Objectifs des stages

1er stage de baccalauréat

Le 1er stage s’échelonne sur toute la première année. Il s’agit d’un stage d’exploration des milieux permettant de s’initier à l’intervention sociale, aux clientèles, aux organismes et aux services. Il permet aussi de vérifier sur le terrain les notions théoriques et méthodologiques acquises en première année de formation.

Ce stage permet de vérifier les aptitudes de base et de valider l’orientation professionnelle de l’étudiante ou de l’étudiant.

2e stage de baccalauréat

Le 2e stage permet d'approfondir l'utilisation de méthodes, de techniques et même de modèles d'intervention de façon à pouvoir mieux les intégrer et à mieux connaître ses propres capacités en regard du processus d'intervention.

Il vise une prise en charge autonome des interventions. La poursuite plus approfondie des objectifs de stage amène à un début de spécialisation dans un champ (milieu, problématique, clientèle) ou en regard d'un modèle de pratique.

Ce stage terminal fournit à l'étudiante ou à l'étudiant une occasion concrète de prise en charge des interventions. Les exigences de ce stage se rapproche de celles auxquelles l'étudiante ou l'étudiant sera soumis au terme de sa formation en travail social. D'une durée de 20 semaines, ce stage se déroule au cours des 5e et 6e sessions.

Le stage de maîtrise

Le stage de maîtrise vise l'acquisition d'une logique d'action alliant une réflexion rigoureuse à une pratique autonome. Plus que la familiarisation aux pratiques courantes et à la socialisation aux milieux de travail, ces stages doivent permettre à l'étudiante ou à l'étudiant d'analyser les diverses composantes d'une situation, d'examiner les modalités d'action possibles, d'éclairer les choix à faire, de soutenir ou d'initier des prises de décision, et, finalement, de mettre effectivement en perspective les différents paramètres d’une pratique professionnelle, organisationnelle et institutionnelle.

Le stage pourra porter sur des pratiques très diversifiées selon le projet de l'étudiante ou de l’étudiant et les cours qu’elle ou qu'il privilégie dans son cheminement : intervention individuelle, de groupe ou collective avec des familles, en santé mentale, avec des personnes âgées, etc. Il peut aborder, à titre d’exemple, une pratique clinique innovante, une intervention de groupe, la conception, l’implantation de programmes, une intervention de quartier, une pratique de concertation, et l’expérimentation d’une pratique intégrée. Le stage se déroule normalement de septembre à décembre, en concomitance avec les cours, à raison de trois jours et demi par semaine pendant 15 semaines consécutives (afin d’atteindre 50 jours) et sous la direction d'une professeure ou d'un professeur de l'École ou d'une personne mandatée par celle-ci.

Stage de l’année préparatoire à la maîtrise

Ce stage permet à l’étudiante ou à l’étudiant de s’entraîner à l’exercice des rôles de la ou du travailleur social en exécutant, sous la supervision d’une ou d’un professionnel reconnu, l’ensemble des activités qui composent le processus d’intervention en service social :

  • Apprendre à reconnaître et à mettre en oeuvre les valeurs, les connaissances et les stratégies pertinentes à l’analyse et à l’action dans divers types de situations.
  • Apprendre à reconnaître et à mettre en application des connaissances normatives, analytiques et méthodologiques particulières à un modèle de pratique dont on cherche à acquérir la maîtrise.

L’expérience de vie, et d’action, ainsi que la formation antérieure sont sources d’apprentissage. En ce sens, les objectifs de stage doivent être travaillés en reconnaissant les acquis expérientiels des stagiaires. Reconnaître les acquis est un facteur facilitant l’intégration des nouvelles connaissances. Pour ce faire, il faut donc prendre le temps de situer ses aptitudes et capacités. C’est à la lumière de ce diagnostic que l’on doit fixer les objectifs de formation pratique.

D'une durée de 15 semaines, ce stage se déroule au cours de la session d'hiver.