Aller au contenu

Stage d'intervention

À partir d'un milieu d'intervention (prévention-promotion ou réadaptation), améliorer sa compétence pour intervenir plus efficacement en prévention-promotion des toxicomanies ou à l'intérieur du processus de réadaptation. Le cheminement sans stage est tout aussi avantageux de par la nature de ses activités qui sont axées sur la pratique en toxicomanie que ce soit en réadaptation ou en prévention-promotion.

Les informations suivantes (intentions poursuivies, buts et objectifs du stage, critères d'admission, documents de stage et milieux de stage) visent à vous éclairer dans le choix à faire, soit un cheminement avec stage ou un cheminement sans stage

Le stage équivaut à la réalisation d'un projet pour acquérir une expérience pratique en milieu d'intervention (prévention- promotion ou réadaptation). L'acquisition de connaissances, de techniques, d'habiletés et d'attitudes pour concevoir et planifier ou mettre en oeuvre les activités d'un programme, d'un projet ou d'un plan d'action en prévention- promotion des toxicomanies ou intervenir en relation d'aide en individuel ou en groupe auprès de personnes toxicomanes. Ce stage s'effectue dans les milieux d'intervention reconnus par le MSSS et par l'Université où une supervision qualifiée est assurée.

Le Stage d’intervention en toxicomanie permet à l'étudiant :

  • de développer des compétences en intervention dans le domaine de la réadaptation ou de la prévention-promotion en toxicomanie;
  • de mettre en pratique des connaissances et des habiletés liées à un champ de spécialisation;
  • de se questionner comme individu et comme intervenant, d’appliquer ses apprentissages et de concrétiser la théorie apprise dans le domaine de la réadaptation ou de la prévention-promotion en toxicomanie.

Dans le programme de certificat, le stage est une activité facultative et s'inscrit dans un cheminement pédagogique. Le stagiaire est intégré dans un milieu d’intervention où il met en pratique les connaissances qu’il a acquises à l'Université. Impliquant la rédaction d'un rapport documenté, ce stage d'intervention est supervisé dans le milieu.

Ce stage comprend 350 heures qui sont réparties sur 3 jours par semaine pendant quatre mois. L’équivalent d’une heure par semaine de stage est réservé aux activités de supervision.

Le stage est un moment privilégié de la formation qui permet au stagiaire de confirmer ses choix professionnels, de mettre à l’épreuve les connaissances théoriques acquises pendant les cours et d’acquérir une expérience pratique dans un établissement reconnu en toxicomanie. Il s’effectue en milieu propice aux interventions. Chaque projet de stage doit s’harmoniser avec la mission et la philosophie de l’établissement d’accueil et répondre aux besoins de ce milieu.

Le but du stage est de permettre à l'étudiant d’acquérir une expérience concrète et suffisante d’intervenant en toxicomanie. Le stagiaire doit y démontrer ses capacités à réaliser des activités de réadaptation ou de prévention-promotion et à s'intégrer adéquatement dans un milieu.

Un stage est une occasion unique pour l'étudiant d’appliquer les connaissances théoriques et pratiques qui lui ont été enseignées en classe. Il favorise l’apprentissage de connaissances nouvelles, la compréhension des problématiques rencontrées et permet d’appliquer les théories et principes acquis dans le cadre de sa formation.

Le stage en toxicomanie poursuit des objectifs d’observation du milieu et d'application ou de mise en pratique d'activités de réadaptation ou de prévention-promotion qui font appel à des connaissances fondamentales nouvellement acquises.

À la fin de son stage en toxicomanie, le stagiaire devra :

Stage en réadaptation

  • s'être familiarisé avec des problématiques et/ou des clientèles en toxicomanie;
  • avoir mis en pratique la formation acquise (connaissance, compréhension, et application);
  • avoir expérimenté un ou des modes d'intervention (application);
  • avoir fait rapport de ses activités (synthèse);
  • avoir identifié ses forces et ses faiblesses en tant qu'intervenant en réadaptation dans le domaine de la toxicomanie.

