Avec classe

La créativité d’un enseignant résidera surtout dans sa capacité à imaginer de nouvelles solutions à des problèmes d’apprentissage.
Photo : Université de Sherbrooke

Enseigner de façon créative

par Lucie Gagnon

Enseigner, c’est aussi modeler pour ses étudiants les attitudes et les comportements que l’on veut voir adopter. Dans un contexte où l’enseignant veut amener ses étudiantes et étudiants à développer leur créativité, il se doit donc de démontrer, lui-même, de la créativité dans son enseignement. Sans compter que certaines recherches semblent indiquer qu’un enseignant créatif est aussi un enseignant efficace (Aschenbrener M.S. et al., 2010). L’enseignant a donc tout à gagner en insufflant un peu de créativité à ses activités d’enseignement. Alors comment un enseignant peut-il faire montre de créativité?

La créativité d’un enseignant résidera surtout dans sa capacité à imaginer de nouvelles solutions à des problèmes d’apprentissage. Ainsi, si un groupe d’étudiants ne semble pas développer une compétence voulue, l’enseignant sera appelé à modifier sa façon habituelle de faire en retravaillant le matériel didactique, l’environnement d’apprentissage ou la formule pédagogique adoptée.

Tous seront d’accord pour dire que la fameuse présentation PowerPoint bénéficierait souvent d’une petite injection de créativité! Un peu moins de mots et un peu plus de schémas et d’images ne nuiraient pas, au contraire! Et que dire de certains recueils de notes et autres textes qui auraient avantage à être accompagnés d’images, de schémas et de tout autre élément qui renforcerait l’intérêt de l’étudiant à les lire? Il y a là un terreau fertile à la créativité.

Dans un contexte où l’enseignant veut amener ses étudiants à développer leur créativité, il se doit de démontrer, lui-même, de la créativité dans son enseignement

Le professeur peut également agir sur l’environnement d’apprentissage. Sans aller jusqu’à repeindre les murs d’une classe sans âme, il a tout de même le choix de varier la configuration de la classe et l’utilisation qui est faite du tableau. Par exemple, l’affichage aux murs de la classe de feuilles de type post-it pour recueillir la contribution des étudiantes et étudiants peut également aider à l’apprentissage en les impliquant davantage. Et pourquoi ne pas changer de lieu de temps en temps, à condition, bien entendu, de ne pas avoir une soixantaine d’étudiants?

Les formules pédagogiques telles que le cours magistral, le travail collaboratif et l’apprentissage par problèmes sont parfois perçues par les enseignants comme étant des « recettes » à respecter à la lettre. Au contraire, ce ne sont que des bases que l’enseignant doit adapter aux besoins de ses étudiants. Et c’est dans cette phase d’adaptation qu’il pourra pleinement faire valoir sa créativité. Un cours magistral ponctué de vidéos, de quiz ludiques ou de démonstrations devient tout autre et peut rivaliser avec d’autres formules pédagogiques jugées plus « actives ».

La créativité se développe plus facilement chez l’enseignant qui démontre déjà une connaissance solide des bases de la pédagogie et qui est à l’écoute des besoins d’apprentissage de ses étudiantes et étudiants. C’est ce qui lui permettra de cibler des éléments pédagogiques sur lesquels il pourra agir de façon créative!

Références

Aschenbrener M.S., Robert T., Torres R.M. (2010), « Creative and effective teaching behaviors of university instructors as perceived by students », Journal of Agricultural Education, vol. 41, no 3, p. 64-75 (Page consultée le 1er mai 2017).

Rey O., Feyfant A. (2012), « Vers une éducation plus innovante et créative », Dossier d’actualité Veille et Analyses, no 70, janvier (Page consultée le 1er mai 2017).

Davidovitch N., Milgram R.M. (2006), « Creative thinking as a predictor of teacher effectiveness in higher education », Creativity Research Journal, vol. 18, no 3, p. 385-390 (Page consultée le 1er mai 2017).

Abonnement au bulletin Perspectives SSF