On surveille pour vous

Montréal s’est démarquée des quelque 125 autres villes analysées en raison du prestige de ses universités ainsi que de l’expérience étudiante, avec une note particulièrement forte pour l’importance des arts et de la culture, sa convivialité, sa diversité et ses coûts abordables.

Montréal désignée « Meilleure ville étudiante au monde »

En début d’année 2017, la métropole québécoise a mis fin au règne de cinq ans de Paris à titre de ville préférée des étudiants étrangers, selon une étude de l’Institut Quacquarelli Symonds (QS).

Ce classement est établi à partir d’indicateurs regroupés en six catégories :

  • le classement des universités selon QS;
  • le portrait de la population étudiante actuelle de chaque ville;
  • la désirabilité de chaque ville (sécurité, économie, qualité de l’air, corruption);
  • la présence d’employeurs pour les étudiants diplômés;
  • l’accessibilité (frais de scolarité et coût de la vie, entre autres);
  • la perception des étudiants.

Le couronnement de Montréal au sommet du palmarès s’inscrit dans la foulée d’une série de succès des villes canadiennes. Quatre des cinq villes du pays, qui apparaissent au palmarès de QS, ont amélioré leur classement. Vancouver s’est d’ailleurs hissée dans le top 10.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, et la ministre de l’Enseignement supérieur du Québec, Hélène David, se sont félicités de ce classement, lors d’une conférence de presse à l’hôtel de ville le 15 février 2017, en présence également de représentants du milieu universitaire et collégial montréalais.

Notre gouvernement met tout en œuvre pour que nos réseaux collégial et universitaire, nos étudiants et nos professeurs puissent réaliser les plus grandes choses, a déclaré Hélène David. Au fil du temps, les universités québécoises se sont forgé une réputation d’excellence. Elles attirent des étudiants du monde entier et recrutent des enseignants et des chercheurs de haut niveau. Certaines d’entre elles se classent d’ailleurs parmi les meilleures au monde. Les Québécoises et les Québécois peuvent être fiers du rayonnement du milieu universitaire de notre métropole, aujourd’hui plus que jamais.

Dans les mois suivants, une vidéo a été créée par Montréal International pour mettre en valeur les raisons qui ont permis à Montréal de rafler la première place. La vidéo met en vedette Ben Sowter, responsable de la recherche au sein de la firme britannique QS. Diffusée via les médias sociaux des établissements universitaires de la métropole, on y apprend, entre autres, que Montréal s’est démarquée des quelque 125 autres villes analysées en raison du prestige de ses universités ainsi que de l’expérience étudiante, avec une note particulièrement forte pour l’importance des arts et de la culture, sa convivialité, sa diversité et ses coûts abordables.

Fin juin, une entente quinquennale était conclue entre la Ville de Montréal et les institutions d’enseignement supérieur de la région métropolitaine afin notamment de « développer une image de marque et une stratégie de marketing permettant de renforcer le branding de Montréal comme ville de savoir, de culture et d’innovation. »

Des palmarès pas si déterminants

Du côté de la France, les réactions sont mitigées. Depuis le début des années 2000, les classements internationaux font la pluie et le beau temps dans les milieux académiques. Mais pas forcément parmi les étudiants, qu’ils soient français ou étrangers : « Très peu les connaissent et seulement 10 % déclarent les utiliser pour faire leur choix », explique Jean-Luc Ito-Pagès, de Campus France. Selon cet expert de l’Agence française de la promotion de l’enseignement supérieur, de l’accueil et de la mobilité internationale, ce n’est pas ce nouveau classement qui devrait changer la donne.

Pourtant l’engouement des étudiantes et étudiants français pour le Québec ne se dément pas (10 000 arrivent chaque année), malgré une forte hausse des droits de scolarité en 2015.

Du côté de l’Université de Sherbrooke, il restera à voir si cette notoriété aura une influence sur les admissions dans les programmes au campus de Longueuil.

10 meilleures villes étudiantes 2017

Rang 2017
Rang 2016
Ville
17Montréal
21Paris
35Londres
410Séoul
52Melbourne
69Berlin
73Tokyo
813Boston
911Munich
108Vancouver
© QS Quacquarelli Symonds 2017

Sources

Radio-Canada, Montréal meilleure ville universitaire du monde, selon les étudiants, 15 février 2017.

Le maire de Montréal, Montréal est désignée « Meilleure ville étudiante au monde », Ville de Montréal, 15 février 2017.

Marine Durand, Reportage à Montréal : meilleure ville universitaire au monde, Le Parisien, 21 février 2017.

Montréal International, Une initiative pour faire connaître Montréal à titre de meilleure ville étudiante au monde, 31 mai 2017.

Ville de Montréal, Signature d’une entente quinquennale entre la Ville de Montréal et les recteurs d’établissements d’enseignement supérieur, communiqué, 16 juin 2017.

Abonnement au bulletin Perspectives SSF