Les débats de l'À propos

Les salles d’apprentissage actif : espaces ou méthodes d’enseignement?

Dans « Le bocal ne fait pas le poisson », son éditorial de décembre 2016, Serge Allary constatait :

« … [L]es nouvelles approches pédagogiques ont modifié les espaces voués à l’enseignement. Ainsi l’enjeu n’est pas l’espace lui-même mais l’enseignement que l’on y fait. L’enjeu n’est pas leur utilisation mais leur utilisation judicieuse. L’enjeu n’est pas de savoir quoi faire avec mais plutôt de savoir comment ils peuvent nous aider à faire ce que l’on souhaite, comment ils peuvent participer à notre intention pédagogique. »

Alors, l’œuf… ou la poule? Est-ce que ces nouveaux espaces conditionnent la manière d’y enseigner ou répondent-ils à de nouvelles façons d’apprendre et de faire apprendre? Seriez-vous prête ou prêt à investir ces espaces par vous-même? Croyez-vous – comme le directeur du Service de soutien à la formation – qu’un accompagnement pédagogique vous serait nécessaire?

Deux membres du personnel de la Faculté de droit, où se situe la salle Lavery Avocats, ont accepté de répondre à nos questions.

Réagissez sur le forum Les débats de l'À propos (mot de passe : Débats).


Antoine Giguère est conseiller pédagogique facultaire depuis 2015. Il soutient l’innovation pédagogique auprès du corps enseignant de la Faculté de droit. Il œuvre au sein de l’équipe du programme de la maîtrise en droit notarial, notamment en assumant le déploiement pédagogique du programme et le suivi académique des étudiantes et étudiants.

Antoine Giguère a obtenu en 2008 une maîtrise en éducation (M.A.) de l’Université de Sherbrooke pour Les effets de la mise en place d'une adaptation didactique en rédaction sur les productions écrites des élèves à risque intégrés. Il a été chargé de cours à l’UdeS et à l’Université du Québec à Chicoutimi, ainsi que conseiller-expert au ministère de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.


David Pavot est chargé de cours à forfait. Enseignant et chercheur en droit international public, il s’intéresse au droit international économique, à la théorie du droit international, au contentieux international, ainsi qu’aux nouvelles méthodes pédagogiques (team-teaching, enseignement appliqué, classe inversée, approche clinique).

David Pavot a enseigné notamment les cours Droit international public, Droit international appliqué, Droit international économique, Droit international et biotechnologies et Simulation des travaux d'une organisation internationale. Il est coordonnateur pédagogique de la maîtrise en droit international et politique internationale appliqués, où il s'occupe notamment de l'harmonisation de plans de cours et du développement du programme.

En collaboration avec la professeure Geneviève Dufour, David Pavot a codirigé l’ouvrage La crise des dettes souveraines et le droit : approche croisée Canada-Europe, Lexis-Nexis, Montréal, 2014, et produit une capsule de formation sur l’endettement des États. Il a obtenu son doctorat en droit international de l’Université Nice Sophia Antipolis en 2016.

Réagissez sur le forum  Les débats de l'À propos


Abonnement au bulletin Perspectives SSF