Inclusion de la diversité sexuelle et de genre

Une première Semaine arc-en-ciel à l’UdeS

Les drapeaux de la diversité LGBTQ2+ seront à l'honneur au Campus principal.
Les drapeaux de la diversité LGBTQ2+ seront à l'honneur au Campus principal.
Photo : Michel Caron - UdeS

Dans le but de sensibiliser la communauté universitaire aux réalités des personnes issues des groupes LGBTQ2+ et de favoriser leur intégration, l’UdeS tiendra de manière virtuelle sa toute première Semaine arc-en-ciel pour l’inclusion de la diversité sexuelle et de genre, du 29 mars au 2 avril prochains.

L’ensemble des étudiantes et étudiants de même que le personnel sont invités à prendre part aux conférences et formations prévues à la programmation, qui viseront à démystifier certains enjeux liés à la diversité sexuelle et de genre. Des portraits de membres de la communauté LGBTQ2+ seront aussi diffusés. De plus, une sélection de différents ouvrages liés aux enjeux de la diversité sexuelle et de genre sera à l'honneur à l'entrée de la Bibliothèque Roger-Maltais, au Campus principal.

À propos de la communauté LGBTQ2+
L’acronyme LGBTQ2+ est utilisé pour désigner des personnes s’identifiant comme lesbiennes, gaies, bisexuelles, trans, en questionnement quant à l’orientation sexuelle, l’identité ou l’expression de genre, bispirituelles, ou à d’autres possibilités, telles que la pansexualité, l’asexualité, etc.

La professeure Julie-Christine Cotton, du Département des sciences de la santé communautaire, à la FMSS.
La professeure Julie-Christine Cotton, du Département des sciences de la santé communautaire, à la FMSS.
Photo : UdeS

Spécialisée en intervention et en évaluation auprès des personnes vulnérables et à risque de stigmatisation, la professeure Julie-Christine Cotton, du Département des sciences de la santé communautaire de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, participera à cette première édition en tant que conférencière. Ses présentations porteront sur le bien-être psychologique et la persévérance scolaire chez les personnes trans, non binaires et en questionnement identitaire de genre, de même que sur l’offre de soins et de services qui leur est consacrée.

La Journée internationale de la visibilité trans du 31 mars, qui célèbre la communauté transgenre et dénonce la discrimination à laquelle elle est souvent confrontée, sera en outre soulignée pendant l’événement. Le drapeau trans sera alors installé sur le mât principal, devant le pavillon central, au Campus principal. Les drapeaux de la diversité LGBTQ2+ flotteront quant à eux pendant toute la semaine, à proximité du stade extérieur.

Une initiative d’ouverture et de soutien

Instaurée par le comité de travail pour l'inclusion de la diversité sexuelle et de genre, cette semaine inclusive figure parmi les mesures d'ouverture et de soutien, notamment pour la population étudiante des groupes de diversité sexuelle et de genre, offertes par l’UdeS.

La responsable du comité, la professeure Christine Hudon, vice-rectrice aux études, indique :

L’Université de Sherbrooke souhaite offrir un milieu de vie sécuritaire, ouvert et inclusif qui contribue au bien-être et au développement de l’ensemble de sa communauté. La tenue de cette première semaine de sensibilisation s’inscrit dans cette lignée.

La directrice générale du Bureau de la registraire, Kim Lagueux Dugal, qui coordonne les travaux du comité, ajoute :

De plus en plus de personnes de la communauté universitaire sur les campus font valoir le besoin de mieux reconnaître la réalité des personnes trans, non binaires et s’identifiant à la communauté LGBTQ2+. C’est avec fierté que nous tenons cette première Semaine arc-en-ciel , qui permet de mettre de l'avant la diversité sexuelle et de genre.

Le Groupe d’action trans de l’UdeS (GATUS), dont la mission est de défendre et de représenter les droits et intérêts des personnes trans, non binaires et non conformes dans le genre, se réjouit d'ailleurs de la mise en place d’une telle semaine :

La Semaine arc-en-ciel a une grande valeur pour les personnes LGBTQ2+ de l'UdeS, à tous les niveaux. C'est le genre d'action qui a un impact concret sur le confort d'être "out" et de dénoncer les actions inacceptables. Avoir un message clair de l’administration sur l'importance de la diversité sexuelle et de genre, et la mise en place d'événements de sensibilisation, qui valorisent cette diversité, c'est du jamais vu, pour plusieurs.

Joanny Raby, responsable à la coordination du GATUS

Faire de l'UdeS un milieu exemplaire sur le plan de l'équité, de la diversité et de l'inclusion, notamment au chapitre de la diversité sexuelle et de genre, figure au plan stratégique 2018-2022 Oser transformer.

Adoptée à l’automne 2019, la directive permettant à toute personne employée ou étudiante le choix d'une dénomination en phase avec son identité dans les documents non officiels et les communications internes de l'Université, s’inscrit d'ailleurs dans cette volonté.

La première Semaine arc-en-ciel pour l’inclusion de la diversité sexuelle et de genre devait à l’origine se tenir en mars 2020, mais elle a dû être remise en raison de la pandémie de COVID-19.