Le SSF veille

7 principes pour un bon enseignement… en ligne ou non

À travers leur veille, des membres du personnel du Service de soutien à la formation croisent parfois diverses allusions aux «sept principes d’un bon enseignement», souvent mentionnés sans autre référence. En fouillant un peu, on trouve qu’il s’agit des Seven Principles for Good Practice in Undergraduate Education énoncés par Chickering et Gamson dans un article de 1987 qui allait faire école.

Si ces énoncés semblent basiques, les auteurs ont à l’époque passé en revue 50 ans de recherche en éducation afin de les établir. D’intérêt pour l’enseignement en présentiel, ces bonnes pratiques furent bientôt utilisés comme une liste de critères à respecter pour une formation en ligne de qualité (Chickering et Ehrmann, 1996).

Depuis, une organisation est née pour en faire la promotion et pour accompagner les institutions qui choisissent de les implanter : le TLT group (pour Teaching, Learning and Technology group), une entreprise sans but lucratif.

Le site du TLT Group est très riche en information sur le sujet et sur l’utilisation des technologies comme levier pour l’application des fameux principes.

Voici donc les sept principes de Chickering et Gamson, dans notre traduction, inspirée de plusieurs autres, mais adaptée à notre contexte. En lien avec l’intégration des technologies à l’enseignement, on parlera des sept qualités d’un formateur en ligne où l’on se demandera si les technologies sont utilisées efficacement pour…

  1. encourager les échanges entre étudiants et formateurs;
  2. encourager la communication et la coopération entre étudiants;
  3. mettre en œuvre des méthodes pédagogiques actives;
  4. fournir une rétroaction rapide aux étudiants;
  5. aider professeurs et étudiants à mieux gérer le temps disponible afin d’optimiser l’apprentissage;
  6. proposer des défis aux étudiants, avoir des attentes élevées à leur endroit;
  7. respecter les aptitudes et les modes d’apprentissage diversifiés.

Des administrations universitaires se sont servies de ces principes comme cadre de référence.

Par exemple, la Winona State University du Minnesota a fait le choix en 1997 d’implanter des ordinateurs portables fournis par l’institution dans ses programmes de formation. Les auteurs d’un article sur cette expérience mentionnent que cette université a choisi d’adhérer aux seven principles for good practice in undergraduate education et a orienté toutes ses politiques autour de ces principes. Leur programme d’ordinateurs portatifs devait donc se coller à ces bonnes pratiques.

D’autres utilisations des 7 principes

Cain, Geoffrey. Seven Principles of Effective Teaching Online, Tacoma Community College, présentation PowerPoint, 2008.

Graham, Charles, K. Cagiltay, B. Lim, J. Craner et T. M. Duffy. Seven Principles of Effective Teaching: A Practical Lens for Evaluating Online Courses, The Technology Source, March/April 2001.

Karsenti, Thierry. Favoriser la réussite des apprenants dans les formations ouvertes et à distance (FOAD) : principes pédagogiques, Université de Liège, Formadis, 29 novembre 2006.

Projet Érudium, Polytechnique Montréal. Sept principes de bonnes pratiques en enseignement ‑ Arthur Chikering et Zelda Gamson (dernière mise à jour : 14 décembre 2001).

University of West Georgia Distance and Distibuted Education Center. «Seven Principles of Good Teaching Practice» [Application des sept principes à WebCT], UWG WebCT Faculty Manual, Septembre 2006.