Avec classe

La pause CUA : prenez 20 minutes pour rendre votre cours plus accessible à tous

Par Maryse Beaulieu

Si vous pensez éducation inclusive, il se peut que vous ayez en tête l’adaptation complète d'un cours qui exige à la fois une réflexion en profondeur et beaucoup de temps. Une « transformation extrême » est évidemment possible, mais ce n'est pas la seule façon de rendre son enseignement plus inclusif. Il est possible d'adapter ses pratiques d'enseignement petit à petit, sans tout remettre en question, notamment en utilisant la conception universelle de l’apprentissage (CUA).

C'est l'approche préconisée par Tobin et Behling, auteurs de l'ouvrage Reach Everyone, Teach Everyone: Universal Design for Learning (2018). Ceux-ci suggèrent la technique Twenty-Minute UDL (p.108) que nous appelons dans ce texte « la pause CUA ».  En effet, les auteurs suggèrent au personnel enseignant universitaire d'intégrer les stratégies de la CUA à petits pas.  Ils soutiennent qu'il faut tenir compte du manque de temps criant dans le milieu universitaire. La technique qu'ils proposent s'amorce par LA question centrale et récurrente au sujet de l'éducation inclusive :  par où commencer? 

La pause CUA se déroule en quatre étapes qui, selon les auteurs, se réalisent en un total de vingt minutes. Nous ajouterons cependant un bémol à cette estimation: les minutes requises dépendront du changement fait à la quatrième étape.

1re étape - Identifier les points de friction de votre cours 

Par points de friction, on entend les points sur lesquels vous avez toujours beaucoup de questions, de demandes d'explications ou de précisions.  Sur quels points constatez-vous systématiquement des erreurs lors des exercices ou des tests? Il peut s'agir d'incompréhension, mais aussi de démotivation.  Avez-vous déjà constaté qu’une lecture ou qu’un travail ne reçoit pas l'attention qu'il faudrait malgré qu’il soit fondamental pour le cours? Sur quel point vous êtes-vous souvent dit : « Ici, je les perds… »?

  • Dressez une courte liste des points de friction (liste 1);

2e étape - Identifier les contenus unimodaux de votre cours

Parcourez les contenus principaux de votre cours et identifiez ceux qui sont unimodaux, c'est-à-dire les contenus où l'information n'est accessible que par un seul moyen. Par exemple, il peut s'agir de discussions en classe ou d'exemples mentionnés seulement oralement. Il peut s'agir de notes de cours ou de consignes qui sont présentées seulement en texte écrit. Ce pourrait aussi être un contenu présenté visuellement qui ne peut être consulté que durant le cours en présence.

  • Dressez une liste des contenus unimodaux (liste 2). 

3e étape - Identifier un point d'intersection et choisir une ligne directrice de CUA

Identifiez maintenant les points d'intersection entre la liste 1 et la liste 2 et choisissez UN de ces points: c'est précisément sur ce point que vous investirez votre pause CUA! Selon le point choisi et selon votre contexte d'enseignement, vous ferez ensuite le choix de la ligne directrice de CUA qui vous aidera à faire en sorte que ce point puisse mieux atteindre l'ensemble du groupe dans toute sa diversité.

Faire le choix d’une ligne directrice de CUA

4e étape - Adapter une pratique selon la ligne directrice choisie (explications et exemples)

Moyens de représentation ou le « quoi » communiquer pour qu'il y ait apprentissage

Ajouter un autre canal pour diffuser les informations qui sont actuellement unimodales contribuera à varier les moyens de représentation.  Pourriez-vous envisager un autre support de diffusion afin de passer ainsi d’une représentation unimodale à une représentation bimodale, voire multimodale? Vous pourriez choisir de faire une vidéocapture d’écran (screencast), une vidéo ou un balado qui pourrait être visionné ou écouté partout y compris dans les transports en commun. Mais cela prendra plus de vingt minutes, direz-vous? Un screencast peut effectivement être long à produire, mais ceux destinés à l'enseignement n'ont pas besoin d'être sophistiqués, surtout s'ils sont courts (idéalement moins de dix minutes) et vont à l'essentiel.

Voici un exemple : supposons que votre point de friction identifié réside dans la difficulté qu'ont les étudiants à voir les liens entre certains concepts et à articuler ces concepts entre eux. Pour les aider sur ce point, vous avez déjà introduit au début de chaque module une présentation des concepts de base et, bien sûr, des liens entre les concepts.  Vous insistez d’ailleurs sur cet aspect, ayant constaté que c’était un enjeu. Cet exposé introductif est présenté au début de chaque module en classe à l'oral, donc de façon unimodale.  Pour favoriser l'accessibilité au plus grand nombre, vous décidez de produire de courtes vidéos de ces introductions et de les mettre sur le site du cours. Vous ajoutez ainsi un nouveau moyen de représentation de ces informations. Tous les étudiants pourront y revenir à leur guise durant le module et pour se préparer à leur évaluation finale. Parions que le nombre de visionnements vous surprendra.