Stage en prévention/promotion 

  • s’être familiarisé avec des problématiques comportant une composante toxicomanie;
  • avoir mis en pratique la formation acquise (connaissance, compréhension, et application);
  • avoir compris les besoins d'un milieu (compréhension);
  • avoir réalisé un projet ou appliquer des activités dans un programme de prévention-promotion (application);
  • avoir expérimenté des activités préventives et/ou de promotion de la santé (application);
  • avoir fait rapport de ses activités (synthèse);
  • avoir identifié ses forces et ses faiblesses en tant qu’intervenant en prévention-promotion dans le domaine de la toxicomanie.

Pour s’inscrire au stage, l'étudiant doit :

  • avoir conservé une moyenne cumulative d'au moins 2,4;
  • avoir une bonne connaissance fonctionnelle de la langue française;
  • avoir complété ou être en voie de compléter au moins 15 crédits du programme de certificat en toxicomanie.

La personne candidate doit compléter et signer le Formulaire de demande de stage. Elle doit décrire sommairement son projet, et indiquer ses préférences, si elle le désire quant au choix d’un milieu de stage. Elle doit aussi s’assurer que le curriculum vitae accompagne le formulaire. Elle doit finalement transmettre le tout au coordonnateur académique du programme d'études en toxicomanie avant le 1er mars pour la session d'automne et avant le 1er octobre pour la session d'hiver.

Chaque demande est examinée sur la base :

  • de la qualité de la candidature;
  • de la qualité et de l’envergure du projet;
  • de la possibilité qu'un établissement adéquat accepte et assure un encadrement suffisant de ce projet;
  • des ressources requises pour la réalisation du stage.

Le coordonnateur académique ou la directrice du certificat en toxicomanie peuvent refuser une candidature sur la base du non-respect d’un des critères ci-haut mentionnés ou encore parce qu’ils jugent le projet non compatible avec les objectifs d’un stage, de qualité ou d’envergure insuffisante ou d’une faible démonstration du réalisme du projet. Ils peuvent aussi refuser une proposition sur la base de la qualité générale de la candidature. Dans le cadre de l’examen d’une candidature, le coordonnateur académique ou la directrice des programmes d’études en toxicomanie se réservent le droit d’exiger une entrevue avec le candidat, s'ils jugent l'exercice à propos.

C’est à la Direction des programmes d’études en toxicomanie d’entrer en contact avec les milieux de stage. Dans le Formulaire de cheminement avec stage, l’étudiant(e) est invité(e) à identifier ses préférences de milieux de stage sans toutefois contacter les milieux. La liste des milieux de stage peut être consultée à titre d’outil de référence pour guider l’étudiant(e) à préciser ses intérêts et préoccupations. L’étudiant(e) peut également compléter le Formulaire de demande de stage sans indiquer de préférence. À la réception du formulaire, la personne responsable des stages prendra contact avec l’étudiant(e).

Voici une liste non exhaustive de quelque unes des possibilités de milieu de stage :

  • Plusieurs centres d'intervention en dépendance du Québec collaborent à la formation pratique des étudiants de nos programmes d'études en toxicomanie en offrant un milieu de stage pratique supervisé. Voir la liste des organismes sur le site de l'Association québécoise des centres d'intervention en dépendance.
  • Plusieurs centres privés et/ou communautaires avec hébergement participent également à la formation pratique de nos étudiants en leur permettant de compléter un stage supervisé.
  • Plusieurs autres organisations offrent des milieux de stage supervisés. Parmi ces milieux, l'on retrouve le réseau des écoles secondaires publiques et privées, la Fédération des centres communautaires d'intervention en dépendance (FCCID), le réseau des Centres de santé et de services sociaux (CSSS), les milieux correctionnels, etc.

Le guide de stage est un outil essentiel dans la réalisation du stage utilisé par l'étudiant et par le ou la superviseur(e) de stage. Le formulaire de demande de stage est, quant à lui, le document pour acheminer une demande officielle pour intégrer un milieu de stage.