3 questions à Hugo Larochelle... repousser les limites de l’intelligence artificielle

Ce professeur de la Faculté des sciences nous fait découvrir Geoffrey Hinton, docteur d’honneur de l’Université de Sherbrooke et chercheur incontournable en informatique

13 février 2014

Robin Renaud

Les systèmes de reconnaissance de la parole qui équipent nos téléphones intelligents n’auraient pas vu le jour sans les découvertes du professeur Geoffrey Hinton, de l’Université de Toronto. L’Université de Sherbrooke décernait à cet éminent chercheur un doctorat d’honneur en 2013, et le professeur Hinton sera à Sherbrooke le 21 février pour une cérémonie en son honneur, suivie d’une conférence au sujet de ses travaux en intelligence artificielle et du concept de réseaux de neurones profonds.

Dans le sillage des recherches du spécialiste torontois, le professeur Hugo Larochelle, du Département d’informatique de la Faculté des sciences, poursuit des travaux où il amène des ordinateurs à apprendre comme le font les humains, grâce à des réseaux de neurones artificiels dont le fonctionnement est inspiré par notre cerveau. Dans cette vidéo, il nous présente en quelques mots comment le professeur Hinton a contribué à faire avancer la connaissance et les technologies.

Le vendredi 21 février, la communauté universitaire est conviée à assister à un événement de remise du diplôme honorifique à Geoffrey Hinton, ainsi qu’à sa conférence qui s’intitule Deep neural networks and their applications. La conférence sera prononcée en anglais avec service de traduction simultanée, et elle est destinée à un public universitaire non expert de ces questions.

Information complémentaire