Ambassadrices et ambassadeurs du développement durable

Louis-Paul Allard

Ambassadeur du développement durable 2013
Lettres et sciences humaines 1967
                          Droit 1970

Extrait de son hommage

Louis-Paul Allard fonde, en 1984, la Corporation « À court d’eau », reconnue comme « Mouvement écologique de l’Année » par le Mouvement Desjardins. Deux ans plus tard, il crée la Fondation québécoise en environnement, dont il est toujours le président. Comme il le dit lui-même, il a voulu faire partie de la solution. Au cours des 27 années suivantes, il a su entraîner beaucoup de gens dans cette voie, qui était hors des sentiers battus dans les années 80!

Grand défricheur, il a aussi beaucoup semé au cours de sa carrière. Au propre comme au figuré, puisqu’il a même planté 20 000 arbres autour de chez lui, transformant ainsi une terre en friche en forêt! Une image qui illustre bien son parcours d’ailleurs!

Fondateur de l’aide juridique, animateur de radio et de télévision, Louis-Paul Allard est à la fois un ténor du barreau et des médias. On peut même dire qu’il est le Fernand Seguin du droit, celui qui a réussi à amener l’information juridique au grand public, en créant notamment des émissions comme la Minute juridiqueet Justice pour tous. Il a écrit plus de 200 scénarios d’une demi-heure consacrés à la justice et à la vulgarisation du droit.  

La toute récente entrée de Louis-Paul Allard dans le prestigieux Cercle des Phénix de l’environnement fait de lui une source de pure inspiration pour l'Université de Sherbrooke.

Gala du rayonnement 2013

Pauline D'Amboise

Ambassadrice du développement durable 2012
Lettres et sciences humaines 2009

Extrait de son hommage

Lorsque l’on demande à Pauline D’Amboise ce qu’elle souhaitait devenir étant jeune, elle répond : « Ce que je suis aujourd’hui! » Vice-présidente au soutien à la coopération et secrétaire générale du Mouvement Desjardins, elle se démarque par la créativité et la rigueur qu’elle déploie pour développer ses projets en lien avec la gouvernance d'entreprise, l'éthique et le développement durable.

Dédiée à promouvoir le retour au bien commun au sein des organisations, elle a axé sa maîtrise en éthique appliquée sur la complémentarité de l’éthique et de la déontologie comme modes de régulation des comportements dans la gouvernance des entreprises.

Fière de ce diplôme obtenu à force de persévérance et de dépassement personnel, elle est d’avis que ses études universitaires en éthique ont fait d’elle une meilleure gestionnaire, une meilleure mère, une meilleure conjointe et une meilleure amie.

Gala du rayonnement 2012

Benoît de Villiers

Ambassadeur du développement durable 2014
Administration 2008

Extrait de son hommage

Benoît de Villiers est un homme d’action et de résultats. C’est un gestionnaire aguerri, mais aussi un visionnaire qui aime « penser en dehors du cadre », pour employer une expression qui lui est particulièrement chère.

Monsieur de Villiers a laissé sa marque partout où il est passé. Il a d’abord fait carrière dans le monde bancaire pour migrer vers le courtage immobilier, et passer ensuite au domaine du développement durable. Bref, on peut dire qu’il s’est recyclé lui-même plusieurs fois! 

S’il a changé de milieu à quelques reprises, la nature des missions qui lui ont été confiées dénote une constance.  En effet, Benoît de Villiers est une dynamo, c’est l’homme de la situation pour générer le changement au sein d’une organisation et pour lui donner une impulsion nouvelle.  

Le grand patron de RECYC-QUÉBEC entretient de hautes ambitions pour nos déchets! Et il est déterminé à positionner l’expertise de la société d’État qu’il dirige sur l’échiquier mondial.

Gala du rayonnement 2014

Karine Lavertu

Ambassadrice du développement durable 2008
Génie 2004

Extrait de son hommage

Candidate au doctorat en génie mécanique, la récipiendaire de la mention spéciale du développement durable en 2008 s’appelle Karine Lavertu, le vert n’est pas seulement au centre de son nom, il est au cœur de son implication.

