Le fin mot

Sciences humaines numériques (digital humanities)

Selon Wikipédia, les digital humanities sont un champ d’études, de recherches et de formation à la jonction de l’informatique et des sciences humaines. L’un de leurs principaux buts serait l’introduction et l’utilisation de technologies numériques dans leurs activités de recherche et d’enseignement. Mais comme le rapporte le site du Scholarly Communication Program de l’Université Columbia :

«The definition of the digital humanities, or “humanities computing,” remains contested. Digital humanities scholars are a diverse group whose work is the result of cross-pollination among humanities scholarship, computer science, and digital media. Many well-known digital humanities projects apply tools borrowed from computer science—such as data-mining or geographic information systems—to works of literature, historical documents, and other materials traditionally in the domain of the humanities.»

Au début, on disait computer humanities en raison du recours aux outils informatiques pour faire de la recherche en sciences humaines. Mais l’évolution de l’informatique a mené à des outils et à des applications de plus en plus sophistiqués. Il ne s’agit plus d’ordinateur (computer) mais de technologies exploitant le calcul numérique, d’où l’emploi du numérique.

L’Office québécois de la langue française (OQLF) privilégie l’utilisation de «sciences humaines numériques» et déconseille les expressions «humanités numériques» et «humanités digitales». Pour l’OQLF, «humanités» est didactique et vieilli et «digitales» renvoie aux doigts. En guise de définition, le Grand dictionnaire terminologique propose «sciences humaines qui, à l'aide du potentiel des technologies de l'information, acquièrent une dimension nouvelle et deviennent accessibles de façon inédite».

Au Canada, le professeur Kevin Kee, de l’Université Brock, a obtenu en 2005 une chaire de recherche du Canada en sciences humaines numériques, chaire renouvelée en 2010. Du côté de la France, Stéphane Pouyllau, ingénieur de recherche au CNRS spécialisé en «humanités numériques», note en 2010 dans un billet sur son blogue que «[…] dans le monde des sciences humaines et sociales numériques (cette expression fait encore débat pour la version française du terme digital humanities) […]». Toutefois, l’entrée Wikipédia francophone, de même que les rencontres THATCamp tenues en France et en Suisse de 2010 à 2013, utilisent les termes «humanités numériques». D’autres francophones utilisent toujours digital humanities.

Sources

Site Web de l’Association for Computers and the Humanities.

Columbia University Libraries/information Services, «Defining the Digital Humanities», Scholarly Communication Program, 6 avril 2011.

Morin, Sonia, «Digital Humanities : définition, traduction», L’éveilleur, 21 juin 2011.

OQLF, «Sciences humaines numériques», Grand dictionnaire terminologique, 2013 [consulté le 22 septembre 2014].

Pouyllau, Stéphane, «Sciences humaines et sociales numériques», sp.blog, 18 avril 2010.

Programme de chaires de recherche du Canada, «Kevin Kee», modification le 26 novembre 2013.

Wikipédia, «Humanités numériques», dernière mise à jour : 27 septembre 2014.

Perspectives SSF, octobre 2014