Gestion des biens excédentaires

En 2011, la création d’un babillard électronique, nommé Badibus, encourageant la réutilisation des biens a constitué une grande première dans le milieu universitaire québécois et a permis à l’Université de poursuivre l’amélioration de sa gestion des matières résiduelles.

Cette plate-forme est maintenant au cœur de la Directive relative à la gestion des biens excédentaires de l’Université, directive qui a été remise à jour en 2018.

Cet outil électronique qui permet l’échange ou la vente de matériel usagé (fournitures de bureau, etc.) s’adresse à toutes les unités administratives de l’UdeS, aux commissions scolaires, aux OSBL de l’Estrie, à l’ensemble de la communauté universitaire et également aux entreprises de réutilisation.

Toute unité administrative souhaitant se départir d’un bien doit y faire afficher le bien en question.

En 2017, quelque 1000 articles ont transité par Badibus, soit près de 10 tonnes métriques de biens, mobiliers et équipement. Seulement 7,5 % de ces biens ont dû être mis au recyclage. Tous les autres articles, soit 92,5 % ont trouvé preneur.

Les unités administratives de l’Université ont repris environ le tiers de ce matériel et un peu moins de 10 % ont été donnés à des établissements publics ou à des organismes sans but lucratif. Le reste, ce qui représente environ la moitié des biens, a été vendu à des membres de la communauté universitaire ou, dans quelques cas, sur des plates-formes externes de vente. Ces ventes ont généré des revenus de plus de 5000 $, somme qui été versée dans le Fonds de développement durable.

L'adresse Web du babillard électronique : www.USherbrooke.ca/badibus