Présentation du SoDRUS

Depuis sa création en 2003, le SoDRUS s’est donné comme mission d’étudier les problématiques et les phénomènes concrets relatifs au pluralisme religieux au Canada et au Québec pour appréhender d’une manière plus globalisante l’insertion juridique et sociale de la diversité à l’intérieur de l’espace public.

Partant du constat que le pluralisme culturel et religieux ne peut être politiquement et juridiquement géré par une politique de multiculturalisme absolu ni par l’imposition rigoureuse à l’ensemble des citoyens d’un cadre normatif « canadien » ou « national » unique, le SoDRUS a choisi d’explorer une avenue de solution qui relèverait davantage du concept de « métissage », à savoir un processus par lequel tant le système normatif canadien que celui des groupes culturels ou religieux seraient amenés à se redéfinir pour parvenir à un arrimage fonctionnel sans pour autant renier leur autonomie propre.

À cette fin, le SoDRUS a toujours privilégié une approche interdisciplinaire permettant de saisir toute la complexité du religieux, autant dans ses modalités d’expression que dans ses formes d’articulation dans diverses sphères de la vie sociale. Plus précisément, les chercheurs de l’équipe concentrent leurs activités de recherche et de diffusion des connaissances autour de trois axes principaux : « État : légitimité et contrôle du religieux », « institutions et gestion de la diversité religieuse », et « mondialisation et identités religieuses ».