Le SSF veille

Photo : Flickr.com

Captation de cours : les pour et les contre

Difficile d’aborder la vidéo en formation supérieure sans évoquer la question controversée des captations de cours, notamment parce que certains ont pu y voir l’avenir de la formation hybride ou à distance.

La question de la pertinence de ce dispositif réclamé par les uns et honni par les autres ne laisse personne indifférent.

Pour

Contre

Les étudiantes et étudiants peuvent repasser certaines sections difficiles et/ou importantes de la matière, reprendre un cours qu’ils ont manqué, utiliser l’enregistrement pour étudier avant les évaluations, et ce n’importe où, n’importe quand grâce aux appareils portables.Le format du cours magistral traditionnel est trop long et mal adapté à de la consultation sur Internet. Quant aux capsules plus courtes, rien n’assure que les étudiantes et étudiants les consulteront.
Libérés de la prise de notes, les étudiants en présentiel sont à même d’être plus attentifs au cours et de poser des questions pour approfondir la matière.La disponibilité de captations de cours en ligne pourrait diminuer la présence physique d’étudiants en classe.
Plusieurs témoignages d’étudiants et d’enseignants attribuent une augmentation des résultats scolaires à la disponibilité de telles captations (Martyn, 2009).Davantage de recherche est requise pour démontrer l’effet de la consultation de captations de cours sur les résultats scolaires (Martyn, 2009).
Les captations de cours sont à la fois utiles aux étudiants en présentiel (flexibilité, difficultés linguistiques, difficultés d’apprentissage) et aux étudiants à distance (perception de proximité, sentiment d’appartenance).L’accès à des enregistrements de cours disponibles sur le Web ne peut constituer en soi de la formation à distance de qualité. Il faut prévoir des dispositifs et des moments pour discuter avec les étudiantes et étudiants (Bates, 2012).
Le visionnement de ses propres captations peut permettre à un formateur d’améliorer ses prestations. «Un enseignant qui redonne le même cours peut revoir sa matière, notamment après une longue interruption de prestation de ce cours. Un enseignant novice peut s’inspirer de la démarche d’un collègue.» (Bourbeau, 2009)Les formateurs universitaires ne sont pas également charismatiques à l’écran.
Il est possible de former le personnel enseignant à maîtriser les aspects techniques de la captation de cours et à y adjoindre des activités favorisant l’interaction avec les étudiantes et étudiants (Martyn, 2009).Des institutions pourraient préférer investir dans l’infrastructure technologique plutôt que dans la formation du personnel enseignant :«Using [this] technology takes away technical effort, funding and other resources that could be better used […] in providing more widely available and timely staff development and support.» (Smithers, 2011)
La mise en ligne ouverte de captations peut contribuer au rayonnement d’une institution et rendre des savoirs universitaires accessibles au grand public.Lorsque la diffusion est ouverte sur le Web  et non réservée aux seuls étudiants via une authentification  des questions de propriété intellectuelle peuvent entrer en ligne de compte.
Il est préférable que la captation d’un cours soit faite dans un cadre institutionnel plutôt que sans autorisation avec les appareils portables d’étudiants.Des cas où des enregistrements de cours ont été montés et rediffusés pour déformer les propos d’un enseignant ou le ridiculiser ont été signalés (Greenberg, 2011).

Sources

Barbier, J., P. Cevenini, A. Crawford, «Video Solves Key Challenges in Higher Education», livre blanc Cisco, juin 2012, 11 p. [document PDF].

Bates, Tony, «Nine Steps to Quality Online Learning: Step 5 Master the Technology», Online Learning and Distance Education Resources, 30 mai 2012.

Bates, Tony, «Video Use and Higher Education», Online Learning and Distance Education Resources, 23 septembre 2009.

Bourbeau, Jean, «Pourquoi répéter quand on peut filmer?», Profweb, 23 mars 2009.

Bourbeau, Jean, «Comme au MIT (Massachusetts Institute of Technology)», Profweb, 23 mai 2011.

Carter, Dennis, «Smart phones driving lecture capture growth», eCampus News, 20 juillet 2011.

Edmonds, Victor, «Video Vision», Educause Review, septembre-octobre 2008, p. 76-77. [document PDF].

Greenberg, Alan, «Opinion: Don’t let ideologues take lecture capture hostage», eCampus News, 24 mai 2011.

Martyn, Margaret, «Engaging Lecture Capture: Lights, Camera… Interaction!», Educause Review Online, 22 décembre 2009.

Pettigrew, Todd, «Why I won’t flip my classroom», Macleans on Campus, 22 août 2012.

Smithers, Mark, «Is Lecture Capture the Worst Educational Technology?», Learning and Educational Technology in Higher Education, 11 mars 2011.