Le fin mot

Alignement pédagogique

Si on regarde «sous le capot» d’un scénario pédagogique, on y découvre son moteur : l’alignement pédagogique! L’alignement pédagogique est aussi connu comme le «principe de cohérence». Le formateur cherche à ce que les activités d’apprentissage réalisées correspondent aux apprentissages visés et soient évaluées le plus fidèlement possible : «[…] les composantes du cours doivent être organisées de façon à former un ensemble logique et cohérent.» (Magnan, 2003, cité dans Wikipédia, 2014)

On schématise parfois cet alignement comme un triangle équilatéral entre les objectifs d’apprentissage, les modes d’évaluation et les activités pédagogiques. Bernatchez et Dulude (2010) proposent des questions associées aux trois pôles équilibrés de ce triangle :

  • Apprentissages visés : Que devraient savoir mes étudiants? Que devraient-ils pouvoir faire?
  • Méthode d’évaluation : Comment saurais-je dans quelle mesure les apprentissages ont été réalisés?
  • Méthodes pédagogiques : Quelles méthodes aideront les étudiants à réaliser les apprentissages?

Marcel Lebrun, professeur à l’Université catholique de Louvain, propose d’ajouter les outils (moyens technologiques) comme un quatrième élément qui doit être aligné avec les trois autres.

La notion anglo-saxonne de constructive alignment a été proposée par l’Australien John Biggs en 1999. Elle a pour point de départ la notion d’acquis d’apprentissage (learning outcomes) que l’on doit aussi à Biggs :

«In constructive alignment, we start with the outcomes we intend students to learn, and align teaching and assessment to those outcomes. The outcome statements contain a learning activity, a verb, that students need to perform to best achieve the outcome, such as “apply expectancy-value theory of motivation” or “explain the concept of…”. That verb says what the relevant learning activities are that the students need to undertake in order to attain the intended learning outcome. Learning is constructed by what activities the students carry out; learning about what they do, not about what we teachers do. Likewise, assessment is about how wee they achieve the intended outcomes, not about how well they report back to us what we have told them.» (John Biggs, site personnel)

Biggs spécifie que, tout comme les acquis d’apprentissage, le principe d’alignement pédagogique fonctionne au niveau des cours individuels, des programmes à grade ou même des institutions pour aligner tous les enseignements avec les attributs du diplôme.

Sources

«Constructive Alignment», Wikipedia, dernière mise à jour 12 juin 2013 [page consultée le 24 novembre 2014].

«Syllabus (enseignement)», Wikipédia, dernière mise à jour 10 septembre 2014 [page consultée le 24 novembre 2014].

Bernatchez, P.-A. et Éliane Dulude, «Stratégies d’animation – Formation aux auxiliaires d’enseignement» (présentation PowerPoint), Centre d’études et de formation en enseignement supérieur (CEFES), Université de Montréal, 2010.

Biggs, John, «Constructive Alignment», Academic – johnbiggs.com, [page consultée le 24 novembre 2014].

Lebrun, Marcel, «Les compétences au cœur du dispositif pédagogique» (vidéo), chaîne Ludovia Magazine, Youtube, 4 juin 2013, 7 min 51.

Perspectives SSF, décembre 2014