Retrouver le plaisir d’enseigner comme avant. Vraiment?

L’été des Indiens nous permet de vivre à nouveau et pour une courte période les privilèges de la belle saison. L’été manque déjà cruellement à certaines personnes et l’hiver leur est synonyme de désagréments. Il serait toutefois dommage de passer à côté des aspects positifs de l’automne parce nous demeurons accrochés à une saison qui est terminée mais qui reviendra avec son lot de transformations et de nouvelles expériences.

De même, un certain nombre de personnes vivent dans l’espoir d’un retour à leurs habitudes d’enseignement, qui sont pour elles des repères sécurisants, ce qui est bien naturel. Pourtant, nous découvrons présentement une multitude de façons de concilier le meilleur des différentes approches pédagogiques, qu’elles soient en présentiel ou en ligne. Certaines personnes enseignantes réalisent même dans quelles circonstances leur propre présence donne une valeur ajoutée à l’activité pédagogique dont elles sont responsables. 

De plus, lorsque nous circulons sur les campus et dans les facultés, nous pouvons observer des personnes étudiantes heureuses de se retrouver entre elles, ainsi que des personnes enseignantes qui manifestent leur plaisir d’enseigner par la qualité de leur accueil et par la diversité de leurs initiatives.

Au cours des derniers mois, nous avons été propulsés vers l’action afin de ne pas rester enlisés dans cette boue d’incertitudes que génère la crise à laquelle nous sommes actuellement confrontés. Plusieurs gestes concrets ont d’ailleurs été remarqués dans des domaines aussi variés que l’intégration du numérique, les besoins particuliers des personnes étudiantes, l’interculturel, le développement durable, la collaboration au sein des membres d’une équipe-programme ou encore la santé psychologique des membres de la communauté universitaire.

Oser transformer, thème de la planification stratégique 2018-2022, prend présentement une nouvelle saveur. Plus que jamais, les équipes facultaires et les personnes enseignantes osent…

Finalement, veut-on vraiment revenir en arrière?

Nous vivons certes une époque difficile, anxiogène et porteuse de grands changements. Toutefois, qui dit changement, dit opportunité. D’ailleurs, nous vous rappelons que l’équipe du SSF n’est jamais bien loin pour vous aider à saisir toutes les occasions de favoriser l’apprentissage de vos étudiantes et de vos étudiants et redécouvrir, si ce n’est déjà fait, le plaisir d’enseigner.

Stéphane Roux, directeur général
Service de soutien à la formation