Auteurs et collaborateurs

Usito a été réalisé sous la direction éditoriale d'Hélène Cajolet-Laganière et de Pierre Martel, et sous la direction informatique de Chantal-Édith Masson, avec le concours de Louis Mercier comme conseiller éditorial. Il s'agit de quatre professeurs de l'Université de Sherbrooke (Faculté des lettres et sciences humaines), membres du Centre d'analyse et de traitement informatique du français québécois (CATIFQ), maintenant appelé Centre de recherche interuniversitaire sur le français en usage au Québec (CRIFUQ). Les professeurs Jean-Claude Boulanger (Université Laval) et Michel Théoret (Université de Sherbrooke) ont également apporté une contribution spéciale à la mise en place et au développement de ce projet de dictionnaire.

Hélène Cajolet-Laganière

Hélène Cajolet-Laganière est titulaire d'un doctorat en linguistique de l'Université de Sherbrooke et de l'Université de Strasbourg. Elle a été linguiste à l'OQLF de 1972 à 1990 et professeure à la Faculté des lettres et sciences humaines de l'Université de Sherbrooke, de 1990 2016; elle est maintenant professeure associée à l'UdeS et membre du CRIFUQ. Elle est coauteure du dictionnaire Usito; de 2000 à 2016, elle a dirigé l'équipe de recherche qui a élaboré ce dictionnaire et continue de participer à sa mise à jour. Parmi ses autres réalisations, en collaboration avec l'un ou l'autre membre de son équipe : l'élaboration et la mise à jour de la Banque de données textuelles de Sherbrooke; la mise sur pied de huit bases de données linguistiques et lexicales et leur diffusion sur le Réseau des corpus lexicaux québécois; l'élaboration d'un didacticiel à l'intention des médias; la mise sur pied d'un corpus de littérature de jeunesse et d'une interface Web à l'intention des enseignants et des élèves visant à l'apprentissage du lexique et de l'orthographe d'usage. Elle est auteure ou coauteure d'une dizaine d'ouvrages de référence en rédaction technique, scientifique et administrative, dont Le français au bureau. Elle est également coauteure, avec Pierre Martel, de deux ouvrages sociolinguistiques sollicités par l'Institut québécois de la recherche sur la culture La qualité de la langue au Québec et Le français québécois. Usages, standards et aménagement. En 2000, elle a participé, en tant que commissaire, aux États généraux sur la situation et l'avenir de la langue française au Québec. Elle a reçu en 2015 le prix Camille Laurin et en 2018, l'Ordre des francophones d'Amérique.

Pierre Martel

Pierre Martel est titulaire d'un doctorat en linguistique de l'Université de Strasbourg. Il a été directeur du Département des lettres et communications, doyen de la Faculté des lettres et sciences humaines, président du Conseil de la langue française, de 1987 à 1990. Parmi les nombreux travaux qu'il a publiés, mentionnons le Dictionnaire de fréquence des mots du français parlé au Québec, ouvrage scientifique original et reconnu internationalement. Il a également publié de nombreux travaux (articles, actes de colloques) et prononcé des conférences sur l'aménagement de la langue française au Québec (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Brésil, Canada, États-Unis, Mexique). Il a également cosigné avec Hélène Cajolet-Laganière deux ouvrages que leur avait commandés l'Institut québécois de recherche sur la culture, soit La qualité de la langue au Québec (coll. Diagnostic, no 18, 1995) et Le français québécois : usages, standard et aménagement (coll. Diagnostic, no 22, 1996). Le prix d'auteur de l'année leur a été décerné par l'ACFAS, en 1996, pour l'article intitulé " Oui... au français québécois standard ", publié dans la revue Interface, vol. 16, no 5, septembre-octobre 1995, p. 14-25. Il est actuellement professeur émérite de l'Université de Sherbrooke. Il est coauteur du dictionnaire Usito (première version lancée en 2013).

Chantal-Édith Masson

Chantal-Édith Masson est titulaire d'un doctorat en linguistique de l'Université de Sherbrooke. Ses domaines d'expertise touchent la linguistique informatique, la lexicographie informatique, le multimédia et les sciences cognitives (en modélisation et en ergonomie). Elle a été professeure à l'Université de Sherbrooke de 2001 à 2016, spécialiste des cours d'informatique et de multimédia. Elle a notamment conçu la base du programme multimédia et participé à l'élaboration et à la mise à jour de la plupart des cours de cette discipline dans le programme Rédaction, Communication et multimédia du Département des lettres et communications. Elle a acquis, lors de sa carrière, une expertise en traitement informatique de l'information et en modélisation, en formalisation et en implémentation de connaissances expertes dans des systèmes " intelligents ". Elle a participé à plusieurs grands projets requérant son expertise de cogniticienne et ses compétences informatiques. Elle a été membre du Centre d'analyse et de traitement informatique du français québécois et participé à la conception et à l'élaboration de la plateforme informatique à la base du dictionnaire en ligne Usito. Elle est coauteure du dictionnaire Usito et en a assuré la direction informatique (première version lancée en 2013). Elle a enfin été consultante dans ses domaines d'expertise auprès d'organismes nationaux (Office de la langue française, Secrétariat à la politique linguistique) et internationaux, notamment dans le cadre du projet Morphalou du CNRS-ATILF (France) et au Trésor de la langue française de Nancy.

