Le fin mot

BYOD

BYOD est un acronyme de Bring Your Own Device; littéralement «apportez votre appareil». Calque de BYOW (apportez votre vin), on trouvera aussi parfois BYOT : Bring Your Own Technology.

À l’ère de l’informatique mobile, cette expression se dit des milieux de travail ou d’études où les individus peuvent ou parfois doivent apporter leurs appareils électroniques personnels, qu’il s’agisse d’ordinateurs portables, de téléphones intelligents ou de tablettes. Sous-entendu : l’organisation ne les fournit plus automatiquement à tous ses membres, par contrainte ou par choix. Par exemple, le King’s College de l'Université de Londres s’affiche comme un campus BYOD.

Si les travailleurs et les étudiants sont généralement heureux d’opérer dans un environnement familier (systèmes d’exploitation, logiciels, etc.), cela demande aux organisations de développer des réseaux sans fil et des solutions de stockage extrêmement robustes, polyvalentes et sécuritaires.

Par ailleurs, dans un tel contexte, les règles d’utilisation des appareils et la disponibilité du soutien technique offert doivent bien sûr être rendus très clairs. Il en va de même quant aux attentes des employeurs et des étudiants en ce qui concerne la disponibilité des employés et des formateurs, alors que la frontière entre vie professionnelle ou universitaire et vie personnelle devient encore plus floue.

Sources

Cool, Jacques, «Une question de confiance avant tout», L’espace à Zecool (blogue personnel), 3 janvier 2012.

Devaney, Laura, «”Bring your own device” catching on in schools», eSchool News, 29 avril 2011.

Robin, Antoine, «Le phénomène BYOD touche déjà 2 salariés français sur 3», Indexel.net, 13 décembre 2011.

Rockel, Nick, «”Bring your own device to work” more than a trend», The Globe and Mail, 3 février 2012.