Avec classe

Photo : Xurble, Flickr

Quatre questions pour mieux planifier un cours

par Lucie Gagnon

La planification du cours, c’est l’étape préalable à la rédaction du plan de cours qui permet d’établir une carte géographique de son cours pour mieux déterminer le trajet qu’emprunteront les étudiantes et étudiants pour apprendre.

On recherche avant tout la cohérence entre les objectifs ou compétences visés par le cours, les modalités d’évaluation des apprentissages et les activités d’apprentissage.

Les quatre questions suivantes pourront aider l’enseignant à faire une planification cohérente de son cours.

1. Où se situe mon cours dans l’ensemble du programme?

Un enseignant devrait comprendre comment son cours contribue à l’ensemble du programme dans lequel il s’insère. Il sera en mesure de structurer son cours afin qu’il soit cohérent avec le parcours prévu par le programme.

L’enseignant ne sera donc pas surpris par des commentaires du genre : «on a déjà fait ça dans un autre cours» ou «on n’a jamais vu ça». Il pourra alors dire à ses étudiants pourquoi il revient sur un contenu donné ou faire le lien avec un autre cours du programme.

2. Qu’est-ce que mes étudiants devraient être capables de faire à la fin du cours?

On établit des objectifs ou on énonce des compétences lorsqu’on développe un programme pour préciser ce qu’on veut que nos étudiants soient capables de faire à la fin du cours.

Habituellement, le programme dans lequel votre cours s’insère a déjà prévu les objectifs ou les compétences correspondant à votre cours.

Cependant, il arrive parfois que l’enseignant regarde sommairement ces informations et se fie plutôt au titre du cours pour élaborer le contenu. Et pourtant ces compétences ou ces objectifs sont très importants puisqu’ils assurent la cohérence du programme. La nature plus ou moins générale de ces énoncés peut vous sembler vague et difficile à saisir.

Si vous vous retrouvez dans cette situation, nous vous suggérons de détailler le contenu de votre cours en termes de savoirs, savoir-faire et savoir-être.

3. Comment vais-je vérifier qu’ils sont capables de faire ces choses?

Plus vous aurez une idée précise de ce que vous voulez que les étudiantes et étudiants soient capables de faire à la fin du cours, plus les modalités d’évaluation que vous mettrez en place seront cohérentes.

On doit déterminer les modalités d’évaluation dès que l’on a une idée claire des objectifs ou des compétences visés par le cours, et non pas quelques jours avant l’évaluation. Ceci assure une certaine cohérence entre les objectifs ou compétences et les outils d’évaluation.

4. Quelles activités d’apprentissage vais-je organiser pour permettre aux étudiants de faire ces apprentissages?

Vous allez maintenant faire le lien entre les objectifs de votre cours et les modalités d’évaluation prévues en dessinant le tracé du chemin qu’emprunteront les étudiantes et étudiants pour apprendre.

Pour ce faire, vous allez déterminer les activités d’apprentissage qui seront les plus efficaces pour permettre aux étudiants de développer les compétences nécessaires à la réussite du cours.

Voilà donc les quatre questions qui vous aideront à rester sur le chemin de la cohérence pendant que vous planifiez votre cours; quatre questions qui vous permettront de respecter l'alignement pédagogique des différentes composantes de votre cours.

Vous êtes maintenant prêt à rédiger votre plan de cours!

Pour en savoir plus

Centre d’études et de formation en enseignement supérieur (CEFES), «Préparer un plan de cours», Parcours d'autoformation des enseignants universitaires (PAFEU), Université de Montréal [page consultée le 21 novembre 2014].

ChapnikAdam, «Élaborer son premier cours en 10 étapes», Affaires universitaires, 6 août 2009.

Perspectives SSF, décembre 2014