrant des balbuzards en plein vol, qui ont fait leur nid au Campus principal au printemps dernier.
Photo : Michel Caron - UdeS

Nos étudiantes et étudiants ne sont pas les seuls à choisir notre Campus principal pour son cadre naturel et enchanteur. Un couple de balbuzards pêcheurs, ces grands oiseaux de proie au bec crochu, au plumage sombre et au ventre blanc, y a fait son nid plus tôt ce printemps. Signe de la biodiversité qui caractérise notre milieu, deux oisillons ont d’ailleurs été aperçus en juillet, confortablement perchés au-dessus des lampadaires surplombant des terrains de sport.

Un début de nid avait d'abord été remarqué à l’automne 2020. Après analyse, la décision avait été prise de laisser la nature s’installer, en adaptant certaines opérations liées à l’entretien des lampadaires. Sachant ces oiseaux sensibles aux dérangements durant la période de nidification, l’UdeS a tenu à favoriser la quiétude des lieux au cours des derniers mois. L’utilisation de drones a notamment été limitée à proximité de leur habitat, afin d’éviter que le couple ne fuie pour se réfugier ailleurs.

Préserver la quiétude de ces espèces vulnérables

Le balbuzard, ce grand oiseau de proie au plumage sombre et au ventre blanc.
Le balbuzard, ce grand oiseau de proie au plumage sombre et au ventre blanc.
Photo : Michel Caron - UdeS

L’Université tient d’ailleurs à sensibiliser la communauté à l’importance de préserver la tranquillité des balbuzards pendant la période de nidification, entre avril et août. Le bien-être de ces oiseaux se révèle fortement compromis par tout dérangement anthropique, c’est-à-dire résultant de l’activité humaine. La pérennité de cette espèce en dépend même, alors que les oiseaux peuvent abandonner leur nid et ainsi exposer leurs œufs aux autres prédateurs et intempéries.

Ainsi, la grande biodiversité du Campus principal, qui permet d’assurer la présence de pollinisateurs depuis quelques années, réussit en outre à offrir un milieu paisible et accueillant aux balbuzards pêcheurs, qui ont pu y pondre leurs œufs cet été. Depuis, ils ont progressivement entrepris leur envol migratoire. Au plaisir de les revoir à nouveau au printemps prochain!