Le fin mot

Matrice PME (évaluation des contributions individuelles au travail en équipe)

La Matrice PME est un outil qui permet d’évaluer les contributions individuelles des étudiantes et étudiants dans les travaux d’équipe. Elle permet plus spécifiquement d’évaluer la contribution individuelle dans un contexte d’apprentissage par projet. Développé par le professeur Patrik Doucet, doyen de la Faculté de génie, l’outil se substitue aux mécanismes d’autoévaluation classiques où l'étudiant s’évalue directement en proposant plutôt que celui-ci évalue si chacun de ses coéquipiers a contribué plus (P), moins (M) ou de manière équivalente (E) à lui.

La Matrice PME vient donc évaluer en quelque sorte la « compétence travail d’équipe » de l’étudiante ou de l'étudiant, tout en cherchant à régler certains problèmes inhérents à l’autoévaluation, à l’évaluation par les pairs et aux problématiques observées dans le fonctionnement des équipes : inflation des notes individuelles, conflits qui émergent à la suite d’une iniquité perçue en lien avec le partage des responsabilités et de la charge de travail au sein de l’équipe, difficulté chez les enseignants de discriminer les bons étudiants, etc.

Exemple de fonctionnement

Prenons l’exemple d’une équipe comprenant six membres, comme illustré ci-dessous :

Pour chacun des critères, chaque membre de l’équipe a potentiellement 1 point. Dans l’exemple ci-dessus, chaque critère vaut 6 points. Les points sont distribués et un calcul effectué sur la fraction de points que mérite chacun des membres de l’équipe. Les valeurs attribuées à P (2), M (0) et E (1) mènent au calcul de différents facteurs de pondération. Un facteur de pondération final sera représentatif de la perception de tous les membres de l’équipe et est utilisé pour pondérer la note collective au travail d’équipe et déterminer la part que mérite chacun des étudiants.

À ce jour, la matrice PME a été intégrée à l’outil de gestion des notes intérimaires GeNote, développé et utilisé par les enseignants de l’École de gestion à l’Université de Sherbrooke. Des adaptations ont également vu le jour dans d’autres universités, notamment à l’École centrale de Lille (cf. Bachelet, 2011).

Références

Marie Line Gagnon et Patrik Doucet, La matrice PME : outil d’évaluation de la contribution individuelle dans les travaux d’équipe, Recueil de considérations pédagogiques, novembre 2006 (document interne).

Patrik Doucet, Outil informatique pour évaluer la contribution individuelle dans les équipes de travail – Phase 1, présentation à l’événement Les vice-recteurs reçoivent..., 3 avril 2007 (format PowerPoint, 874 Ko).

Rémi Bachelet, L'évaluation par les pairs en projet, éd. SFGP, Congrès de la Société française de génie des procédés, nov. 2011, France, Tec et Doc Lavoisier, 2011 (format PDF, 830 Ko).

Abonnement au bulletin Perspectives SSF