Rotations en neurochirurgie clinique

Durée : 6 mois

Objectifs généraux :

Cette période de la formation permet au résident ou à la résidente de commencer l’étude systématique des grands chapitres de la neurochirurgie clinique. Sur le plan technique, la participation aux interventions devient plus active et le résident ou la résidente maîtrise les grands principes techniques des interventions crânio-spinales, en particulier les voies d’abord des divers compartiments du SNC. Les objectifs spécifiques énoncés plus bas doivent être atteints en fin de phase (programme d’étude de 2 ans).

Objectifs spécifiques :

Au terme de la phase B, le résident ou la résidente aura acquis une connaissance approfondie des domaines neurochirurgicaux correspondant aux clubs de lectures couverts durant cette période (le manuel de Youmans sert de base au plan d’étude, aux activités académiques et à l’évaluation). Les thématiques couvertes sont toutes rassemblées à la phase C de la formation pour assurer au résident un suivi cohérent et concis de sa formation académique.

Objectifs psychomoteurs :

Au terme de cette phase, le résident ou la résidente sera en mesure de pratiquer les abords les plus courants en neurochirurgie. C’est durant cette phase que doivent être mises en place les données essentielles d’anatomie chirurgicale et microchirurgicale nécessaires à la pratique neurochirurgicale.

Avant de commencer la dernière phase de sa formation, il ou elle devrait être en mesure de pratiquer sous supervision :

  • l’abord du rachis lombaire par voie postérieure dans des cas de laminectomie ou discectomie;

  • l’abord postérieur du rachis cervical;

  • l’abord antérieur du rachis cervical;

  • l’exposition de lésions de la convexité cérébrale, les techniques de base de la craniotomie : Planification et exécution du lambeau cutané et du volet crânien, ouverture de la dure-mère;

  • la phase crânienne ou distale d’une dérivation VP ou VA;

  • la phase initiale d’une craniotomie ptérionale pour abord d’un anévrisme de la circulation antérieure;

  • une craniotomie pour lésion traumatique (trauma flap);

  • la mise en place du cadre, le calcul des coordonnées et une biopsie stéréotaxique (ou planification d’une craniotomie stéréotaxique);

  • pratiquer une biopsie de l’artère temporale, d’un nerf périphérique ou d'un muscle;

  • débuter la dissection sous microscope au cours d’interventions crâniennes ou rachidiennes;

  •  la fermeture et la plastie de la dure-mère .