L’image s’invite dans les résumés scientifiques (abstracts)

Par Sonia Morin

L’adage « Une image vaut mille mots » fait son chemin dans le monde de la publication scientifique.  Ce n’est pas qu’elle n’y était pas, mais son rôle change. De soutien au texte, elle le remplace maintenant, de façon plus ou moins importante.  L’image peut être une photo, un schéma, un dessin, un tableau, une icône, une infographie…

Plusieurs éditeurs et revues scientifiques ont sauté dans le train de l’image.  Certains offrent maintenant la possibilité de joindre un résumé graphique (graphical abstract) à un article; d’autres l’exigent carrément. 

 « Un résumé graphique (GA) a pour but d’offrir un résumé visuel de l’approche expérimentale et des principales conclusions de l’article. Le résumé graphique idéal devrait pouvoir être autonome et devrait transmettre les principaux éléments de l’article (c’est-à-dire les méthodes, les résultats) sans demander au lecteur de se référer au résumé du texte. Un résumé graphique doit être spécialement conçu à cette fin et ne doit pas être une figure déjà présente dans l’article. » (Journal of Allergy and Clinical Immunology)

Si vous trouvez que la définition du résumé ressemble à celle d’une affiche, vous avez raison!  Il y a en effet plusieurs ressemblances.

Parfois, l’image accompagne le texte, comme dans cet exemple tiré de la revue Analytical Chemistry et relayé sur le bloge d’Hervé Maisonneuve:

D’autres fois, le résumé graphique existe en soi, en parallèle au résumé textuel. 

Exemples de résumés graphiques

Elsevier.  Graphical Abstracts. Consulté le 21 novembre 2019.

Janet Salmons, Janet.  Graphical Abstract ExamplesMETHODSPACE, SAGE Publishing.  Consulté le 21 novembre 2019.

NDLR– Si quelqu’un a des exemples de résumés graphiques en français, nous serions heureux de les ajouter au présent article. 

Autres nouveautés en émergence

Sur le blogue Rédaction médicale et scientifique d’Hervé Maisonneuve, on apprend que des revues ajoutent des balados à leur contenu. C’est le cas de JAMA, qui offre 22 types d’abonnements à des balados.

C’est également par Hervé Maisonneuve qu’on apprend le BMJ a publié un article sur l’utilisation des emoji dans les articles scientifiques.      

Le monde de la publication scientifique est entré dans l’ère de la publication numérique et des multiples possibilités multimédia de présenter les résultats : blogues, médias sociaux, portfolios, publications en ligne et ouvertes, balados…  Les compétences rédactionnelles demeurent fondamentales mais elles ne suffisent plus : l’univers multimédia exige désormais des compétences éditoriales (s’approprier, illustrer, donner du sens, interpréter, vulgariser, appeler à l’action, référencer, relayer…).   Nous n’avons pas fini d’être étonnés…  


Sources

Maisonneuve, Hervé.  Quel est l’avenir des ‘résumés graphiques’ ? Vont-ils remplacer nos vieux résumés ?  Rédaction médicale et scientifique.  8 octobre 2019.

Maisonneuve, Hervé.  Des résumés graphiques suffisent parfoisRédaction médicale et scientifique.  9 octobre 2019.

Maisonneuve, Hervé.  Faut-il utiliser des emoji dans les articles biomédicaux ?  Rédaction médicale et scientifique.  7 janvier 2019.