Avec classe

En éducation inclusive, l'établissement d'enseignement doit, bien sûr, rendre ses lieux accessibles, mais il doit aussi assurer l'accès aux apprentissages pour toute la population étudiante.

Construire des rampes d'accès pour l'apprentissage ou l'éducation inclusive

par Maryse Beaulieu

Peut-être avez-vous eu vent récemment du concept d'éducation inclusive ou de pédagogie inclusive? Nous avions défini la conception universelle de l’apprentissage, une approche de ce courant, dans un précédent numéro. Vous êtes-vous alors demandé si vos enseignements étaient assez inclusifs? Ou avez-vous peut-être pensé : « Tiens, encore une nouvelle mode en pédagogie! »

D'abord, que veut dire être inclusif?

Voici une illustration concrète. Un établissement public offre des services à tous les citoyens, conséquemment, il a le devoir d'adapter le bâtiment qui l’abrite à tous les publics. Il doit alors anticiper les obstacles que pourraient rencontrer les personnes qui ont recours à ses services. Prenons le cas de la rampe d'accès. Plutôt que d’attendre une demande d'installation de rampe d'accès – provenant d’une personne en fauteuil roulant − l'établissement anticipe le besoin et installe des rampes d'accès dès son entrée en fonction dans le bâtiment. Du coup, on réalise que les rampes d'accès sont aussi fort utiles pour d'autres utilisateurs : un parent avec une poussette, une personne qui a des problèmes de genoux, un autre qui pousse un chariot… Le fait de s'adapter en anticipant les besoins est un comportement inclusif. L'adaptation apportée aura la particularité d'être au service des personnes qui ont ce besoin particulier, mais elle viendra aussi en aide à d'autres personnes dont le besoin n'aurait peut-être pas été anticipé initialement.

Le fait de s'adapter en anticipant les besoins est un comportement inclusif

Par extension, qu’est-ce que l'éducation inclusive?

En éducation inclusive, l'établissement d'enseignement doit, bien sûr, rendre ses lieux accessibles, mais il doit aussi assurer l'accès aux apprentissages pour toute la population étudiante. En effet, avoir accès aux lieux physiques, à la classe en l'occurrence, ne suffit pas pour qu'il y ait apprentissage. L'apprentissage se construit. Pour construire ses apprentissages, l'apprenant doit être dans un environnement qui favorise leur développement. L'enseignant qui se préoccupe d'éducation inclusive tente d'anticiper les obstacles à l'apprentissage dans ses cours et ce, dès la planification. Avant même de recevoir des demandes d'accommodements, l'enseignant structure et offre ses enseignements dans une perspective visant à faciliter la construction des apprentissages de tous les étudiants et étudiantes de sa classe dans toute leur diversité. L'enseignant inclusif construit pour ainsi dire des « rampes d'accès » pour l'apprentissage.

Construire des rampes d'accès pour l'apprentissage

Les moyens à mettre en œuvre pour faciliter la construction des apprentissages sont multiples : en voici quelques exemples.

À chaque lecture son guide lecture

Lire un texte soutenu dans un domaine nouveau est très exigeant cognitivement. Le guide de lecture permettra d'attirer l'attention du débutant vers le « bon périmètre » d'apprentissage.

  • Lorsque vous proposez une lecture, accompagnez-la d'un guide de lecture structuré en lien avec les contenus qui ont été vus en classe ou avec ceux à venir.
  • Assurez-vous que ce guide soit utilisé en le réinvestissant à d'autres moments du cours.

Entrainer à la prise de notes

La prise de notes est une habileté difficile à maitriser, particulièrement lorsque l'on est néophyte par rapport au sujet de l’exposé présenté par l’enseignant. Comme pour la lecture, l'écoute active d'un exposé qui comporte une foule de notions nouvelles réclame toute l'attention du débutant. Nombreux sont les étudiants et étudiantes qui n'arrivent pas à prendre des notes complètes. Vous pouvez entrainer les étudiants à la prise de notes de plusieurs façons, dont les moyens suivants.

  • Fournissez des notes « trouées » ou un aperçu partiel de l'exposé que les étudiantes et étudiants auront à compléter pendant le cours. Encouragez-les à comparer leurs notes avec celles de leurs pairs.
  • Après un bloc magistral, laissez un peu de temps pour que les étudiants comparent leurs notes en équipe de trois ou quatre. Demandez qu'ils identifient les idées maitresses de l'exposé, celles qui ont été perçues comme les plus importantes et pourquoi. Soyez explicite et précisez que cette activité se veut un soutien à la prise de notes.
  • Fournissez aux étudiantes et étudiants des listes de vérification des points importants qui ont été abordés.

