Le SSF veille

Les MOOC, qu’est-ce que ça change? Une table ronde tentera de répondre à cette question

Le 25 avril, dans le cadre du Mois de la pédagogie universitaire, le chargé de cours Benoît Fraikin (Faculté des sciences), les doyens Gérard Lachiver (Faculté de génie) et Sébastien Lebel-Grenier (Faculté de droit), de même que le professeur Jean Talbot, responsable de l’initiative Edulib aux HEC Montréal – le premier MOOC québécois – discuteront ensemble des changements que les MOOC apporteront à l’enseignement supérieur, lors d’une table ronde organisée par le secteur Veille et gestion des connaissances du Service de soutien à la formation.

Les MOOC (Massively Open Online Course, littéralement «cours en ligne ouverts et de masse») constituent un sujet chaud dans le monde universitaire. Ces cours offerts gratuitement sur le Web à des dizaines de milliers d’inscrits par plusieurs grandes universités (Stanford, MIT, Harvard, etc.) nous confrontent à notre définition même de l’enseignement. Certains y voient une «innovation de rupture» qui transformera la formation supérieure. On peut consulter notre dossier sur la question ici.

Qu’est-ce que les universités, les enseignants et les étudiants ont à y gagner? À y perdre? Qu’en est-il de la relation maître-étudiant à 10 000 participants et plus? Se dirige-t-on vers un Hollywood de l’éducation avec des professeurs superstars qui enseignent à des masses invisibles? Est-ce que les ordres professionnels reconnaîtront les MOOC comme de la formation continue pour leurs membres? Les questions que suscitent les MOOC sont nombreuses et les occasions d’en débattre encore rares.

Par le truchement de la vidéo, David Cormier, gestionnaire des communications et des innovations Web à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, mettra d’abord la table. En 2007, Cormier a, le premier, imaginé l’acronyme «MOOC». Il parlait alors d’une réalité assez différente

En quoi les MOOC changeront l’enseignement supérieur?

À tour de rôle, chaque panéliste aura ensuite quelques minutes pour exposer une première réponse à la question générale : «En quoi les MOOC changeront l’enseignement supérieur?». Après ce premier tour de table, on invitera les panélistes à discuter autour des deux thématiques suivantes :

  1. Compte tenu de leur échelle, est-ce que les MOOC constituent toujours de la formation?
  2. Doit-on reconnaître la formation suivie en mode MOOC?

Puis, on ouvrira la discussion aux questions et commentaires de la salle. L’objectif de la table ronde n’est pas l’exhaustivité. On souhaite plutôt nourrir la réflexion en donnant un premier aperçu de la complexité du phénomène et de ses nombreuses incidences potentielles sur la formation universitaire.

Table ronde «En quoi les MOOC changeront l’enseignement supérieur?» À l’Agora du Carrefour de l’information, le jeudi 25 avril 2013, de 11 h 30 à 13 h 15. Retransmission en visioconférence au Campus de Longueuil, salle 4688.