Le SSF veille

Les technologies incontournables en formation d’ici 2014

Compte tenu de la multiplication vertigineuse des technologies de l’information en soutien à la formation, différents analystes proposent, bon an mal an, leurs prédictions concernant les tendances à surveiller. Dans notre contexte institutionnel, des priorités de développement doivent être identifiées et l’implantation de solutions sera planifiée en fonction des ressources disponibles pour en assurer la mise en route et le soutien. Dès lors, il devient important de cibler des sources d’information fiables et d’arrimer les tendances émergentes avec nos objectifs pédagogiques.

Dans un article publié sur le site Inside Higher Ed en avril 2011, le blogueur Joshua Kim – directeur de l’apprentissage et de la technologie au Darmouth College – commente le Horizon Report annuel du New Media Consortium (affilié à EDUCAUSE) en soulignant des technologies qui deviendront, à son avis, des incontournables dans les universités d’ici 2014. D’autres sources, incluant des analyses du groupe Gartner [voir nos sources] et, plus près de chez nous, du CEFRIO, semblent aller sensiblement dans le même sens, en identifiant des catégories ou familles de technologies qui semblent faire consensus auprès des experts et des organisations s’intéressant à l’éducation à tous les niveaux.

Les appareils mobiles

Adaptation des contenus de cours (lectures, présentations, clips audio et vidéo, remise des travaux, quiz, etc.) et des plateformes institutionnelles permettant de faciliter la diffusion auprès des usagers de ces appareils (lecteurs numériques, téléphones intelligents, tablettes, etc.).

Les systèmes de gestion de la vidéo sur demande

Possiblement calqués sur le modèle YouTube, avec des mécanismes de contrôle d’accès aux contenus appropriés. Ceci nécessitera la mise en disponibilité de services de diffusion vidéo en mode streaming, où l’accès à une banque de ressources sous forme vidéo sera disponible à tout moment par nos clientèles enseignantes et étudiantes.

Cette solution pourrait également intégrer des options permettant l’enregistrement des cours en salle de classe, où il serait désormais possible pour l’enseignant d’intégrer exposés magistraux, présentations et interactions avec ses étudiants à des productions vidéo ciblées. Cette option peut se faire dans la mesure où la mise en disponibilité de salles de classe médiatisées est privilégiée dans nos facultés.

Les outils de gestion de contenu (outils auteur et plateformes de publication)

On peut penser ici à une offre institutionnelle renouvelée d’hébergement de sites web ainsi qu’une offre de soutien visant à automatiser la mise en ligne d’outils de gestion de sites web. De même, une standardisation dans la gestion des licences d’utilisation des différents logiciels multimédias utilisés pour la production de contenus dans les activités pédagogiques, accessibles autant aux enseignants qu’aux étudiants. Au-delà de PowerPoint, de Word et d’Excel, la trousse à outils des producteurs de contenu (travaux de session, rapports de recherche, etc.) comprendra désormais l’édition d’image, de son et de vidéo.

Les livres électroniques

Le succès inespéré des détaillants en ligne, dont le géant Amazon (qui a récemment annoncé que la vente de livres électroniques dépasse maintenant la vente de livres en format papier) et des services facilitant la publication et la gestion des droits d’auteur font en sorte que l’on examine de près les différentes possibilités qu’offrent les livres électroniques.

À cette liste nous croyons pertinent d’ajouter le développement de la plateforme institutionnelle de gestion de sites de cours (Moodle) et les médias sociaux.

Le développement de la plateforme institutionnelle de gestion de sites de cours (Moodle)

La mise à jour continue de Moodle est aussi l’occasion d’y intégrer différents outils, dont la visioconférence web Via, l’évaluation par les pairs développée par l’équipe de Patrik Doucet, de la Faculté de génie, le portfolio ainsi que des outils facilitant le travail collaboratif, la gestion de contenu et la vidéo cités précédemment.

Les médias sociaux

L’utilisation des médias sociaux faisant maintenant partie des habitudes des internautes, les étudiantes et étudiants doivent être préparés et guidés à en faire une utilisation judicieuse. Ceci implique d’en baliser l’usage dans un contexte d’enseignement et d’apprentissage : ici, le travail amorcé par d’autres institutions pourrait nous guider (par exemple les balises développées par l’Université Concordia).

À moyen terme, les jeux sérieux [se rendre à 3 min 7] (où des jeux adaptés sont développés et intégrés à l’enseignement), la réalité augmentée (où des données sont juxtaposées à des images et des vidéos affichées en temps réel à l’apprenant) ainsi que la mise en disponibilité d’outils d'analyse des données de formation (forage de données dynamiques mesurant l'effet de l’intégration des TIC sur l'évaluation des apprentissages, par exemple) auront également un impact sur la façon dont les technologies s’intégreront à l’enseignement et à l’apprentissage de nos étudiants.

Il est intéressant de noter que plusieurs projets soumis au printemps par les facultés et le Service de soutien à la formation au Comité d’orientation sur les technologies de l’information sont en lien avec la grande majorité des outils mentionnés ci-dessus. Ils doivent faire l’objet d’un exercice de priorisation en lien avec la planification stratégique de l’Université de Sherbrooke. Reste à voir ce qui sera retenu pour positionner l’offre de formation de notre institution.

Sources

«Classroom Social Media Policy Developed», Concordia NOW, 17 janvier 2011.

Kim, Joshua, «Campus Ed Tech "Must haves" by 2014»,  BlogU – Inside Higher Ed, 4 avril 2011.

Johnson, L., Smith, R., Willis, H., Levine, A., et Haywood, K., The 2011 Horizon Report, The New Media Consortium, Austin, Texas, 2011, 40 p. (format PDF).

Lowendahl, J.-M., Harris, M., Bonig, R., Key Issues for Higher Education, 2011, Gartner Group, 14 mars 2011[la consultation de cet hyperlien requiert une authentification via l’intranet de l’UdeS].

Schweitzer Raben, Tamara, «Kindle e-books Sales Officially Surpass Print Books», SmallBusiness.aol.com, 20 mai 2011.