À propos

Et la FAD-US?

Ce nouveau numéro de Perspectives SSF est majoritairement consacré à la formation à distance (FAD). Vous y trouverez des informations sur les tendances de l’heure, sur l’avenir et quelques conseils pour vous aider à vivre au mieux le virage de la FAD.

Mais qu’est-ce que la FAD et qu’en est-il à l’Université de Sherbrooke?

La FAD fait référence à une formation accessible où que l’on se trouve, en lien ou non avec un formateur ou d’autres apprenants. Bien souvent on a tendance à englober sous ce terme l’emploi des TIC dans la formation. Or, l’utilisation des TIC débute bien souvent en salle de classe, pour se déployer progressivement dans des formules hybrides où les technologies soutiennent des apprentissages hors classe, et finalement dans certains cas, pour s’exprimer en formation entièrement à distance.

Les formules hybrides se déclinent en plusieurs possibilités, notamment :

  • utiliser les technologies pour distribuer des documents et communiquer avant et après les séances de classe, de façon à soutenir les activités en présentiel. C’est un premier pas dans la formation hybride;
  • utiliser les technologies pour prévoir des activités d’apprentissage qui se déroulent à distance, en préparation, en complément ou même en remplacement d’activités en classe. C’est ici que l’on reconnaît la réelle formation hybride.

Évidemment, l’aboutissement de ce continuum est la formation toute à distance, où l’étudiant n’a jamais à se déplacer dans un établissement. Elle implique souvent une grande souplesse d’horaire.

Alors qu’en est-il dans notre université?

Pour l'utilisation des TIC en classe et en soutien aux activités hors classe, il est important de souligner que notre corps enseignant se distingue particulièrement. En classe, les utilisations des technologies sont monnaie courante, ne serait-ce que par la projection de diaporamas numériques de type PowerPoint et d'autres supports audiovisuels et multimédias, mais aussi par l'utilisation de laboratoires informatiques et multimédias, notamment.

Hors classe, plus de 3500 sites Moodle ont été créés à ce jour. Les professeurs et chargés de cours y soutiennent l'apprentissage de leurs étudiants en y rendant accessible toute une variété de ressources pédagogiques : plans de cours, articles de références, documents multimédias. Mieux encore, certains d'entre eux utilisent leur site Moodle pour faire un pas de plus dans la formation hybride : à l'aide d'une panoplie d'outils (forums, wikis, tests, bases de données), ils créent des activités qui permettront aux étudiantes et étudiants d'acquérir et de mobiliser des connaissances dans le confort de leur foyer, tout en favorisant l'interaction avec leurs pairs.

Dans le cas de formations hybrides et à distance, de grandes avancées ont eu lieu ces deux dernières années à l'Université de Sherbrooke. De fait, depuis 2009, près d'une dizaine de programmes nouvellement offerts entièrement en FAD ont été développés. Additionnés aux programmes en FAD qui existaient avant 2009, cela représente plus de 400 sites Moodle et plusieurs centaines de séances en classe virtuelle.

Un bout du chemin est donc déjà fait : ne pensons surtout pas que notre retard est énorme! Sur le plan technologique, encore quelques efforts nous restent à déployer : portfolio électronique, système de vidéo sur demande, salle interactive. Avec l'intérêt et la mobilisation accrus des enseignantes et enseignants, une progression significative devrait encore se dessiner devant nous.

Et n'oublions pas l'essentiel : au delà des technologies employées, la clé du succès en formation hybride ou à distance, c'est la pédagogie avant tout. Les technologies ne sont que des moyens qu'il nous revient d'utiliser judicieusement pour soutenir l'apprentissage de nos étudiantes et étudiants.

Bonne lecture!

Serge Allary
Directeur général
Service de soutien à la formation