Le SSF veille

Les caractéristiques d’un programme innovant

Dans le cadre d’une présentation offerte le 10 février 2010 à l’Université de Sherbrooke lors du colloque du Regroupement des étudiantes et étudiants de maîtrise, de diplôme et de doctorat (REMDUS) à propos de l’engagement et de la persévérance des étudiants inscrits dans les programmes innovants, le professeur Denis Bédard, du Département de pédagogie à la Faculté d’éducation de l’UdeS, a rappelé diverses caractéristiques de ce que son équipe entendait précisément par «programme innovant».

Dans l’ouvrage qu’il a codirigé avec Jean-Pierre Béchard, paru en 2009, les deux auteurs circonscrivent ce champ d’investigation avant d’en décliner les caractéristiques :

«Qu’il soit question de méthode des cas, d’apprentissage par problèmes, d’approche par projets ou d’autres formes de changement, la notion d’innovation pédagogique prend un sens distinctif lorsqu’elle se conjugue avec l’approche programme dans une réflexion touchant l’ensemble ou une partie importante des activités de formation (cours, stages, laboratoires, etc.). Lorsque cela se produit, il est alors possible de qualifier le programme d’"innovant".»

Bédard, Denis et Jean-Pierre Béchard. «L’innovation pédagogique  dans le supérieur : un vaste chantier» (chapitre 1) dans Innover dans l'enseignement supérieur, Paris, Presses universitaires de France, 2009,p. 38-39.

Le professeur Bédard précise que les six caractéristiques suivantes n’ont pas toutes à être présentes pour qu’un programme soit qualifié d’innovant. Toutefois, plus elles sont nombreuses et plus il y a de chances que le programme ait effectivement cette coloration…

1. Enseignement centré sur l’étudiant ou dirigé par ce dernier
(paradigme de l’apprentissage, souvent moins d’enseignement magistral)

2. Contextualisation des apprentissages
(problématiques concrètes, proches de la pratique; optique de professionnalisation)

3. Réduction du cloisonnement disciplinaire
(pour refléter la complexité des situations réelles)

4. Évaluation cohérente avec l’esprit de l’innovation
(difficile d’évaluer avec des questionnaires à choix de réponses)

5. Accent curriculaire sur le transfert des apprentissages
(préoccupation pour l’intégration des connaissances à long terme)

6. Collégialité entre les professeurs et un partage de leur savoir-faire pédagogique
(une véritable approche-programme au niveau des enseignants; pour Bédard, il s’agit d’un point capital, sans lequel plusieurs réformes avortent…)

Rappelons que Denis Bédard dirige le Centre d’études et de recherche en enseignement supérieur.