Moyens d'engagement ou le « pourquoi » doit-on faire cet apprentissage

La pierre d'achoppement est parfois le manque de motivation, qui est très nuisible aux apprentissages. Vous avez constaté que les étudiants sont démotivés lors de la réalisation d'une étape particulière au cours d'un processus donné. Ou encore, vous avez remarqué qu'ils s'y prennent systématiquement trop tard pour accomplir telle ou telle tâche et ce, malgré vos nombreuses recommandations. Il serait peut-être bon dans ce cas d'agir sur leur engagement. Que pouvez-vous faire en vingt minutes, direz-vous? Même avec peu de temps, vous pouvez favoriser leur engagement par différents moyens, voici trois exemples. 

Vous pouvez écrire ou enregistrer (ou les deux) un message pour leur donner un aperçu du temps à prévoir pour la réalisation d'une tâche.  Vous expliquez les étapes à parcourir pour les aider à planifier là où ils devront mettre leurs efforts et précisément à quelle fin. Vous pouvez aussi développer quelques questions de réflexion sur la progression de leurs apprentissages, car un des facteurs clés de la perte de motivation est l'incapacité à reconnaitre son progrès.  Dans le même ordre d’idée, vous pouvez préparer un message pour les encourager à ne pas baisser les bras, message que vous expédierez juste au moment où vous sentirez l'essoufflement des troupes.

Moyens d'expression et d'action ou le « comment » démontrer son apprentissage

En vingt minutes, vous pouvez modifier les consignes d'un travail pour que les étudiants puissent le réaliser sous la forme soit d'un texte – le traditionnel document de cinq pages,– soit d'un enregistrement audio ou d’un autre moyen d'expression. Dans tous les cas, les étudiants devront démontrer l'atteinte des mêmes cibles d'apprentissage. Quel que soit le média utilisé, les productions seront évaluées en utilisant les mêmes critères d'évaluation et les mêmes indicateurs de performance. Vous trouvez que ce virage est trop prononcé?  Cette ligne directrice offre plusieurs autres solutions.

En vingt minutes, vous pouvez revoir une activité pour avoir recours aux médias sociaux ou à d'autres outils Web interactifs (par exemple, forums de discussion, wikis, etc.). Vous pouvez choisir de modifier une activité de votre cours qui valorisera l'usage d'autres moyens d’expression que le texte écrit, comme le discours oral, l’illustration, la bande dessinée, le scénarimage, le design graphique, la vidéo, la musique, les arts visuels, etc. Le milieu universitaire a tendance le plus souvent à faire appel à l'écriture comme mode d'expression. Il n'est pas question d'évacuer ce moyen, car il doit être maitrisé. Il est toutefois important de se rappeler qu'il en existe d'autres et que l'écrit constitue un obstacle pour certaines personnes. Varier les moyens d'expression et d'action dans notre enseignement permet d'enrichir la voix et la voie de chaque apprenant sans exception, y compris ceux et celles qui sont très à l'aise avec l'écrit.

En conclusion

La prochaine fois que vous planifiez une activité pédagogique quelle qu’elle soit, pensez CUA.  La CUA n'est pas un remède à tous les maux, mais elle peut fournir un grand nombre de stratégies pour maximiser les possibilités d’apprentissage offertes à l'ensemble de la population étudiante dans toute sa diversité. L’éducation inclusive ce n’est pas qu’une affaire de « transformation extrême », elle s’incarne aussi au quotidien dans le tissu des relations humaines et par des gestes pédagogiques introduits petit à petit.


Sources

Tobin, T.J et Behling, K.T. (2018). Reach Everyone, Teach Everyone: Universal Design for learning.Morgantown, VA. : West Virginia University Press.

Projet PCUA. (s.d.).  Les applications pédagogiques de la conception universelle de l'apprentissage. Repéré le 26 novembre 2019à pcua.ca/cua/introduction

Centre de pédagogie universitaire. (2013). Introduction aux pratiques d’enseignement inclusives. Ottawa, Canada :  Service d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage, Université d’Ottawa. Repéré le 26 novembre 2019à https://www.uottawa.ca/respect/sites/www.uottawa.ca.respect/files/accessibilite-guide-inclusion-fr-2013-10-30.pdf

Références complémentaires sur la CUA

CAST. (2018.). Universal Design for Learning Guidelines version 2.2. Repéré le 26 novembre 2019à udlguidelines.cast.org/?utm_medium=web&utm_campaign=none&utm_source=cast-about-udl

Université de Guelph. (2013). Liste de contrôle pour des pratiques d’enseignement inclusives. (traduction du, Université d’Ottawa). Ottawa, Canada. (Version originale publié en 2003 en anglais, Guelph, Canada : UID). Repéré le 26 novembre 2019à https://www.usherbrooke.ca/moodle2-cours/pluginfile.php/1511589/mod_page/content/15/liste-de-controle-partiques-inclusives.pdf

Université Laval. (s.d.). Douze exemples d’application de l’approche pédagogique inclusive. Québec, Canada : Bureau de soutien à l’enseignement. Repéré le 26 novembre 2019à https://www.enseigner.ulaval.ca/ressources-pedagogiques/des-exemples-d-application-de-l-approche-pedagogique-inclusive

Université de Sherbrooke. (2019). Programme d’appui à la pédagogie selon une approche inclusive. Sherbrooke, Canada : Service de soutien à la formation. Repéré le 26 novembre 2019à https://www.usherbrooke.ca/enseigner/fonds-prix-et-programmes/programme-dappui-a-lintroduction-de-lapproche-pedagogique-inclusive/