Respectueuse des autres et de l’environnement, elle ne craint pas de bousculer les conventions pour multiplier les gestes verts au sein de la communauté universitaire.

En 2002, comme elle trouvait les efforts de récupération insuffisants dans sa Faculté, elle a participé à la création du groupe Génie-Vert, dont l'une des premières actions fut de réduire la quantité de déchets produits lors des 5 à 8.

Désormais, chaque étudiant reçoit une chope à bière en verre lors de la rentrée, et ceux qui l’oublient lors des party doivent verser un dollar de plus pour utiliser des verres en plastique. Au nom du vert, c’est de bonne guerre!

Dans un volet plus technique, Génie-Vert travaille aussi à la conception et à la fabrication d'une éolienne, en collaboration avec une université du Madagascar. La phase ultime du projet sera de se rendre en Afrique pour enseigner aux Malgaches comment fabriquer et entretenir les éoliennes.

Gala du rayonnement 2008

Laurent Lemaire

Ambassadeur du développement durable 2010
Administration 1962

Extrait de son hommage

Figure marquante et dirigeante de Cascades, Laurent Lemaire a toujours orienté sa gestion vers le respect, l'excellence et la protection de l'environnement. Forte de son avant-gardisme, l’entreprise a placé le développement durable au cœur de sa stratégie dès ses débuts, en 1964.

Aujourd’hui et plus que jamais, Cascades ne cesse d’innover pour offrir des produits et utiliser des procédés réduisant les émissions de gaz à effet de serre, maximisant l’utilisation de fibres recyclées et limitant la consommation d’eau et d’énergie. Une stratégie exemplaire qui contribue à la bonne santé financière de l’entreprise, et ce, à la plus grande fierté de celui qui préside désormais son conseil d’administration.

Gala du rayonnement 2010

André Martel

Ambassadeur du développement durable 2011
Droit 1972

Extrait de son hommage

Consultant en environnement depuis 2007 et diplômé en droit de l’Université de Sherbrooke, André Martel a assuré durant 18 ans la présidence et la direction générale de Collecte sélective Québec, un organisme privé qui vise à promouvoir l’implantation de la collecte sélective en aidant financièrement les municipalités. Croyant fermement à la responsabilité élargie des entreprises, il fut l'instigateur de la mise en application du principe pollueur-payeur au Québec.

Dans le cadre d'une cérémonie à l'Assemblée nationale, il a été introduit en 2008 au Cercle des Phénix qui regroupe des personnalités québécoises reconnues pour leur contribution personnelle remarquable à la cause de l’environnement.

Gala du rayonnement 2011

Louise Métivier

Ambassadrice 2017
Administration 1988

Extrait de son hommage

Après l’obtention d’un baccalauréat spécialisé en économique de l’Université de Sherbrooke et sa participation au programme de stages d’enseignement coopératif, Mme Métivier a entrepris sa carrière au gouvernement fédéral où elle a occupé différents postes à l’Office national de l’énergie, à Ressources naturelles Canada et à Environnement Canada.

Tout au long de sa carrière, elle a travaillé à l’élaboration de la politique énergétique du Canada, géré les relations fédérales-provinciales et territoriales sur les changements climatiques et mis en œuvre plusieurs programmes d’efficacité énergétique… tout en élevant ses deux enfants, Jérémi et Cloé!

Depuis son entrée au ministère de l’Environnement et du Changement climatique en 2005, Mme Métivier a joué un rôle clé dans l’élaboration de politiques et de stratégies réglementaires nationales sur les changements climatiques et la qualité de l’air. Elle a notamment dirigé un vaste processus de mobilisation auprès de multiples intervenants, qui a mené à l’approbation par les ministres de l’Environnement fédéral, provinciaux et territoriaux du nouveau Système de gestion de la qualité de l’air du Canada. 

Elle a aussi dirigé la mise en œuvre des dispositions de la Loi sur les pêches relatives à la prévention de la pollution, qui comprennent des règlements nationaux sur les mines, les usines de pâtes et papiers et les systèmes municipaux d’assainissement des eaux usées.

Gala du rayonnement 2017