Un balado pour découvrir le campus principal, laboratoire de développement durable

par Véronique Bisaillon

Au printemps dernier, le balado L’Université de Sherbrooke et ses trésors verts a été lancé à l’UdeS. Réalisé par le Service des communications et le Vice-rectorat à l’administration et au développement durable, ce balado est offert dans BaladoDécouverte, une application produite par l’Aire de jeu qui associe les coordonnées GPS de lieux à découvrir à des extraits audio et divers autres documents multimédia que l’on peut télécharger ou consulter en continu. À titre d’information, c’est la plateforme que la Ville de Sherbrooke utilise pour faire découvrir ses murales.

L’ensemble des points d’intérêt mis de l’avant dans le balado témoignent non seulement du dynamisme de la vie universitaire mais sont liés, directement ou indirectement, à des projets étudiants, à des activités pédagogiques ou à des projets de recherche. Parmi les points d’intérêt de l’Université révélés dans le balado, on peut mentionner…  

  • ses aménagements verts hors du commun,
  • ses installations de mobilité durable,
  • ses plantations nourricières,
  • ses infrastructures de gestion responsable des ressources, de l’énergie et des matières résiduelles,
  • son Parc du Mont-Bellevue, en voie de devenir une réserve naturelle universitaire et
  • son parc solaire.

Sur la photo ci-haut, tirée des archives, on peut voir que ce n’est pas d’hier que les étudiantes et étudiants de l’Université adoptent des modes de transport responsables. Au tournant des années 70, ils avaient pris l’habitude de faire de l’autostop pour quitter le Campus principal. Devant la Faculté des sciences, à droite de l'agora, des plaques d’identification « Est » et « Nord » étaient installées sur les lampadaires et permettaient de faire savoir aux bons samaritains le quartier de la ville où les auto-stoppeurs désiraient se rendre. 

Que ce soit pour faire découvrir le Campus principal aux personnes étudiantes ou pour l’utiliser comme matériel pédagogique, le balado L’Université de Sherbrooke et ses trésors verts offre une nouvelle perspective de la vie sur le campus grâce à des présentations vidéo et audio, de même que des courts textes et des images.

Un laboratoire à ciel ouvert

Le balado L’Université de Sherbrooke et ses trésors verts montre comment le Campus principal de l’UdeS s’est progressivement transformé en véritable laboratoire de développement durable.

Cette approche de « campus laboratoire de développement durable » est avantageuse à plusieurs points de vue. Sur le plan pédagogique, elle offre aux personnes étudiantes un environnement d’apprentissage concret où elles peuvent s’exercer comme futures personnes professionnelles dans un champ d’expertise donné, notamment en mesurant immédiatement l’impact de leurs contributions et en y donnant un sens en lien avec les orientations de développement durable de l’Université. Par exemple, l’étude menée par un groupe d’étudiants en marketing il y a deux ans sur les perceptions de la communauté universitaire relativement aux différents types d’aménagement s’inscrit dans cette idée d’offrir un environnement à la fois convivial, attrayant et sain du point de vue de la qualité des écosystèmes.

On peut imaginer que ce genre d’activités où l’Université s’offre comme laboratoire d’apprentissage et de recherche peut renforcer le sentiment de compétence et même le sentiment d’appartenance. Pour l’Université, cette approche de « campus laboratoire de développement durable » accélère certainement l’atteinte de ses objectifs en la matière. De la nature même des universités, cette approche permet à l’UdeS de rester branchée sur les nouvelles tendances et projets innovants et consolide sa cohérence interne.

Pour consulter ou télécharger le balado