Personnes salariées - COVID-19

Cette page Web a été développée en complément au site institutionnel Coronavirus afin d'y traiter de façon plus détaillée de certains aspects liés à la gestion des ressources humaines.

Mise à jour en continu 

Dernière modification : 26 novembre 2020, 18 h

Dans le contexte où le gouvernement du Québec prévoit ajuster le calendrier scolaire des écoles primaires et secondaires entre le 17 décembre et le 11 janvier ainsi que l'offre des services de garde, est-ce que des accommodements sont possibles pour le personnel ayant de jeunes enfants à charge ? (2020-11-26, 18 h)

Oui, certains accommodements sont possibles dans le cas des membres du personnel dont les ajustements du gouvernement, en marge du congé des fêtes, pourraient occasionner des difficultés au niveau de la conciliation travail et vie personnelle :

  • Si le télétravail ne peut pas être envisagé selon la nature des tâches ou si la prestation en télétravail ne peut pas être maintenue, la personne salariée a la possibilité de venir sur les lieux de travail ou de demander un congé (ex. : vacances, banque de temps cumulé, congé pour responsabilités familiales).
  • Si le télétravail est possible selon la nature des tâches, il est attendu que la personne salariée maintienne sa prestation de travail ainsi que le nombre d'heures de travail. Une flexibilité par rapport à l'horaire de travail régulier pourrait être envisagée par la personne salariée, avec entente avec sa personne supérieure immédiate. Par exemple, en fonction de ses obligations parentales, la personne salariée pourrait commencer sa journée de travail plus tôt ou la terminer plus tard. Elle pourrait également rééquilibrer ses heures de travail d'une journée à l'autre pour cette période.

 Références utiles :

Mon installation pour le télétravail entraîne des dépenses. Puis-je obtenir un remboursement ? (2020-11-10, 14h20)

En situation de zone rouge, l'équipement informatique appartenant à l'Université peut être apporté à la maison.

En règle générale, dans le contexte où le télétravail s’effectue sur une base volontaire, notez que l’employeur n’a pas l’obligation de fournir l’équipement nécessaire à l’installation à domicile (ex. : portable, écran, etc.) ou d’offrir un remboursement pour le forfait Internet résidentiel.

Pour toute situation particulière, nous vous invitons à en discuter avec votre personne supérieure immédiate. Avant d’engager une dépense en vue d’obtenir un remboursement, rappelons qu’elle doit toujours être approuvée préalablement par la personne supérieure immédiate.

J’ai exprimé mon désir de poursuivre mon travail à distance (télétravail volontaire) et ma personne supérieure s’est positionnée en faveur au regard de la nature de mes tâches. Toutefois, je n’ai ni portable ni ordinateur personnel. Puis-je obtenir l’équipement requis pour mon installation à domicile? (2020-11-10, 14h20)

En situation de zone rouge, l'équipement informatique appartenant à l'Université peut être apporté à la maison.

En règle générale, dans le contexte où le télétravail s’effectue sur une base volontaire, notez que l’employeur n’a pas l’obligation de fournir l’équipement nécessaire à l’installation à domicile (ex. : portable, écran, etc.). Il revient à la direction de votre unité administrative de déterminer si vous pouvez, exceptionnellement et temporairement, apporter à la maison une partie de votre équipement de bureau. Si par exemple vous devez maintenir certaines tâches en présentiel, alors que d’autres tâches peuvent être faites en télétravail, le déplacement de certains équipements ne sera pas autorisé (ex. : tour à ordinateur, écran). Pour toute situation particulière, nous vous invitons à en discuter avec votre personne supérieure immédiate.

Étant donné que le risque de contamination n’est pas complètement éliminé, je ressens certaines craintes à travailler en présentiel. Puis-je refuser de travailler sur le campus? (2020-11-10 – 14h20)

Dans la mesure où l’employeur met en place toutes les mesures imposées par la santé publique, la peur de la COVID-19 n’est pas considérée comme étant un motif raisonnable pour refuser de travailler en présentiel pour les secteurs d’activités dont la tenue est autorisée par les autorités gouvernementales.

Toutefois, l’état de santé ou la condition particulière d’un employé peuvent être des motifs invoqués pour refuser le retour au travail en présentiel. À ce titre, conformément aux consignes gouvernementales, l’UdeS applique des mesures particulières pour les situations suivantes : personnes immunodéprimées, personnes atteintes de maladies chroniques et celles âgées de plus de 70 ans, ainsi que les femmes enceintes et celles qui allaitent. Pour plus d’information à ce sujet, veuillez consulter la rubrique « Maladie et conditions particulières ».

Si un employé refuse travailler en présentiel et que l’employeur considère que les motifs invoqués ne sont pas raisonnables, les parties peuvent faire appel à une tierce partie neutre, notamment en faisant intervenir la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST).