Avec classe

Mieux s’outiller pour évaluer

L’évaluation est certes une préoccupation prépondérante pour bon nombre d’enseignants, tout particulièrement en ce qui a trait à la pertinence des dispositifs d’évaluation. Il est parfois utile de se remémorer les règles de base qui gouvernent une évaluation cohérente et pertinente. Nous vous proposons donc quelques questions qui vous permettront de faire le point.

Vos évaluations sont-elles en lien avec les objectifs du cours?

Il arrive parfois que l’on prépare l’évaluation quelques jours seulement avant de l’administrer et que l’on perde de vue les objectifs ou les compétences de départ. Les activités d’évaluation devraient toujours être élaborées au tout début du cours, à partir des compétences ou des objectifs du cours. Après tout, le but de l’évaluation est de vérifier si les objectifs d’apprentissage prévus au départ ont été atteints.

Ce n’est qu’une fois l’évaluation planifiée que l’on devrait s’attarder aux activités d’apprentissage qui mèneront les étudiantes et étudiants à l’atteinte des objectifs. Cette façon de faire assurera une certaine cohérence à l’ensemble de votre cours.

Évaluez-vous toujours ce qui a été appris dans le cours?

On entend parfois les étudiants se plaindre d’un examen «cochon»… Généralement cela signifie que le professeur a inclus dans son examen certaines questions qui n’étaient aucunement rattachées aux apprentissages faits.

Souvent, le professeur justifie ce type de question en se disant que cela lui permettra de distinguer le niveau de compétence des étudiantes et étudiants. En fait, ce genre de question ne fait que distinguer les étudiants qui ont fait ces apprentissages par d’autres moyens (cours préalables, lectures, etc.) des étudiants qui n’ont pas encore fait ces apprentissages.

Il faut plutôt se concentrer sur le niveau d’atteinte des différents savoirs, savoir-faire et savoir-être qui composent le cours. Cela permettra de distinguer les étudiants qui ont développé une maîtrise exceptionnelle d’un savoir, savoir-faire ou savoir-être de ceux qui ont atteint un niveau relativement moindre.

Est-ce que vous avez mis en place des modes d’apprentissage qui correspondent aux modes d’évaluation?

Les modes d’apprentissage peuvent être fort variés à l’intérieur d’un cours. Cours magistral, discussions, problèmes, travail collaboratif… L’enseignante ou l’enseignant choisit le mode approprié en fonction des objectifs visés. Les problèmes surgissent lorsque professeurs ou chargés de cours privilégient un certain mode d’apprentissage puis en adoptent un autre pour mener à bien l’évaluation.

Par exemple, si vous avez opté pour un cours magistral en vue d’expliquer un certain savoir-être aux étudiants et que vous optez ensuite pour un jeu de rôle pour évaluer le développement de ce savoir-être, vous manquez de cohérence. Il aurait fallu donner l’occasion aux étudiantes et étudiants de participer à un jeu de rôle à la suite du cours magistral afin qu’ils puissent pratiquer ce savoir-être et recevoir une rétroaction sur leur performance. Il aurait ensuite été cohérent de procéder à l’évaluation des apprentissages grâce à un jeu de rôle.

Pour prendre un exemple fort simple : si on explique à un étudiant comment faire un gâteau en lisant la recette avec lui, peut-on l’évaluer sur sa capacité à faire un gâteau? Non. Il doit avoir eu l’occasion de s’exercer auparavant.

Lorsque vos étudiants vous demandent de justifier une note, vous sentez-vous à l’aise de le faire?

Après avoir remis les copies d’examens corrigés, vous voyez un ou deux étudiants qui se dirigent vers vous. Immédiatement, vous cherchez des yeux la sortie en vous disant qu’encore une fois ces étudiants vont vous demander de justifier la note que vous leur avez donnée! Et vous n’en pouvez plus d’avoir cette conversation.

Une bonne grille d’évaluation composée de certains critères d’évaluation pourrait vous être utile. Pour discriminer les différents niveaux d’atteinte des objectifs, il importe de fixer des critères d’évaluation pertinents. Il faut avoir suffisamment de critères d’évaluation sans toutefois tomber dans la «critérite» aigüe!

Il existe différents types de grilles d’évaluation. Certaines activités d’évaluation, comme les examens écrits, peuvent être évaluées à l’aide de grilles plutôt simples. La correction d’autres types d’évaluation, comme les présentations orales, les jeux de rôle ou les travaux écrits, pourra bénéficier de l’utilisation de grilles plus complexes qui décrivent les comportements attendus selon le niveau de développement de l’habileté. On appelle parfois ce genre de grille des «rubriques». Une recherche internet du mot anglais rubrics vous permettra de recenser un bon nombre d’exemples de ce genre de grille.

À retenir

  • Déterminez vos activités d’évaluation avant de déterminer vos activités d’apprentissage.
  • Le but de vos activités d’évaluation devrait être de discriminer les différents niveaux d’atteinte des objectifs ou de développement des compétences par les étudiantes et étudiants.
  • Non seulement on doit évaluer ce qui a été appris, mais on doit aussi l’évaluer de la même façon que cela a été appris.
  • Déterminez vos critères d’évaluation au même moment où vous déterminez vos modes d’évaluation et prenez le temps de développer des critères d’évaluation pertinents.

Voilà donc quelques éléments à considérer lorsque vous préparerez votre prochain cours afin de vous assurer que les différents éléments de votre cours (objectifs, évaluation, activités d’apprentissage) forment un tout cohérent!

Ressources

Polytechnique Montréal

Des exemples de grilles d’évaluation tirés du cours PLU 6035  La pratique de l’enseignement supérieur offert à l’École polytechnique.

American Association of Colleges and Universities

Possibilité de télécharger des rubriques qui ont été développées par cette association. Les VALUE Rubrics ont été conçues à partir de critères partagés par plusieurs institutions universitaires et visent à évaluer la qualité des apprentissages réalisés par les étudiants dans différents domaines tels que le travail d’équipe, la pensée critique, la communication orale, etc.

Carnegie Mellon University – Eberly Center for Teaching Excellence

Un répertoire de rubriques conçues par le personnel enseignant de cette institution.