Personnel chargé de cours membre du SCCCUS

Processus de renouvellement de la convention collective

Mise à jour : 26 juin 2018, 12 h 

Le point au 22 juin 2018

Table de négociation

Représentants SCCCUS : M. Mario Lambert, vice-président à la convention collective du SCCCUS, M. Olivier Godin, chargé de cours et M. Patrick Daganaud, chargé de cours, étaient présents à la première rencontre. La composition définitive de l'équipe du SCCCUS à la table de négociation reste à être confirmée.

Également membre du comité de négociation : M. Vincent Beaucher, président du SCCCUS et chargé de cours, Mme Julie Bonneau, chargée de cours, et M. David Mercier, conseiller syndical.

Représentante et représentants de la direction de l'Université : Pre Dorothée Boccanfuso, vice-doyenne à la recherche et aux études de 3e cycle à l'École de gestion, M. Bruno Paradis, directeur de la section Services conseils en ressources humaines et Clément Huneault, conseiller en gestion des ressources humaines à la Section relations de travail du Service des ressources humaines.

22 juin 2018 : Rencontre d'amorce

À l'occasion de cette première rencontre, le SCCCUS procède au dépôt de ses demandes et les personnes représentant l'Université présentent les principaux objectifs de l'institution pour le renouvellement de la convention collective. Le calendrier des rencontres sera défini ultérieurement.

Principaux objectifs de l'Université présentés le 22 juin :

Les principaux objectifs de l’Université pour le renouvellement de la convention collective UdeS / SCCCUS sont regroupés sous trois grands thèmes :

  1. Qualité de l’enseignement

    • Mettre en œuvre des processus administratifs favorisant le maintien et lorsque requis, l’amélioration de la qualité de l’enseignement dispensé; à cet effet, revoir les processus relatifs à la reconnaissance de qualification (chapitre 12) et à l’évaluation de l’enseignement (chapitre 26)
    •  Préciser les notions d’autonomie et de responsabilité des chargés de cours;
    • Ajuster les exigences générales de qualification en fonction des besoins spécifiques des programmes de formation;
    • S’assurer de la mise à jour en continu des compétences des chargées et chargés de cours;
    • Assurer le développement et le rayonnement du Centre Laurent-Beaudoin par la sélection de personnel enseignant répondant aux plus hauts standards d’excellence.

  2. Efficience

    • Améliorer le mécanisme de règlement des griefs;
    • Préciser les modalités de la représentation des chargées et chargés de cours dans les instances.

  3. Équité

    • Avoir un mécanisme disciplinaire conforme à la faute et à la doctrine en la matière
    • Assurer que les attributions de cours ne dépassent pas ce qui est prévu annuellement pour une charge de travail à temps plein (8 cours), quelle que soit la situation;
    • Revoir les modalités d’attribution des cours à l’École de gestion, étant donné ses particularités;
    • Tenir compte des situations particulières d’enseignement aux fins de l’établissement de la rémunération et des modalités d’attribution;
    • Ajuster le budget de perfectionnement en fonction des besoins et de ce qui est attribué à d’autres groupes (élimination du report budgétaire);
    • Recadrer et clarifier les dispositions relatives à la propriété intellectuelle;
    • Abolir l’exonération partielle des droits de scolarité.