Alex Carignan, M.D. FRCPC.

Professeur agrégé

Coordonnées

Courriel : Alex.Carignan@USherbrooke.ca
Téléphone : (819) 821-8000, poste 72568
Télécopieur : 819 821-7101

Département de microbiologie et d'infectiologie
Faculté de médecine et des sciences de la santé
Université de Sherbrooke
3001, 12e Avenue Nord
Sherbrooke (Québec) J1H 5N4

Formation

  • M.D., Université de Montréal, Québec (2003)

  • FRCPC – Microbiologie médicale (2008)

  • CSPQ – Microbiologie médicale et maladies infectieuses(2008)

  • MSc.  Epidemiology, London School of Hygiene and Tropical Medicine (2012)

Intérêts particuliers

Mes travaux de recherche évaluative-épidémiologique hospitalière et de prévention des infections nosocomiales visent à évaluer et personnaliser les approches de prévention et de traitement des maladies infectieuses, telles l'infection à C. difficile (ICD) ou les maladies pouvant être prévenues par la vaccination. En exploitant des banques de données populationnelles complexes (études de cohorte et cas-témoins), je détermine le fardeau de divers problèmes de santé et étudie l'impact d'interventions sur des issues d'intérêt clinique.

Nouvelles approches de prévention de l'infection à Clostridium difficile (ICD) :

En 2016, j'ai publié les résultats d'une étude évaluant l'impact de la vancomycine orale sur le risque d'ICD chez des patients exposés à l'antibiothérapie suite de leur diagnostic (Carignan et al. Am J Gastroenterol 2016; FI 10.383, 6/79 en gastroentérologie et hépatologie). La première en son genre à évaluer le potentiel de ce type de prophylaxie, mon étude a démontré que la vancomycine orale est une stratégie efficace pour diminuer le risque de future récidive chez les patients ayant déjà rechuté et été réexposés aux antibiotiques. De plus, elle démontre pour la première fois que cette pratique clinique, établie dans certains centres, est efficace.

Nouvelles approches préventives aux infections post-biopsie transrectale de prostate :

En 2012, j'ai publié la première étude à démontrer le rôle de l'émergence de la résistance à la ciprofloxacine dans l'augmentation de l'incidence des infections suite à une biopsie transrectale de la prostate (Carignan et al. Eur Urol 2012. FI 8.186, 1/69 en urologie et néphrologie). Un éditorial a souligné la portée de l'étude qui ouvre la voie au développement de nouvelles approches de prophylaxie antibactériennes avant une biopsie transrectale de la prostate. En 2017, je soumettrai pour publication les résultats d'une étude évaluant un nouveau régime de prophylaxie à base de fosfomycine, dans la foulée de ma précédente étude.

Recherche évaluative populationnelle en immunisation

À titre de membre du Comité sur l'immunisation du Québec de l'INSPQ et responsable de la Clinique d'immunisation spéciale au CIUSSS de l'Estrie-CHUS, je m'investis dans les travaux d'évaluation de l'efficacité et la sécurité des programmes vaccinaux mis en place au Québec.

Je développe actuellement une étude qui évaluera l'impact du programme de vaccination universelle des enfants contre la varicelle sur l'incidence du zona sévère à Sherbrooke et validera la banque de données MED-ECHO dans ce contexte. Les résultats guideront l'instauration d'un programme d'immunisation contre le zona au Québec. Le modèle développé sera exporté afin de servir d'assises à l'évaluation de l'impact de programmes d'immunisation contre d'autres maladies évitables par la vaccination. Il permettra d'estimer le nombre de cas d'infections vues en communauté et ensuite hospitalisés; ces estimations permettront de mieux évaluer le fardeau de la maladie et de préciser les paramètres d'analyses économiques.

Incidence et sévérité d'infections communautaires à réservoir environnemental

Je travaille actuellement sur un projet rétrospectif multicentrique panquébécois sur l'épidémiologie clinique et moléculaire de l'infection pulmonaire à Blastomyces dermatitidis qui couple les données cliniques de tous les cas recensés au Québec depuis 1988 à l'analyse génotypique d'une banque d'isolats de 213 souches de B. dermatitidis à laquelle j'ai accès en collaboration avec le Laboratoire de santé publique du Québec. Les résultats détermineront le rôle des différents facteurs (virulence du pathogène, facteurs de l'hôte et environnementaux) dans l'émergence de ce pathogène et l'augmentation des cas sévères observée au Québec. Actuellement menée dans 33 centres, cette étude livrera un modèle exportable que j'appliquerai ensuite à un projet sur la maladie de Lyme, une autre infection communautaire à réservoir environnemental en forte progression au Québec depuis 2012 dans le contexte des changements climatiques.

Google Scholar

Publications récentes

Pub Med