Être entendu, écouté et réécouté

  • Si vous avez un grand auditoire, amplifiez votre voix et celles des étudiants quand ils interviennent pour tout le groupe. Le maintien de l'attention sera facilité en tout temps pour tous, et le nombre d'apartés − « Quoi? C'est quoi la question? » − sera réduit.
  • Autorisez les étudiantes et étudiants à enregistrer vos exposés s’ils en ressentent le besoin (avec engagement de confidentialité). Ainsi, ils seront en mesure de revenir ultérieurement sur des extraits incompris.
  • Ou encore, faites vous-même l’enregistrement des parties principales de vos exposés que certains étudiants auront avantage à réécouter. Rendez-les accessibles sur le site de votre cours.

Tenir son filin de sécurité

Comme en escalade, les hauts sommets (du savoir) exigent d'avoir un solide filin de sécurité. Dans un cours, ce filin peut aussi s'appeler « fil rouge » ou « fil conducteur ».

  • Définissez des cibles d'apprentissage à atteindre par l'étudiant non seulement pour l’ensemble de votre cours mais aussi pour chaque activité d'apprentissage (exposé magistral, atelier en équipe, discussion, simulation, etc.), qu'elle soit réalisée en classe ou en dehors de la classe.
  • Explicitez ces cibles aux étudiantes et étudiants et rappelez-les régulièrement.
  • Les liens entre les cibles d'apprentissage, les activités pédagogiques que vous mettez en place et les évaluations des apprentissages constituent le filin de sécurité de vos étudiantes et étudiants. Tout comme vous, les étudiants ne doivent jamais perdre de vue ce fil conducteur.
  • Ce n’est pas parce que vous avez lu le plan de cours une fois avec vos étudiants qu'ils savent où mettre leurs efforts pour atteindre lesdites cibles d’apprentissage. La plupart des étudiants ont besoin d'aide pour se rappeler les cibles initiales et surtout pour développer au fil du trimestre une vision cohérente de l'ensemble des apprentissages à développer.

Ce ne sont là que quelques exemples de stratégies pédagogiques qui favorisent l'inclusion de la diversité des apprenants.

À qui servent ces pratiques?

Tous les étudiants peuvent bénéficier de guides de lecture et d’entraînement à la prise de notes, mais ce sont les étudiants peu expérimentés qui en tireront un plus grand avantage, tout comme ceux qui effectuent un retour aux études. Plus spécifiquement, les personnes qui ont un trouble du déficit de l’attention ou une dyslexie profiteront encore plus de ces pratiques. C’est également vrai pour le fait de rendre plus audibles et plus accessibles les interventions de tous. La pratique de s’enregistrer sera évidemment utile aux personnes qui ont une déficience auditive, qu’elle soit connue ou non, mais elle pourrait être utile à des étudiantes et étudiants parents qui doivent s’absenter parce que leur enfant est malade, ainsi qu’à des étudiants internationaux qui ne sont pas encore familiers avec la langue d’enseignement ou avec l’accent de l’enseignant.

Oser l'approche inclusive

Le Vice-rectorat aux études et le Service de soutien à la formation ont lancé cet automne Oser l'approche inclusive, un programme d'appui à l'introduction de l'approche pédagogique inclusive. Vous avez jusqu'au 20 novembre 2018 pour remettre le formulaire de participation à la direction de votre faculté ou centre universitaire de formation. Le guide du programme et le formulaire se trouvent sur le site du programme.

Une grande cohérence pédagogique et des activités bien structurées favorisent les apprentissages de tous les apprenants. Les ressources ci-dessous pourront vous aider à approfondir le sujet.

Ressources vidéo (introduction)

Centre de recherche pour l’inclusion scolaire et professionnelle des étudiants en situation de handicap. La variabilité des apprenants (vidéo), 2014 (4 min 14).

Centre de recherche pour l’inclusion scolaire et professionnelle des étudiants en situation de handicap. La conception universelle de l’apprentissage (vidéo), 2014 (3 min 40).

Références

Center for Applied Special Technology. Universal Design for Learning Guidelines, version 2.2., 2018.

Coffman, Sara. « Teaching Strategies That Help Students Learn How to Learn », Faculty Focus, 15 novembre 2010.

Comité de travail du projet interordre sur les applications pédagogiques de la conception universelle de l’apprentissage. Les applications pédagogiques de la conception universelle de l'apprentissage, Projet PCUA [sans date].

Abonnement au bulletin Perspectives SSF