Louis Mercier

Louis Mercier est titulaire d’un doctorat en linguistique de l’Université Laval. Il a commencé sa carrière de chercheur au Trésor de la langue française au Québec (Université Laval, 1981-1994), où il a notamment codirigé le projet d’Index lexicologique québécois (1986). De 1994 à 2015, il a été professeur de linguistique et de lexicographie à la Faculté des lettres et sciences humaines de l'Université de Sherbrooke, où il a dirigé le Centre d’analyse et de traitement informatique du français québécois de 2001 à 2012. Il maintient ses liens avec l’Université de Sherbrooke comme professeur associé et membre du CRIFUQ.

En lexicographie québécoise, il s’est intéressé entre autres aux travaux réalisés par la Société du parler français au Canada dans la première moitié du XXe s. et plus particulièrement à son glossaire (paru en 1930) ; sur le sujet, il a publié une monographie en 2002 et codirigé un ouvrage collectif en 2006. Avant de collaborer au chantier lexicographique d’Usito, il avait directement participé à la rédaction de deux dictionnaires québécois : le Dictionnaire du français plus (1988) et le Dictionnaire historique du français québécois (1998).

Ses travaux de recherche et publications portent notamment sur les liens étroits qui unissent la langue et la socioculture, ainsi que sur la mise en perspective lexicographique des variétés de français, dont les variétés hexagonale et québécoise. Il s’est également intéressé au traitement des noms d’espèces naturelles dans les dictionnaires du français et prépare actuellement un dictionnaire historique des noms français des oiseaux du monde.

Michel Théoret

Michel Théoret est titulaire d'un doctorat en études anciennes de l'Université de Montréal. Il a été professeur de linguistique et de grammaire à l'Université de Sherbrooke de 1968 à 2003. Il a été directeur du Département des lettres et communications pendant quinze ans. Spécialiste des langues anciennes (indo-européen et latin), lexicologie, norme et grammaire, il est coauteur de la Grammaire du français actuel. Il a collaboré à l'élaboration du Dictionnaire de fréquence des mots du français parlé au Québec, ouvrage scientifique original et reconnu internationalement. Il a également publié de nombreux travaux et prononcé plusieurs conférences sur divers aspects de la langue française au Québec. À partir de 2000, il s'est joint à l'équipe Franqus pour l'élaboration d'un dictionnaire général du français standard en usage au Québec, actuellement diffusé sous le nom Usito. Au sein de l'équipe FRANQUS, Michel Théoret a apporté une contribution significative pour différents aspects lexicographiques, notamment en participant au choix de la nomenclature, à l'élaboration de la politique éditoriale, à la structuration des articles pour le volet des emprunts critiqués à l'anglais (première version lancée en 2013).

Feu Jean-Claude Boulanger

Détenteur d’un doctorat en linguistique de l’Université Laval, feu Jean-Claude Boulanger a été professeur de linguistique dans cette même université de 1984 à 2011. Son enseignement et ses recherches ont porté sur la lexicologie, la terminologie, la lexicographie et les dictionnaires. Il s’est aussi intéressé à la question de la norme du français. Il a également été professeur invité dans plusieurs universités québécoises et étrangères, notamment en Amérique du Sud et en Europe. Spécialiste de la lexicographie du français et du lexique québécois, il a dirigé la rédaction de plusieurs dictionnaires, notamment le Dictionnaire CEC jeunesse (trois éditions) et le Dictionnaire québécois d'aujourd'hui (Dictionnaires Le Robert; deux éditions). De 1992 à 1997, il a été associé à la confection d’un dictionnaire bilingue canadien. Il a publié de nombreux articles et des ouvrages sur la lexicographie et sur les dictionnaires. De 2006 à 2010, il a contribué à la sélection et au traitement des mots québécois introduits annuellement dans le Petit Larousse illustré. Il a effectué plusieurs séjours de travail au Dictionnaires Le Robert à Paris. À partir de 2002, il s’est joint à l’équipe Franqus afin de participer à l’élaboration d’un dictionnaire général du français standard en usage au Québec, ouvrage actuellement diffusé sous le nom d’Usito et dont la première version fut lancée en 2013. Au sein de l’équipe Franqus, il a apporté une contribution significative pour différents aspects lexicographiques, notamment l’étymologie, le traitement des éléments de formation et les homonymes. En 2013, Jean-Claude Boulanger a été reçu Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques, une distinction remise par le Gouvernement français.